AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

one step at a time • Ksenia

 :: Les RPs Dépassés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Lun 30 Oct - 20:58
Ksenia
☆☆ One step...
...at a time ☆☆
Cela faisait maintenant trois jours que j’étais arrivé à Fadden Hills, à la recherche de la sœur de ma défunte épouse. Je ne me séparais jamais de la lettre qu’elle avait écrite pour cette dernière, toujours cacheté dans son enveloppe depuis l’époque où elle l’avait écrite. Je n’avais jamais eu l’envie de lire ce que Sofia avait écrit à sa sœur, cela ne me regardait pas. J’avais fait appel à un détective privé pour retrouver la jeune femme et il l’avait apparemment trouvé dans cette ville du Connecticut. J’avais donc décidé d’aller m’y installer juste le temps de retrouver la jeune femme, une infirmière à l’hôpital apparemment. Je ne savais pas grand-chose sur la jeune femme qui partageait le même sang que ma défunte épouse. Je savais qu’elle était donc infirmière et qu’elle s’appelait Ksenia. Je n’avais pas de photos ni même de nom de famille. J’avais fait parvenir à l’hôpital mon dossier de dialyse ainsi que mon dossier d’attente de greffe pour être certain qu’ils auraient les données pour me soigner. Tant que Ksenia n’avait pas reçu la lettre de sa sœur, je refusais l’idée de lâcher prise. Je voulais qu’elle sache que Sofia n’avait jamais cessé de penser à elle, qu’elle avait essayé de la retrouver mais qu’elle n’y était jamais parvenue. Mes beaux-parents me l’avaient expliqué alors que j’étais encore cloué à mon lit d’hôpital, en attendant de pouvoir sortir. Me regardant dans le reflet de la télévision éteinte, je savais qu’il allait être temps que j’aille à l’hôpital pour ma première séance de dialyse à Fadden Hills. J’avais une séance toutes les semaines, une à deux fois en sept jours. Tout dépendait de l’état de mon dernier rein et plus le temps passait, plus j’étais contraint de venir deux fois à l’hôpital pour deux dialyses. Et je savais que mes veines ne supporteraient pas longtemps ce traitement si l’on ne me trouvait pas un rein rapidement. Sortant de mon luxueux appartement, le portier m’ouvrit la porte en me saluant. « Bonjour Tom, effectivement, il fait beau mais frais. Bonne journée à vous. » Je remontais le col de ma veste sur mes oreilles alors que je me dirigeais vers ma moto. Hier, en rentrant, je n’avais pas eu envie de la rentrer dans le parking souterrain réservé, pensant ressortir pour une promenade. Mais j’avais été tellement fatigué que j’étais allé me coucher. Je fus rapidement à l’hôpital mais j’étais complètement perdu, je ne savais pas où se trouvait le service de dialyse où je devais me rendre et je ne pus qu’interpeler une infirmière qui passait par-là. « Excusez-moi madame, savez-vous où se trouve le service de dialyse s’il vous plait? » Je n’étais nullement préparé au choc qui s’empara de moi quand je vis son visage. Le fantôme de ma défunte épouse faisait des siennes apparemment… Sauf que la femme devant moi était bel et bien en chair et en os. J’avais trouvé la sœur de Sofia mais je n’avais pas imaginé un seul instant que ma femme ait eu une sœur jumelle, personne n’avait jugé bon de me prévenir de cette idée. Je me sentis blêmir alors qu’un vertige s’emparait de moi. ☆☆
☾ anesidora
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Lun 6 Nov - 11:38


One Step At A Time
Ewenia


Je travaillais aujourd'hui. D'habitude c'était mon jour de repos, mais j'avais gentiment échangé mon jour avec Marie pour qu'elle puisse fêter l'anniversaire de son père. Je suis la bonne amie qui rend service, puis je dois dire que quelque fois aussi Marie m'a rendue service, donc il est normal que je fasse pareil en retour, c'est la moindre des choses. J'arrivais donc à l'hôpital et mes quelques collègues furent surpris de me voir, je leur expliquais donc la situation. J'avais passé la première partie de la matinée à aller de chambre en chambre pour voir comment aller les patients et discuter avec eux. C'est ça que j'aimais le plus dans mon métier. Le relationnel qu'il y avait avec les patients, certains sont là à cause de maladie grave et j'aimais leur tenir la main. Leur montrer qu'ils n'étaient pas seuls. Je venais de finir avec une vielle dame quand la chef de service arriva. « Clarkson, on a besoin de toi en hémodialyse, ils manquent d'infirmière.. » Elle me sourit et me fit un clin d’œil au passage. Kimberley était une bonne amie et elle savait que je voulais changer de branche, j'en avais marre de faire la même chose et Infirmière de dialyse était quelque chose qui me tentait. J'essaie même de demander à être affecter la-bas et comme elle est au courant dès qu'ils demandent des infirmières, elle m'y envoie. Il faut dire que c'est quand même éprouvant comme métier. Mais c'est encore ce côté relationnel qui me séduit. Un patient peut venir trois fois quatre heures par semaine pour assurer une bonne fonctionnalité de ses reins et il faut être présent pour lui, lui parler. J'adore vraiment cet aspect du métier et c'est pour ça que je demande à changer. Je dois envoyer ma demande en fin de semaine et j'aurais la réponse courant novembre. J'ai tellement hâte ! « Oui, j'y vais, je finis de remplir quelques dossiers et j'y vais ! » Je me retiens de sauter de joie et je me dépêche à remplir le restant de mes dossiers puis je les range. Je traverse quelques couloirs et je marche en regardant droit devant moi comme à mon habitude quand j'entends une voix derrière moi. « Excusez-moi madame, savez-vous où se trouve le service de dialyse s’il vous plait? » Je me retourne pendant qu'il parle et je lui sourit. « Oui bien sûr, je m'y rends je peux vous accompagner si vous... » J'arrête de parler pour me rapprocher de lui posant ma main sur son épaule. Il est devenu blanc, comme s'il avait vu un fantôme. « Vous allez bien ? » Je vois un de mes collègue qui pousse un fauteuil roulant vide et je l'interpelle. « J'ai besoin de ce fauteuil monsieur ne se sent pas bien... » Je reste à côté du jeune homme du temps que mon collègue arrive, on ne sait jamais s'il fait un malaise...

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Nov - 15:52
Ksenia
☆☆ One step...
...at a time ☆☆
J’espérais que le service de Dialyse de Fadden Hills était aussi bien que celui que j’avais quitté à Toronto. J’y connaissais beaucoup d’infirmière, elles me connaissaient également et nous aimions discuter ensemble. En six mois, je leur avais apporté bon nombres de chocolats et elles m’avaient surnommé le nounours en pain d’épices. Je n’avais jamais compris pourquoi d’ailleurs… Elles avaient été très tristes d’apprendre que je quittais la ville un temps, pour retrouver la sœur de mon ex-femme. Mais elles m’avaient toujours soutenu et elles attendaient avec impatience que je rentre reprendre mes dialyses. Ce qu’elles ignoraient, c’est que je ne reviendrais pas. Une fois que j’aurais retrouvé la jeune femme, je m’en irais. J’ignorais encore comment mais ma vie n’avait plus de sens sans Sofia. Arrivé à l’hôpital de Fadden Hills, je me retrouvais complètement perdu. A Toronto, j’avais droit à une infirmière qui m’attendait à l’entrée du centre hospitalier pour me conduire jusqu’au service. J’aperçus soudain une infirmière qui passait par-là et je lui demandais si elle savait où se trouvait le service de dialyse. Elle me répondit que oui, que c’était en plus là où elle se rendait mais j’étais incapable de comprendre ce qu’elle me disait. Cette femme était le reflet dans le miroir de celui de mon ancienne femme, Sofia. Je commençais doucement à vaciller et la jeune infirmière fit alors signe à quelqu’un qui passait par là avec un fauteuil roulant de venir, que j’avais besoin de l’objet. Je me retrouvais alors assis dans le fauteuil, n’arrivant pas à ôter mon regard de la jeune femme. C’était impossible, elle devait être un sosie, pas la sœur de Sofia. Le détective que j’avais engagé m’aurait prévenu que la ressemblance était frappante quand il avait retrouvé la trace de la femme que je cherchais… Sauf s’il avait pensé que j’étais au courant de cette information. « Je… Oui… On peut dire que ça va. » Je détournais soudain le regard, me rendant compte que ce n’était pas spécialement agréable pour elle que je la dévisage de cette façon. Mais j’avais réellement l’impression d’avoir affaire au fantôme de ma femme, qu’elle était revenue auprès de moi… Mais comment pouvais-je lui demander si elle était bel et bien la sœur de ma Sofia? J’ignorais si elle savait qu’elle avait une sœur, je ne savais rien d’elle et je ne voulais pas bouleversé son monde aussi rapidement, alors que je ne la connaissais pas. ☆☆
☾ anesidora
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Nov - 16:08


One Step At A Time
Ewenia


J'étais tellement ravie d'être affectée au service de dialyse aujourd'hui. J'y étais allé de nombreuses fois déjà et j'aimais parler aux patients qui se trouvaient la-bas, on a un vrai échange avec les gens. Ils oublient presque que nous sommes infirmières et nous considèrent que des amis, de la famille. Je me souviens d'une jeune fille qui était venue à me parler de sa première fois. Elle ne pouvait pas en parler à ses parents et s'était confiée à moi. J'aimais ce métier. Des fois je me dis qu'heureusement que Cameron est arrivé dans ma vie et que je n'ai pas pu être chirurgienne, je n'aurais pas connu tout cela... C'est étrange comme la vie est faite des fois. On pense que le chemin est tout tracé, alors que le moindre petit détail peut tout changer, chaque chose à son importance... J'étais telle excitée que je marchais vers le service d'un pas décidé. Sauf qu'une vois se fit entendre et je me retournais pour aider cette personne qui semblait mal. Le jeune homme est devenu blanc comme un linge. J'ai donc du appeler un collègue qui passait par là avec un fauteuil. Un heureux hasard. Je l'aidais tant bien que mal à s'asseoir sur le fauteuil. Je lui demandais comment il allait. « Je… Oui… On peut dire que ça va. » Même s'il affirmait bien aller, il ne semblai pas bien. Il m'a demandé ou se trouve ma dialyse c'est peut-être un nouveau patient qui a besoin de son traitement. Je me tourne vers mon collègue. « Tu peux y aller, je m'en charge. Merci encore.. » Pendant que je remercie Harold lui disant qu'il peut y aller, je sens un regard insistant sur moi, mais je ne dis rien. Une fois ce dernier parti, je reporte mon attention sur le malade. « Je vais vous accompagner au service dialyse, restez assis, je vais vous pousser. » Je souris tendrement au jeune homme avant de passer derrière lui et de m’emparer du fauteuil que je pousse doucement. « Surtout si ça ne va pas, ou qu'il y a le moindre problème, vous le me dîtes ! » J'essaie d'être rassurante dans mes propos, mais j'ai l'impression que ce type n'est pas trop avec moi. Il ne me réponds pas et semble ailleurs. « Vous alliez à la dialyse pour un traitement ou juste pour tenir compagnie à une personne ? » J'essaie encore une fois de lancer la conversation et si jamais il ne réponds pas, je laisse tomber. Après tout, il y a des gens qui n'aiment pas parler. Puis bon, après être à deux doigts de faire un malaise, je me doute qu'il n'est pas forcément envie de blablater, mais bon, je suis bavarde ! J'aime parler, je ne parle pas forcément de ma vie privée, mais j'aime discuter, une vraie pipelette !

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Sam 11 Nov - 16:17
Ksenia
☆☆ One step...
...at a time ☆☆
Ce n’était tout bonnement pas possible… La femme en face de moi devait être un sosie de Sofia, ce n’était pas possible autrement. Elle m’aurait dit si elle avait une sœur jumelle… Le détective également m’en aurait parlé s’il avait remarqué que cette infirmière et ma femme étaient sœurs… Et pourtant, je ne voyais pas comment c’était possible de tomber sur le sosie de son ancienne épouse dans la même ville où sa sœur se trouvait. Quelle était la probabilité qu’une telle chose arrive? Trop maigre pour que cela soit une coïncidence. Je me retrouvais rapidement assis dans un fauteuil roulant, en direction du service de dialyse, l’infirmière derrière moi qui n’arrêtait pas de parler. Mais j’étais tellement dans mes pensées que j’étais incapable de l’écouter. Sofia avait une sœur jumelle, je n’arrivais pas à y croire. Elle ne m’avait déjà jamais parlé de cette sœur dont elle connaissait l’existence depuis bien avant notre mariage et elle n’avait même pas parlé que c’était une sœur jumelle… Je me demandais si je connaissais réellement la femme que j’avais épousée. Je n’arrivais pas à me dire que j’avais appris l’existence de sa mort alors qu’elle était décédée… M’en aurait-elle parlé si elle avait survécu à l’accident? Je l’ignorais. L’infirmière me parla soudain de la raison de ma venue au service de dialyse et ce fut comme si sa voix perçait enfin le brouillard de mes pensées. Je secouais la tête pour retrouver mes esprits avant de tourner légèrement la tête vers elle, n’arrivant pas à la regarder. « Excusez-moi, j’étais un peu ailleurs. J’y vais pour mon traitement. Et c’est la première fois depuis mon arrivée à Fadden Hills il y a trois jours alors je suis un peu perdu. Vous y êtes infirmière? » Etrangement, j’avais envie qu’elle réponde oui. Et je n’avais pas non plus envie qu’elle y travaille. Je savais que j’avais retrouvé la sœur de Sofia mais cette jeune femme connaissait-elle l’existence de sa sœur jumelle? N’allais-je pas briser toutes ces certitudes en lui avouant qu’elle avait une sœur jumelle? Je ne savais même pas si elle était au courant de son adoption… Je ne pouvais donc pas briser son bonheur sans même être certain qu’elle avait envie de savoir d’où elle venait, si elle avait de la famille… ☆☆
☾ anesidora
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Les RPs Dépassés-
Sauter vers: