AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Like the good old time ❖ Lloyd

 :: Les RPs Dépassés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Ven 3 Nov - 10:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


Assise dans mon canapé, la tête de ma sœur sur mes genoux, je regardais la télé sans réellement faire attention au programme que la demoiselle avait bien pu mettre. Je repensais au festival d’Halloween et à cette si étrange soirée en compagnie de Lloyd et de sa fiancée. Je n’arrivais pas à accepter l’idée que mon ami d’enfance puisse épouser une autre femme que moi. J’en avais bien entendu parlé avec ma sœur et elle me disait clairement de me battre pour récupérer Lloyd, de ne pas le laisser épouser cette femme si je l’aimais. Selon elle, je devais parler à Lloyd, lui dire que je l’aimais depuis toujours et que je voulais finir ma vie avec lui. Mais je ne savais pas si j’en serais capable. Je soupirais et cela attira l’attention de la demoiselle sur mes genoux car elle se redressa et me regarda d’un air suspicieux. Elle me demanda alors ce que j’avais et je ne pus m’empêcher de lui dire que je pensais à Lloyd. Elle eut un petit sourire tout en me demandant si j’allais enfin trouver le courage de lui en parler. Je secouais vigoureusement la tête en signe de dénégation et elle soupira fortement, argumentant que si je ne le faisais pas, elle irait elle-même le voir pour lui dire la vérité. Lui assénant un coup de coussin sur la tête, je ne pus m’empêcher de rire quand elle m’en renvoya un en plein visage. Une bataille de coussin s’engagea mais je dus la stopper quand mon téléphone se mit à sonner. Jetant un coup d’œil à l’écran, je me rendis compte que c’était Lloyd. Je décrochais, contente qu’il m’appelle. Et il me proposa de nous retrouver en ville pour prendre un verre ensemble. Je jetais un coup d’œil à ma sœur sur le canapé et elle me faisait de grand signe pour que j’accepte. Je bafouillais légèrement que je le retrouvais sur l’Avenue Westerly avant de raccrocher. J’allais passer la soirée en compagnie de mon ami d’enfance… Je ne savais pas de quoi on allait bien pouvoir parler, je ne voulais pas aborder le sujet de sa fiancée. Mais je savais que je ne pourrais pas y couper. Déjà parce qu’elle était importante pour le jeune homme et qu’il était donc logique qu’il aborde le sujet. Et puis, il m’avait confié qu’il n’était pas certain de vouloir l’épouser et j’étais curieuse de savoir s’il s’était penché sur la question, s’il avait réfléchi aux questions que je lui avais posé. Je fis un bref passage par ma chambre, désireuse de changer de vêtements. Mais c’était sans compter sur ma sœur qui m’accompagna et me sortit une robe à manche longue et qui arrivait juste au-dessus du genou. Elle ne me laissa pas le choix que de passer cette robe et je soupirais tout en m’exécutant. Une fois prête, je descendis prendre le bus, n’ayant toujours pas d’autres moyens de transport. J’arrivais rapidement sur l’Avenue où j’avais donné rendez-vous à Lloyd et je n’eus plus qu’à attendre de voir le jeune homme arriver.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Ven 3 Nov - 21:29

Lloyd avait tourné un long moment en rond dans son appartement. Isabelle avait une grosse réunion et ne reviendrais pas avant un moment. Il n’arrêtait pas de penser à leur retrouvaille. Il avait été en partie injuste avec elle. Et puis il pensait à cette fête d’Halloween, il avait l’impression qu’Averleen ne comprenait pas que fiançailles ne voulait pas dire mariage pour lui. Cela faisait maintenant 6 mois qu’ils étaient fiancé et il avait encore du mal à le dire. Il lui avait déjà fallu plusieurs pour accepter l’idée. Et puis pourquoi est-ce qu’il fallait toujours se marier dans cette ville ? Il devait lui dire... non, il devait s’excuser d’avoir été si froid... Non parler d’autre chose... En réalité, il ne savait même pas pourquoi il venait d’appeler Averleen pour lui proposer de boire un verre. Est-ce que cela se faisait ? Ouais avec son co-équipier... mais c’était avec Alex... ou bien avec Joshua, c’était différent... Il n’était pas totalement dupe même s’il aurait bien voulu le faire croire, il avait bien compris que ce n’était pas ça pour les deux femmes. Il allait encore se perdre dans ses pensées quand il réaliser qu’Averleen allait dire oui. Il se dépêcha d’aller se changer, un jeans bien propre le mettant à son avantage et un t-shirt noir moulant. Il se regardait dans le miroir trouvant que c’était une mauvaise idée quand il réalisa qu’il allait rater son bus, il fit un gros bisous à son animal favori avant de partir presque en courant pour attraper le transport de justesse. Oui, Lloyd n’avait pas de voiture, faute d’avoir trouvé celle dont il avait envie. Et puis pour l’utiliser une fois tous les X...

Il arriva quelques instants après la demoiselle et l’observa un moment interdit avant d’aller la voir, souriant, un sourire qu’il n’avait pas fait depuis longtemps mais il se stoppa vite en se disant que ce n’était peut-être pas pour lui, après tout, il ignorait tout de la vie d’Averleen.

- Salut, désolé de t’avoir appelé à l’improviste comme ça. Tu n’étais pas obligée d’accepter, ce n’était pas urgent. J’espère que je n’ai rien interrompu. Entrons, ce sera mieux dedans.

Une voix au fond de lui criait que si il espérait bien avoir interrompu un rendez-vous visiblement romantique ou ne fusse que plus coquin. Une part de lui ne supportait pas d’imaginer une autre personne la toucher... Homme ou femme. Il leur trouva une place dans un coin un peu reculé et alla s’installer après avoir tiré la chaise comme un gentleman. Le serveur vint les voir et il laissa Averleen commander avant de demander une bière spéciale et puis croiser les doigts devant lui. Il ne savait toujours pas ce qu’il allait lui dire et se sentait parfaitement idiot. Il n’allait pas inventer une suite sur l’affaire de sa sœur, ce n’est pas en deux jours qu’ils allaient être sur le point de la résoudre. Il était hors de question de parler d’Isabelle, sauf si c’était pour remettre les pendules à l’heure, de quoi alors ? Entendre qu’elle n’était pas seule et malheureuse sans lui ? Hors de question fit une petite voix au fond de lui. De quoi alors ? Pas du temps quand même ? Pour insister sur le sujet : Il se sentait très idiot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Ven 3 Nov - 22:01
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


Assise dans le bus, je regardais les rues de Fadden Hills se succéder derrière la vitre. Je ne savais pas pourquoi j’avais accepté de passer du temps avec Lloyd… Enfin, si, je savais très bien pourquoi mais je ne savais pas pourquoi lui m’avait proposé de sortir tous les deux boire un verre. Vu la façon dont il m’avait rembarré la dernière fois au festival d’Automne, j’avais pensé qu’il refuserait de me voir seul à seul. Peut-être que c’était justement par rapport à cette fois-là et qu’il voulait clairement me faire comprendre que je me mêlais de quelque chose qui ne me regardais plus, que je devais m’occuper de mes affaires. Je soupirais tout en posant mon regard sur mes mains croisées sur mes genoux. Même si mon retour à Fadden Hills partait d’une bonne intention, je ne savais plus si j’avais bien fait de revenir. Alors que je pensais cela, je vis le bus s’arrêter pile devant l’arrêt où je devais descendre et je manquais de me retrouver à descendre un arrêt plus loin. Et avec les talons hauts que je portais, ce n’aurait pas été des plus pratiques. Et dire que ma propre sœur m’avait obligé à m’habiller de cette façon pour un homme déjà fiancé… Comme si j’avais la moindre chance de réussir à le séduire. Alors que je venais d’arriver depuis à peine une minute, j’entendis des bruits de pas derrière moi et je me retournais pour voir mon ami d’enfance arriver. Je ne pus m’empêcher de le trouver terriblement craquant avec son t-shirt noir moulant. Mais je ne devais pas penser de cette façon… Je secouais la tête en souriant légèrement. « Rassure-toi, tu as simplement interrompu une bataille d’oreiller entre moi et Vanessa. » Je suivis le jeune homme jusqu’au café et il nous trouva une place un peu à l’écart. Je ne pus m’empêcher de rire légèrement quand il me tira la chaise comme le ferait tout bon gentleman. Un serveur arriva rapidement et je ne pus m’empêcher de commander un French Kiss, un cocktail que j’affectionnais particulièrement. Une fois le serveur parti, un silence pesant s’installa entre le jeune homme et moi. Je ne savais pas quoi dire pour détendre l’atmosphère que je sentais tendue et je soupirais légèrement. Je devais me lancer sur le sujet qui me faisait le plus mal mais une fois que tout serait dit, cela irait peut-être mieux entre Lloyd et moi. « Je tenais à m’excuser… Pour ce qu’il s’est passé au festival d’Automne… Pour la question concernant le mariage, je me mêle de choses qui ne me regardent pas. » Et pourtant, j’avais tellement envie de m’en mêler, de faire comprendre à mon ami que s’il ne savait pas s’il voulait épouser sa fiancée, cela voulait dire qu’il ne voulait pas l’épouser… Après tout, s’il avait envie de le faire, il ne se poserait pas la question. Je gardais les yeux rivés sur mes mains, posées simplement sur la table.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Ven 3 Nov - 22:42

Lloyd ne put s’empêcher de lever un sourcil alors qu’il entendit un prénom féminin. Une bataille d’oreiller ? Dans cette tenue ? Parce qu’il n’arrivait pas à s’imaginer qu’Averleen avait mis ça pour lui. Cela ne pouvait pas être possible. Soudain, elle brisa le silence en parlant de la fête d’automne. Il fut surpris qu’elle parle de mariage. Il grimaça une nouvelle fois, comme à chaque fois qu’il entendit ce mot. Il se retint de grincer des dents.

- Non, tu n’as pas à t’excuser. Mais ne parle plus de mariage s’il te plait. Nous sommes fiancés, c’est tout. Pas de mariage en préparation, rien de tout cela. Et je suis juste sur les dents avec ce sujet. Je ne veux en entendre parler de personne. Et puis, si quelqu’un devrait présenter des excuses, ce serait moi. Je n’avais pas imaginé que vous seriez si mal à l’aise l’une avec l’autre et je n’aurais pas dû te dire ça comme ça. C’est juste que je ne me fait déjà pas au mot fiancé alors entendre mariage, ça me fait grincer des dents. Alex et Joshua m’ont bourré le crane avec le fait que c’est la prochaine étape mais je m’en fiche, Alex est mort... Et rien n’a plus de sens.

Il soupira en regardant ailleurs. Il avait promis à Alex ne pas laisser passer son bonheur mais il n’avait jamais été certains que ce dernier soit dans le mariage. Au fond de lui, il savait que ce ne serait pas avec Isabelle, surtout qu’Averleen était là mais il ne voulait pas l’avouer. Oui, il aimait suffisamment Isabelle pour tenter de ne pas la froisser, ne pas la larguer mais pour l’épouser, il n’en avait jamais été sur. Il pensa à son co-équipier et sa promesse alors qu’il lui tenait les mains, le suppliant de rester avec lui. Il posa ses mains sur la table, serrant les points. Dix ans qu’il le connaissait. Il avait du mal encore à l’imaginer mort, d’une f****** de crise cardiaque, pas une balle, pas une arme blanche, juste une crise cardiaque comme tout le monde peut avoir, il avait à peine 40 ans! Il se concentra sur sa respiration, reprenant son calme.

- C’est plutôt moi qui devrait m’excuser, je suis soupe au lait, je suis complétement perdu et j’opte entre les explosions d’humeur et les moments de nostalgies. Je ne suis pas très stable et tout le monde le paye. Si le boss ne me connaissait pas, je serais mis à pied depuis longtemps. Lorsqu’il m’a imposé un co-équipier avant que tu fasses irruption dans le bureau, je n’ai pas réfléchis, j’ai pris mes affaires et je suis parti. N’importe qui d’autre m’aurait mis à pied mais il n’a rien dit à part laisser un message sur mon répondeur en disant que je ne pouvais pas reculer et que j’avais intérêt à être la demain, qu’il mettrait ça sur le compte du choc. Quand je suis rentré, j’ai hurlé à tel point que j’ai fait paniqué Leenie qui est allé se cacher derrière Isabelle et l’a fait tomber dans le fauteuil. C’est con mais ça m’a calmé. Je crois qu’il hésite à m’imposer une thérapie.

Il avait dit ça, avec un petit rire jaune, regardant ses mains d’un air coupable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Ven 3 Nov - 23:07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


Je relevais légèrement la tête en direction de Lloyd quand il me demanda de ne plus prononcer le mot mariage. Cela n’allait pas être évident si je voulais lui dire qu’il ne devait pas épouser Isabelle. Mais soit, j’accepterais de taire le mot, lui faisant comprendre ce que je voulais dire par des chemins de traverses. Je pouvais comprendre qu’il puisse être sur les dents. Le sujet le mettait en colère et c’était compréhensible vu ce qu’il m’avait dit dans le bureau. Et cela me confortait dans l’idée qu’il n’avait pas envie d’épouser la jeune femme mais qu’il faisait cela uniquement parce qu’on lui disait que c’était le mieux à faire. Mais quand il en vint à s’excuser de ne pas être stable, je ne pus m’empêcher de sourire légèrement. Je glissais une de mes mains sur la table, la posant sur celles de mon ami. Je l’écoutais me parler de son ancien partenaire, de sa réaction quand il avait appris qu’il allait avoir un nouveau co-équipier. « Tu n’as pas à t’excuser pour cela Lloyd. C’est compréhensible que tu ais réagi de cette façon. Tu avais perdu plus qu’un partenaire, tu avais perdu un ami. Ce n’est pas rien et il faut du temps pour s’en remettre. » Je serrais légèrement les mains du jeune homme entre mes doigts, lui témoignant mon soutien comme je le pouvais. Je ne savais pas quoi ajouter d’autre et je fus rapidement dérangé par le serveur qui arrivait avec nos boissons. Je retirais donc ma main de celles de mon ami avant de récupérer mon verre en remerciant le serveur. Je trinquais avec Lloyd avant de boire une gorgée. Je me devais de lui donner mon avis sur cette histoire de mariage, je ne pouvais pas me taire plus longtemps. « Et tu ne crois pas que si tu ne veux pas entendre parler de ce que tu sais, c’est parce qu’il y a une bonne raison? Je veux dire… Si tu voulais vraiment de cela, le sujet ne te mettrais pas autant sur les nerfs… Je pense que si tu t’énerves autant à la simple évocation de ce que tu sais, c’est uniquement parce que tu fais cela parce que l’on t’a dit que c’était la suite logique. Mais ce n’est pas ce que toi, tu veux… Ce n’est que mon avis en tout cas… » Mais j’étais quasiment certaine d’avoir raison. Mais j’ignorais pourquoi Lloyd rechignait tellement à l’idée même de se marier… Peut-être parce qu’il n’en avait pas envie, que cela ne l’intéressait pas mais qu’il aimait malgré tout Isabelle. L’autre raison, et celle à laquelle je voulais croire même si je m’y refusais, c’était qu’il refusait de se marier avec elle tout simplement parce qu’il savait qu’elle n’était pas pour lui, parce qu’il se souvenait de notre promesse… Mais avais-je réellement le droit d’y croire? Je ne quittais pas Lloyd du regard, buvant mon cocktail tranquillement, à la paille.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Sam 4 Nov - 0:40

Lloyd apprécia réellement le soutien que la jeune femme lui apportait. Elle comprenait qu’il avait du mal à s’en remettre. Il serra ses mains en retour, pour marquer qu’il appréciait son soutien et surtout sa compréhension face à son attitude. C’est vrai qu’il n’avait pas été très gentil avec elle, il devait l’admettre même si c’était dur de ne pas avoir de nouvelle d’elle pendant vingt ans. Il baissa la tête. Il s’en voulait un peu.

- J’en ai retrouvé une d’amie... Et je t’ai explosé à la figure. C’est vrai, c’était dur de ne pas m’avoir donné de nouvelle et j’ai du mal à comprendre pourquoi tu n’as pas eu confiance en moi, même si j’ai entendu tout ce qui t’es arrivé. Je t’ai attendu Averleen plus que tu ne l’imagines. Et tout ça pour t’engueuler au lieu de te poser la question. Oui j’ai voulu te détester... Parce que j’ai eu si mal. Mais je me rends compte que je n’y arrive pas...

Le serveur arriva avec les boissons et le lieutenant de police du quitter à regret les mains de sa meilleure amie. Il regarda ses mains s’éloigner et trinqua avec elle, tentant un sourire alors qu’elle recommençait à parler de mariage en remplaçant le mort par « ce que tu sais », il grinça des deux mêmes si une part au fond de lui sourit et rit de sa ténacité, de la voir se battre, l’autre ne voulait rien entendre et lui donnait envie de partir. Il secoua la tête, vigoureusement, il ne voulait juste plus entendre parler de ça, ses pensées étaient déjà bien trop en désaccord et il ne voulait pas blesser Isabelle alors qu’elle avait tellement subit de sa part. Et de l’autre côté Averleen qui avait raison. Il finit par soupirer résigner

- T’es bien ma ‘Leenie toi, t’abandonne jamais. Quand t’as décidé de mettre les pieds dans le plat t’y va. Ce n’était pas que le mot... Mais ça je parie que tu le sais... Je n’en sais rien... C’est aussi lié à la mort d’Alex. Au début de ma relation avec Isabelle, j’ai vraiment voulu t’attendre, je n’imaginais même pas qu’elle viendrait vivre ici. Tout le monde à remarquer à quel point j’étais distant et injuste avec elle. Et c’est vrai. Je ne sais pas ce que je veux... Et promettre à Alex alors qu’il mourrait que je ne raterais pas le bonheur, que je ferais confiance à mon cœur. Ca n’aide pas... Tu sais on a travaillé presque dix ans ensembles... j’avais 23 ans, je sortais tout fier. Il n’était pas d’ici, au départ, c’était pas rose, j’ai laissé entrer très peu de personne dans ma vie depuis ton départ... Joshua, Isabelle et puis lui. Et puis, il m’a fait comprendre qu’il avait raté l’occasion de sa vie et qu’il la regrettait... Parce qu’il n’avait pas osé lui dire oui... Je ne sais même pas ce que je veux. Je t’assure, je n’en peux plus, tout le monde à ce mot en bouche et je regrette presque d’avoir accepté sa demande de fiançailles. Je ne pensais pas que ça nous mènerais si vite là... Ça ne fait pas un... Et ça fait un moment que je ne sais plus ce que je veux. Je sais juste que j’ai été injuste envers beaucoup de personne à qui je tiens. Et qui font tout pour moi. S’il te plait... parlons d’autre chose... je veux juste... oublier... Parle-moi de Vanessa.

Il n’était pas sûr d’apprécier le sujet mais peut-être bien que cela lui ferait changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Sam 4 Nov - 21:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


Je ne savais pas spécialement quoi ajouter concernant la mort de son ancien équipier. Après tout, je ne le connaissais pas, je ne pouvais donc pas vanter les mérites de ce dernier même si je me doutais que ce devait être un excellent policier au vue de ce que me disait Lloyd. Je ne pus m’empêcher de sourire légèrement quand il reconnut qu’il avait voulu me détester mais qu’il n’y arrivait pas. Tout n’était peut-être pas perdu pour nous alors… Sauf que ce qu’il dit concernant son mariage avec Isabelle me fit mal, terriblement mal. Heureusement que je n’avais déjà plus mes mains dans celles du jeune homme parce que sinon, je les aurais retiré. Je me sentais tellement mal de l’entendre dire ce qu’il disait, qu’il avait réellement voulu m’attendre. Mais apparemment, ses plans avaient fini par changer et je ne pouvais que m’en prendre à moi-même. Je baissais la tête, fixant mes mains serrées l’une contre l’autre sur la table. Je ne savais même plus pourquoi j’avais accepté cette sortie au café avec le jeune homme si c’était pour souffrir à ce point… J’avais pensé qu’il accepterait d’entendre ce que j’avais à lui dire, que cela l’aiderait à comprendre ce qu’il voulait… Mais apparemment, il n’en avait que faire de mon avis. Il ne semblait pas vouloir réfléchir aux raisons qui faisaient qu’il était aussi réticent à l’idée d’épouser Isabelle et cela me faisait mal. Mais soit, j’allais accepter l’idée que le jeune homme se fiche complètement de ce que je pouvais penser… « Peut-être que c’est en continuant sur cette voie que tu passeras à côté du bonheur… » Je soupirais en me rendant compte que je n’avais pas changé de sujet. Les mots étaient sortis plus vite que ma pensée et je levais les mains en signe de paix. « Je… Pardon… Oublie, c’est idiot. Tu sais mieux que moi ce qui est bon pour toi… » Et si son bonheur était auprès d’Isabelle, soit. Peut-être que justement, à force de lui parler mariage, il prenait peur et se remettait en question. Peut-être que finalement, arrêter de lui parler de sa prochaine union avec la jeune femme l’aiderait à se rendre compte que finalement, son bonheur était là, qu’il l’avait à portée de main et qu’il n’avait plus qu’à lui dire oui devant l’autel. Je glissais une main sur mon visage avant de redresser la tête, fixant la vitrine. Je n’arrivais pas à fixer Lloyd. Parce que je savais que sinon, il serait tout à fait à même de lire la douleur que je ressentais, le mal que la situation pouvait me faire. Le savoir fiancé à une autre femme était une véritable torture et je n’étais même pas capable de lui dire. Je soupirais avant de sortir mon téléphone portable. J’affichais une photo de Vanessa et de moi alors qu’elle avait vingt-et-un ans et moi vingt-deux. Nous étions toutes les deux à une table de poker dans un casino de Las Vegas pour son anniversaire et elle affichait un grand sourire alors que j’avais ma tête posée sur son épaule. « Vanessa a vingt-neuf ans. C’était lors de son anniversaire, il y a huit ans désormais. C’est d’ailleurs à la suite de cette soirée que j’ai été interdite de Casino… Elle est adorable, faudra que tu la rencontres un jour. » Je ne parlais pas beaucoup de ma sœur, je ne précisais même pas notre lien. Pour moi, cela me paraissait tellement évident que j’étais toujours amoureuse de mon ami d’enfance que l’idée même que le jeune homme en face de moi puisse penser que nous étions ensembles ne me venait pas.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Dim 5 Nov - 0:51

Il la vit baisser la tête mais ne sut pas comment interprété son geste face au trouble dont il était la proie. Était-ce le fait de lui demander de parler autre chose ? Est-ce qu’elle prenait ça comme le fait de ne pas lui laisser une place dans sa vie ? La place qu’elle avait étant petite ? A moins que ce ne soit simplement que son obstination qui la fatiguait ? Il n’arrivait pas à savoir et se voyait encore moins lui demander, parce qu’il se sentait honteux. Il préféra se taire et regarder ailleurs. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas réfléchir aux raisons qui le rendait si réticent c’est qu’il n’arrivait pas à mettre de l’ordre dans sa tête. Et Averleen prononça une petite phrase qui ne fit que rendre Lloyd plus confus sur ses pensées. Il avait envie de voir dans cette phrase un message. Il allait lui répondre quand elle s’excusa en demandant qu’il oublie ajoutant que c’était idiot et qu’elle savait probablement mieux ce qui était bon pour lui. Il était loin d’en être sûr. Certains lui avaient reproché de trop suivre l’avis des autres, de trop vouloir faire plaisir aux autres avant le sien. Il prit une inspiration et tendis une main vers son amie. Espérant que celle-ci la prenne pour le rassurer, il ne voulait pas s’en prendre à elle, se disputer avec elle alors qu’il venait de se retrouver face à une question aussi bête, enfin ce n’était pas non plus un petit sujet mais il n’en était pas moins que pour lui, ce sujet était un véritable amas de fil entremêlé.

- Ce n’est pas grave. Leenie, je n’ai jamais su faire passer mon propre désir avant celui des autres. Et je ne sais encore mois ou j’en suis avec cette histoire. Et crois-moi ça me travaille de plus en plus. Mais j’ai peur de faire une connerie que je regrette et je ne sais même pas laquelle. T’imagine, et c’est une connerie du genre coucher avec la première fille que je vais trouver sur la rue... mais plus énorme.

Il soupira. Il avait peur de dire oui, que ce soit une énorme connerie, peur aussi de s’être trop longtemps accrocher à un amour impossible envers Averleen, peur d’avoir oublié ses propres sentiments et en vérité la dernière peur était la plus logique. Il avait envie qu’on lui dise de dire non, qu’on le pousse à prendre le temps de réfléchir. Mais de l’autre côté, il ne faisait que ça et plus il y pensait et plus il s’embrouillait et la suite ne fut pas pour l’aider.

Elle parla ensuite de l’autre jeune femme avait tellement d’entrain, qu’il regarda brièvement la photo avant de descendre son regard sur ses mains, il se sentait vraiment idiot. Était-ce là qu’elle l’avait rencontré ? Ou bien un peu avant ? Une part au fond de lui voulait savoir, lui demander et une autre ne voulait rien entendre de plus. Etrangement, ou pas, il préféra se concentrer sur la fin de son petit discours : Interdite de casino.

- Comment ça interdite de casino ? Qu’est ce qui s’est passé ?

Il n’avait pas envie de rencontrer Vanessa, sans autant qu’Averleen avait eu envie de rencontrer Isabelle. Il se mordit les lèvres. Il préférait ne pas penser à cette hypothèse. Si sa Leenie était avec une fille, c’est qu’elle ne l’avait probablement jamais aimé comme lui, qu’elle aimait les femmes non ? Il L’idée qu’elle pouvait être bi ne lui effleura même pas l’esprit. C’était comme s’il cherchait des signes négatifs pour lui partout. Et puis on ne montrait pas une vieille photo en disant que cela faisait 8 ans s’il n’y avait pas un lien amoureux, si ? Si c’était plus profond, plus proche on montrait une nouvelle photo ou une autre, pas quelque chose dans un casino pour dire que suite à cette nuit, elle fut interdite de ce genre de lieu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Dim 5 Nov - 22:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


Je me sentais réellement plus à ma place dans toute cette histoire, dans la vie de Lloyd. En même temps, je n’y avais plus spécialement de place pour être honnête. Il avait une fiancée, je n’étais plus spécialement sa meilleure amie… J’étais simplement l’amie d’enfance qui avait déserté la ville à dix ans et qui revenait après vingt ans d’absence. J’allais devoir me contenter d’un rôle de figuration dans la vie de mon ami d’enfance, d’être juste la bonne amie témoin de son bonheur alors qu’elle aurait pu en être la source à une époque. Je redressais légèrement la tête quand j’aperçus un mouvement. Lloyd tendait la main vers moi et je ne savais pas si je devais m’en saisir ou la repousser. Mais finalement, je posais ma main sur la sienne, regardant à nouveau le jeune homme. Il m’expliqua avoir toujours fait passer le désir des autres avant le sien et je ne pus m’empêcher de sourire légèrement. « Essaye de penser un peu plus souvent à toi. Tu vis pour toi, pas pour les autres. Réfléchis à ce qui ferait ton bonheur et prends tes décisions. Cela fait parfois du bien d’être égoïste. Parce qu’à force de toujours penser suivant ce que disent les autres, tu te réveilleras un matin en te rendant compte que tu n’es pas heureux… » Le sujet dériva sur Vanessa et je ne pus m’empêcher de lui montrer une photo de ma sœur, pour qu’il se fasse une idée de à quoi elle pouvait bien ressembler. Je l’adorais cette fille, elle avait été mon pilier pendant les premières années de ma vie avec les Dunhallow. Elle m’avait plus d’une fois réconfortée la nuit quand je me réveillais après un cauchemar ou écouter mes longs monologues à parler de Lloyd… Elle savait tout de moi et j’étais contente de pouvoir compter sur sa présence en ville. Et je comptais bien arranger une rencontre entre ma sœur et mon ami. J’étais persuadé qu’ils allaient s’adorer mais Lloyd ne sembla retenir que le fait que j’avais été interdite de casino. Je ne pus m’empêcher de rire légèrement. « Ne t’avise surtout pas de jouer au poker, au blackjack ou à un quelconque jeu de cartes avec moi, je te plumerais en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. J’ai appris à compter les cartes, je sais quand je peux miser gros et quand il vaut mieux laisser tomber. Sauf que j’ai fini par me faire chopper et donc interdire de casino. Mais j’ai travaillé trois ans au service anti-fraude de Las Vegas, je surveillais les tables pour repérer les compteurs comme moi… » J’eus un petit sourire en coin tout en fixant Lloyd, attendant sa réaction. Parce que ce n’était pas tous les jours que l’on croisait quelqu’un qui savait compter les cartes, c’était même assez rare. Mais avec un bon professeur, une bonne cervelle capable de calculer rapidement, ça allait tout seul. Je regardais à nouveau mon écran de téléphone avant de secouer légèrement la tête. « Vanessa voulait que je lui apprenne… Autant te dire que notre père refusait catégoriquement cette idée. Il est lieutenant de police également, c’est lui qui m’a recueilli deux ans après ma fugue du foyer. Vanessa a été la première à me considérer comme sa sœur. » J’avais eu bien plus de difficulté avec le grand frère de la fratrie mais désormais, nous étions une famille tous les six. Une famille unie même si quatre vivaient à Las Vegas et deux ici, à Fadden Hills.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Lun 6 Nov - 18:30

Lloyd hocha la tête à cette phrase. Ce n’était pas penser en fonction de ce qui disait les autres, c’était plutôt ses actions, surtout sur un plan relationnel. Avereleen ne l’avait pas encore compris sans doute mais il n’avait pas trop envie d’entrer dans les sujets. Certaines choses étaient encore bien difficiles pour lui. Et puis, ils n’étaient plus des enfants de 10 ans mais des adultes de 30 et est-ce qu’elle comprendrait tout ? Sans savoir ce par quoi il est passé ? Mais peut-être qu’elle n’avait pas tort en lui disant qu’il se réveillera un jour en se rendant compte qu’il n’était pas heureux. Peut-être valait-il plutôt que trop tard ? Mais si cela faisait-il simplement partie de ses doutes ? Des doutes qu’on peut ressentir avant de trop s’engager. Il ne savait pas vraiment comment il devait penser.

Lorsqu’elle lui prit la main, il sourit, il en était ravi, étrangement, son contact lui faisait plaisir et le rassurait. Le fait qu’elle ne l’ignore pas complétement le réjouissait. Peut-être qu’il n’était pas totalement oublié par la jeune femme. Il regarda leur main avant de se reconcentrer sur l’histoire.

Il s’était étonné qu’elle ne puisse plus jouer au Casino, c’est alors qu’elle lui expliqua qu’elle pouvait les cartes, ayant connu les capacités mémorielles de l’enfant qu’elle était, il n’était pas totalement étonné. Il n’était pas tellement étonné non plus quand elle déclara qu’elle s’était fait chopper. Il y avait souvent des gens comme eux derrières les petites vitres ou caméra. Il secoua la tête amusé par cette histoire.

- Ca ne m’étonne pas de toi. Tu as toujours été très bonne en math avec une bonne mémoire. Tu avais un don avec les chiffres. Oui, je me souviens de ça. De beaucoup de chose en réalité. Alors, je ne suis même pas étonnée que tu te sois mise à vouloir compter les cartes.

Il se rembruni alors qu’elle parlait de Vanessa. Mais soudain, il ouvrit de grands yeux étonnés lorsqu’elle prononça notre père et un peu plus tard lorsqu’elle indiqua qu’elle était la première à l’avoir considérer comme sa sœur. Ce n’était pas sa compagne alors ? Il se sentait ridicule à l’idée de formuler cette pensée et pourtant, il avait l’impression qu’Averleen demanderait pourquoi il était soudainement si étonné.

- Tu as l’air de t’être trouvé une famille et dont l’appréciation est réciproque. Je suis content pour toi. C’est une bonne chose.

Malgré tout, un part de lui était blessé parce que si le père était flic, il y avait toutes les chances pour qu’elle puisse le retrouver. Et puis,... de nouveau cela lui rappelait qu’elle n’avait pas donné signe de vie. Y compris au moment où tout allait bien pour elle. Il avait du mal à savoir comment il devait prendre la nouvelle au final. Quelque part, il était soulager, elle pouvait toujours être célibataire de l’autre côté, cela n’excluait pas le choix d’une quelconque présence amoureuse mais cela voulait dire que, peut-être, elle était passé à autre chose.

Il n’osait pas la lancer sur autre chose, de peur d’être déçu, de peur de se sentir encore plus mal. Elle n’avait pas l’impression qu’elle s’était demandé une seule fois ce qu’il pensait de son départ ou bien de ne pas avoir eu de nouvelle. Et cela le perturbait encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Lun 6 Nov - 19:03
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


J’aurais tellement aimé pouvoir dire à mon ami d’enfance que je l’aimais, que je souffrais rien qu’à l’idée de penser qu’il puisse aimer une autre femme et être fiancé avec elle. Même s’il ne semblait pas vouloir l’épouser, Il avait quand même accepté les fiançailles, cela signifiait beaucoup pour moi. Et dire que j’avais pensé pendant vingt ans qu’il m’attendrait, qu’il n’arriverait pas à rompre notre promesse… Je n’y était pas arrivée et j’étais blessée de voir que Lloyd avait réussi à finalement passer au-dessus même s’il avait voulu m’attendre. Il m’aurait réellement aimé, je pense qu’il aurait trouvé le courage de m’attendre… Il avait fait des recherches et avait perdu ma trace après ma dernière fugue… Mais il aurait facilement pu avoir accès à mon dossier d’adoption par les Dunhallow s’il avait réellement eu envie de me retrouver. Et puis, me retrouver pour quoi? Pour me dire que finalement, je pouvais faire ma vie sans lui parce que lui avait trouvé une femme qui ne risquait pas de l’abandonner? J’étais déjà assez mal comme ça. Mais j’essayais de penser à autre chose alors quand il me posa des questions sur mon interdiction de casino, je trouvais là une excellente raison de changer de sujet. Je ne pus m’empêcher de sourire quand il répondit qu’il n’avait pas oublié la facilité que j’avais en mathématiques et que cela ne l’étonnait guère donc que j’ai appris à compter les cartes. « Je me souviens de tes difficultés avec les multiplications et de nos nombreuses soirées à essayer de t’apprendre la table de sept… Tu avais le plus de difficultés avec celle-là. » Je voulais lui faire comprendre que moi non plus, je n’avais rien oublié de notre passé commun, dont je chérissais chaque souvenir. Par la suite, je fus réellement étonnée de le voir réagir sous le coup de la surprise quand je parlais de ma sœur. Qu’est-ce qu’il avait pu imaginer… Je fus moi-même surprise quand je songeais soudain qu’il avait peut-être pensé que Vanessa était ma petite amie. Je ne pus m’empêcher de partir d’un grand éclat de rire, serrant la main de Lloyd dans la mienne. Je n’arrivais pas à me calmer et j’avais même des larmes qui coulaient sur mes joues. « Attends… T’as quand même pas pensé que Vanessa était ma petite amie? Lloyd, voyons… Je n’ai personne dans ma vie… » Je marquais soudain une pause, calmant mon fou rire quasiment instantanément. J’avais failli dire que je n’avais que lui dans ma vie mais je m’étais rattrapée aux branches. A quoi bon lui dire, je ne ferais que me ridiculiser un petit peu plus. Il me parla alors de ma famille et j’eus un petit sourire. « C’est encore un peu difficile de me dire que j’ai un père, une mère ainsi que deux frères et une sœur… J’ai l’impression d’oublier Camille et mes parents… » Je savais que je ne les oubliais pas mais c’était quand même très étrange comme vie. J’eus une petite grimace tout en caressant doucement le dos de la main de Lloyd avec mon pouce. Les souvenirs de notre enfance me revenaient en mémoire et je ne savais pas quoi faire… Devais-je en parler à mon ami ou faire comme si j’avais tout oublié? Mais en même temps, j’avais toujours eu une excellente mémoire alors il devait se douter que je me souvenais de notre enfance heureuse tous les deux, ensembles… A une époque où je pensais que la vie ne nous séparerait jamais…




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Sam 11 Nov - 0:29

Lloyd n’avait pas pu faire le rapport avec la famille Dunhallow, l’enfant était encore portée disparue dans le dossier. Il n’aurait su faire le rapprochement entre un agent qui avait noté une des fugues et le fait que personne ne l’ait retrouvé. Après ses 18 ans, le dossier avait été classé sans suite et visiblement le policier qui avait adopté l’enfant avait juste mis « retrouvée et adoptée par une autre famille ». Sans donner de détail, sans doute parce qu’à l’époque, indiquer que c’est lui qui avait retrouvé et adopter l’enfant serait fortement mal vu. Comment aurait-il pu faire le lien sans le savoir ? Cela n’était pas possible. Et puis, le dossier de l’adoption ne figurait pas dedans et quand on l’avait demandé, par malchance, les archives avaient été inondée et des documents détruits.

Il sourit alors qu’elle parlait de ses tables de 7, il rit, c’est vrai qu’il avait cru un bon nombre de fois qu’elle allait lui taper sur la tête alors qu’il disait bêtises sur bêtises. Bien que certaines fois, il le faisait un peu exprès. C’était un souvenir tellement agréable, ce moment dans la chambre ou elle demandait en boucle, tentant de faire preuve de patiente combien faisait 6 X 7, il avait probablement fait tous les multiples de 6 ...

- Je peux te l’avouer maintenant. Il y avait certains moments dans nos révisions ou je faisais mine d’être un très mauvais élève, rien que pour être sûr de rester un peu plus longtemps avec toi. J’adorais te regarder tenter de faire preuve de patiente pour me faire apprendre, c’était mignon.

Il était clair que c’était un souvenir agréable pour Lloyd, elle lui plaisait à cette époque-là et il aurait bien voulu que rien ne s’arrête mais maintenant, c’était une toute autre histoire. Il voulait croire que la chose qui s’était brisé entre eux pourrait se recoller mais il avait peur que ce soit le cas.

Alors qu’il était surpris d’entendre parler de sœur, elle sembla étonnée qu’il puisse penser à autre chose. Elle lui dit, comme si c’était une évidence, qu’il n’y avait personne. Pourquoi ça en serait une autre. Il se retrouvait bien fiancé à une autre femme, il avait vécu même si peu de relation avait été significative pour lui. Il pinça les lèvres.

- Et pourquoi pas ? Rien ne t’empêchait d’avoir quelqu’un dans ta vie. Tu dis cela comme si c’était une évidence mais j’ignore complétement ce qui t’es arrivé depuis tout ce temps, sauf ce que tu as bien accepté de me dire. Même si je n’ai pas osé te poser la question. Et puis, tu arrives à un rendez-vous habillée.... de manière... En étant apprêtée, sublime et tu me dis que j’ai juste interrompu une bataille d’oreiller. Je ne savais même pas que tu avais une sœur...

Ses mots étaient prononcés de manière fort basse, comme s’il était déçu, comme s’il ne se sentait pas vraiment bien. Elle expliqua alors qu’elle avait retrouvé une famille, disant qu’elle avait l’impression d’avoir oubliée la sienne, il voulait lui dire que oui, il l’avait abandonné mais il ne le fit pas. Il prit simplement sa main dans les siennes, se voulant réconfortant, faisant un petit sourire bien que douloureux.

- Tu ne les oublies pas, la preuve, tu penses à eux. Tu as le droit d’avoir avancé sans eux, d’avoir trouvé un petit coin de paradis après ce que tu as vécu. Je sais que rien ne pourra les remplacer dans ton cœur. Et la preuve est que tu veux boucler cette enquête.

Il voulait lui demander si elle avait eu l’intention de venir le voir mais ce n’était certainement pas le bon moment. Peut-être plus tard dans la conversation. Il tenterait de savoir, il avait besoin de savoir, parce que cela voudrait dire beaucoup de chose pour lui et même plus qu’il ne voudrait se l’avouer, même s’il ferait mine de ne pas le reconnaître tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Sam 11 Nov - 23:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


Je ne me souvenais que trop bien des tables de multiplication et de l’enfer que cela avait été de les faire apprendre à Lloyd. Il n’avait aucune patience et partait assez souvent dans ses pensées à l’époque, ce qui faisait qu’il n’avait que très peu de concentration. Ma mère s’en amusait à l’époque alors qu’on était tous les deux penchés sur nos cahiers de brouillon. Vous savez, les bleus où il y a toutes les tables de multiplication derrière. On en avait passé des après-midi et des week-ends sur nos cahiers, à essayer de les lui faire tenir. J’avais toujours été très douée en maths et je n’avais jamais compris pourquoi Lloyd n’y arrivait pas. Je ne pus m’empêcher de sourire quand il avoua qu’il l’avait parfois un peu fait exprès et je me penchais légèrement au-dessus de la table. « Tu sais quoi? Je m’en doutais un peu… Ma mère le disait parfois et cela nous faisait rire toutes les deux. » Mon sourire se ternit légèrement à la simple évocation de ma mère. Depuis dix ans désormais, quand je pensais à elle, c’était l’image de son corps qui me venait à l’esprit. C’était moi qui avais découvert le corps de ma mère après qu’elle se soit suicidée et cette image me hantait. Par la suite, on discuta de Vanessa, ma sœur et je fus réellement étonnée que Lloyd ait pu croire que l’on était ensemble toutes les deux. Mais son explication tenait la route même si elle me faisait mal. Ainsi, il pensait réellement que je n’en avais plus rien à faire de lui, des promesses que nous nous étions faites… Sinon, il n’aurait pas dit que j’aurais pu avoir quelqu’un dans ma vie. Pour moi, oui, c’était une évidence de n’avoir personne dans ma vie, pas alors que j’avais toujours été amoureuse de Lloyd, alors que nous nous étions promis de nous marier. Je me réinstallais au fond de mon siège, laissant mon regard trainé au travers de la vitrine, n’ajoutant rien car je savais que je pourrais dire des choses blessantes. Et j’avais déjà fait assez mal à mon ami d’enfance comme ça, je ne voulais pas le perdre définitivement. Mais savoir qu’il pensait sincèrement que j’aurais pu faire ma vie sans lui, c’était tellement douloureux que je ne savais pas si j’avais envie de parler de ma vie amoureuse, ou plutôt de mon absence de vie amoureuse, avec lui… Je préférais embrayer sur mes deux familles, ayant l’impression d’oublier mes parents et ma petite sœur au profit de la famille Dunhallow. J’espérais que le jeune homme en face de moi pourrait m’aider à y voir plus clair, à me dire que je n’étais pas un monstre, comme j’en avais parfois l’impression. Ce qu’il me répondit me fit avoir un demi-sourire alors que je haussais les épaules. « Je me demande parfois si on va réellement réussir à le coincer… Vingt ans qu’il est en liberté, j’ignore si on sera capable de l’arrêter et de lui faire payer ses crimes… » J’en avais envie mais parfois, cela ne suffisait pas à coincer un meurtrier. Il fallait parfois accepter qu’une enquête ne se terminait pas, que le criminel n’était jamais retrouvé et les victimes jamais vengées…




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Mar 14 Nov - 23:03

Averleen lui indiqua qu’elle se doutait qu’il le faisait exprès et sa mère le pensait aussi. Il rougit légèrement, un peu honteux de s’être fait prendre en flagrant délit mais aussi parce qu’elle avait tenté de faire l’effort de faire croire qu’elle n’avait pas compris son petit stratagème, il se sentait soudainement comme un adolescent.

- Je n’arrive pas à croire que vous m’ayez laissé continuer ce petit manège. Je me sens ridicule maintenant. Je préférais avoir l’air un peu idiot que celui qui a joué la comédie pour être un peu plus longtemps avec sa meilleure amie. Bon, sur le coup, j’ai bien l’air d’un gros idiot !

Ses paroles étaient toutefois un peu amusées et il n’avait pas vraiment l’air de lui en vouloir. Au contraire, une part de lui trouvait ça réellement mignon. Même si elles avaient ris sur son dos, ce n’était pas quelque chose de bien méchant, ni quelque chose de bien négatif en somme, c’était juste de son attitude enfantine. C’était merveilleusement adorable.

Il vit que la jeune femme se rembrunissait, il ne doutait pas la présence d’un souvenir qu’elle aurait préféré éviter. Il la regarda, hésitant à se déplacer pour apporter un plus gros confort alors qu’elle se mettait de nouveau au bon de son fauteuil. Lorsqu’elle douta de coincer le voleur, il décida de réellement changer de place pour aller la prendre dans ses bras solides et tenter de la rassurer. Il ne supportait pas de la voir aussi mal.

- Je ne veux pas te faire de promesse que je ne pourrais pas tenir Leenie. Ça nous a trop brisé mais je peux te promettre de mettre tout en œuvre pour l’arrêter et je suis certains qu’on ne va pas rester aussi bredouille qu’avant. On a déjà plus d’indice, on a trouvé plus d’information, de détail, on a des pistes. On n’a pas terminé. Je te promets qu’on fera tout ce qu’on peut pour le traduire en justice d’accord ! A deux on a toujours été plus fort et je pense qu’on peut encore l’être aujourd’hui. Ne baisse pas les bras, tu viens à peine d’arriver et je suis avec toi pour la recherche. Il y a des choses de lancée...

Sans réaliser ce qu’il faisait, il déposa un baiser sur la tempe de la jeune femme et alla caresser doucement son poignet. Il la regardait avec une certaine tristesse. Il n’aimait pas quand elle était si triste. Il ne l’avait supporté et il aurait tout fait pour la revoir sourire. Certes, elle avait traversée de dure épreuve mais il s’était retrouvé. Ils allaient pouvoir se soutenir comme il le faisait dans le passé. Même s’il fallait qu’ils se redécouvrent encore un peu. Vingt ans s’étaient écoulée depuis, d’enfant ils étaient passé à l’âge adulte, il avait un métier, un permis, grandi, murit, eu des relations de tous les genres. Est-ce qu’il serait intéressant de faire le compte de ses ex ? Il n’en était pas totalement certains, que penserait Averleen ? Et puis, il n’était pas certain d’avoir envie d’entendre les histoires d’Averleen quoiqu’il puisse se concentrer sur le fait que c’était le passé. Il avait envie d’en savoir beaucoup plus sur elle et surtout de savoir si elle avait eu l’intention de le contacter. C’était un peu la question qui le poursuivait depuis qu’il l’avait vu dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Mer 15 Nov - 15:47
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Like the good old time
Averloyd


Les années avaient passé mais je me souvenais parfaitement de Lloyd en train de faire semblant de ne pas comprendre les tables de multiplication. Ma mère s’en était également très amusée et on en riait souvent ensemble. Elle me répétait souvent qu’un garçon qui agit de la sorte le fait pour passer plus de temps avec l’autre personne. J’avais cru que Lloyd avait été amoureux de moi comme moi je l’étais encore aujourd’hui, qu’il ne m’avait pas fait de simples promesses comme peut le faire un garçon d’à peine dix ans… Mais il m’avait finalement oublié. Enfin, j’étais toujours dans son esprit… Mais comme l’amie d’enfance, l’ancienne meilleure amie qui avait déserté la ville pendant vingt ans et qui n’avait jamais donné de nouvelle. Et le pire de tout, c’était que j’avais raison, cela me correspondait parfaitement bien. Je n’avais été qu’une personne emplie d’égoïsme, qui avait pensé à la souffrance qu’elle devrait supporter si elle renouait le contact avec ses anciens amis, ne pensant une seule seconde à la douleur de ces fameux amis… Finalement, ils étaient peut-être mieux sans moi… Et de toute façon, Lloyd avait quelqu’un dans sa vie, une femme qui même si elle le poussait à se marier, semblait le rendre heureux, quand je ne faisais pas tout foirer comme au festival d’Halloween. Je ne m’étais même pas aperçus que j’étais partie dans mes pensées. Je repris contact avec la réalité quand je sentis les bras de Lloyd autour de moi. Il ne voulait pas me faire de promesse qu’il ne pourrait pas tenir, argumentant que cela nous avait brisé. Bon bah au moins, c’était clair maintenant… Je pouvais oublier sa promesse qu’un jour, on se marierait. Même si je m’en doutais un peu après avoir fait la rencontre d’Isabelle, l’entendre le sous-entendre me faisait mal. Parce qu’au fond de moi, j’avais eu le petit espoir que Lloyd réfléchisse, qu’il se rende compte qu’il m’aimait encore… Sauf qu’en vingt ans, on a largement le temps d’oublier une promesse faite à l’âge de dix ans, alors que l’on ignore ce qu’est l’amour ou un engagement tel que le mariage. Je devais me rendre à l’évidence, Lloyd ne m’avait jamais aimé comme moi je l’aimais. J’avais couru après un amour fantôme pendant vingt ans. Je m’étais fermé au bonheur parce que j’avais pensé pouvoir le vivre auprès de mon ami d’enfance. Il finit par déposer un baiser sur ma tempe tout en caressant mon poignet et j’eus beaucoup de mal à retenir mes larmes. Il fallait qu’il arrête d’être aussi proche de moi, je n’allais pas tenir très longtemps à ce rythme-là. Il fallait que je sorte. Me libérant des bras de Lloyd, je sortis de quoi payer ma consommation. « Je… Il faut… Je vais rentrer… Merci de cette soirée Lloyd… On… On se voit au poste. » Remontant mon sac à main sur mon épaule, je réussis à sortir du bar sans difficulté. Ce n’est qu’une fois dehors et certaine que Lloyd ne m’avait pas suivi que je pris mes jambes à mon cou pour fuir loin de ce bar, les joues couvertes de larmes.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Jeu 23 Nov - 0:00

Lloyd n’avait pas voulu dire qu’elle n’était plus rien pour lui, ni qu’elle était mieux sans lui ou bien même qu’il ne l’avait jamais aimé. Il voulait juste dire que son absence de contact lui avait fait tellement mal, cela l’avait brisé et que malgré tout, il n’avait cessé de l’attendre. Ce n’était même pas une arrière-pensée plus complexe que cela. Il ne réalisait même pas à quel point il l’avait attendu. Il remarqua bien qu’Averleen ne semblait pas vraiment bien mais il n’imaginait pas ce qui la troublait autant et surtout que c’était lui qui en était la cause. Il la regarda un instant alors qu’elle sortait l’argent. Ils n’avaient même pas fini leur verre. Il se sentait un peu idiot.

- Leenie, qu’est-ce...

Lloyd ne comprenait pas pourquoi elle était partie aussi vite sans lui laisser l’occasion de parler ou d’échanger quoique ce soit, elle était partie trop loin avant même qu’il l’a rattrape. Il se sentait soudainement très idiot. Il ne comprenait même pas pourquoi elle avait fuis de la sorte. Il aurait bien voulu parler avec lui mais il n’avait rien pu dire. Pourquoi était-elle soudainement devenue comme ça ? Qu’est ce qui lui avait pris ? Il pensait simplement passer un moment agréable, même si ça dernière question la mettait mal. Était-ce ça qui l‘avait mis dans un tel état ? Il se posait beaucoup de question. Il n’avait pas non plus envie de rentrer, de retrouver Isabelle et il savait qu’il se sentirait triste de voir son chien rien qu’à penser à son nom, même s’il l’adorait. Il demanda une autre bière au barman. Il se sentait plus mal que jamais et il n’arrivait pas à l’expliquer.

Il ne voulait pas boire plus que de raison mais juste trainer. Il n’avait même pas su lui demander si elle avait compté lui faire part de sa présence. C’est ça qui le mettait au plus mal. Il n’arrêtait pas de se poser cette question en boucle, comme si cela l’empêcher d’avancer de quelques manières que ce soit. Et dans un côté c’était vrai. Parce que pour lui, sa réponse voudrais tout dire sur ses sentiments et ses intentions et peut-être qu’il pourrait se décider soit à continuer sa vie soit tout bouleversé parce qu’elle comptait plus que tout le monde même s’il ne réalisait encore à quel point. C’était à cause d’elle qu’il était revenu ici, qu’il n’avait pas attendu Isabelle, qu’il pensait qu’elle ne la rejoindrait pas et il comptait ne pas se fixer. Il réalisait que les choses avait été trop vite pour lui, que cela s’était enchaîner sans qu’il prenne le temps de respirer et de se poser les meilleurs questions. Comme toujours, il avait voulu rendre les gens heureux et surtout ses parents mais est-ce que c’était réellement la question. Oui, il avait du mal à avaler le mot mariage mais qu’elle en était la véritable raison ? Ce qu’il ignorait c’était que quelques jours plus tard, la vérité allait lui éclater en plein visage avant même qu’il ne puisse comprendre et tout cela par une personne qu’il connaissait à peine. Il avait du mal à réaliser à quel point le retour de la brune allait bouleverser sa vie et pas qu’un tout petit peu, pas comme il l’imaginait. Il ne pensait pas qu’il allait finir par quitter Isabelle pour tenter sa chance avec Averleen.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Les RPs Dépassés-
Sauter vers: