AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 60
❖ Inscription : 26/10/2017

❖ Quartier Résidentiel : uc
❖ Occupation : Fleuriste
❖ Situation Amoureuse : Fiancée

❖ Avatar : Holland Roden
❖ Crédits : Faith
J'ai choisi de m'installer ici
Mer 15 Nov - 11:03
Pantalon de survêtement rose et veste assortie sur t-shirt de couleur blanche, les cheveux noués en queue de cheval et écouteurs vissés sur les oreilles, je m’adonne à une activité que je détestais lorsque j’avais quelques années de moins : la course à pieds. Pour être tout à fait franche avec vous, c’est une activité que je déteste toujours autant et dont je me passerais volontiers. Dans ce cas, vous allez me dire, pourquoi m’y mettre ? Et bien parce que j’ai quelques rondeurs ; rien de bien méchant ; dont j’aimerais me débarrasser pour mon mariage. Alors trois ou quatre fois par semaine, je me rendais dans le parc pour faire un jogging. Parfois, le parc était désert ; et j’admets que c’est ce que je préférais ; et d’autres fois, comme aujourd’hui, il y avait du monde et je devais jongler à droite et à gauche pour éviter de bousculer les gens. Entre les vieilles dames avec leur petit chien ou leur chariot de courses et les gamins qui courraient dans tous les sens après un ballon, ce n’était parfois pas évident de savoir ou se poser pour ne pas gêner. D’ailleurs ce jour-là, alors que je passais près d’un groupe d’enfants en train de jouer, je me reçus un ballon en plein sur la tête. Le gosse responsable de l’incident ; un gamin blond d’une dizaine d’années ; s’excusa et je lui renvoyais la balle n’importe comment. Je vous l’ai dit, le sport n’a jamais été ma tasse de thé et je n’ai jamais fait l’effort d’être douée dans ce domaine non plus. Lorsqu’on n’aime pas quelque chose, ça se sait et ça se sent. Finalement, après une bonne heure de course à pied, je décide de rentré en revenant sur mes pas. c’est là que, assis sur un banc, j’aperçois un visage connu, et je décide de l’abordé. « Salut ! » fais-je, après avoir bu une longue gorgée d’eau dans ma gourde.



Gabriella Mills
Heart of Love ⊹ Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l’ennemi, c'est lâche ! (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Jeu 23 Nov - 14:29

Comme tous les matins, Lloyd avait enfilé son jogging et était aller courir avec sa chienne. Il n’avait pas besoin de laisse pour la tenir, même s’il en avait une autour de son coup, qui servait plus de décoration ou de nécessaire sportif qu’autre chose. Il avait couru deux bonnes heures avant de commencer quelques exercices et puis finir par les étirements, faisant bien attention à ne pas trop forcer mais aussi ne pas ressentir de crampe par la suite.

Sa chienne, Leenie elle aussi profitait de cet instant de repos, elle avait couru pendant deux heures avec lui et avait probablement fait plus de trajet que lui comme elle ne cessait de le devancer de revenir. Il s’était assis sur le ban et avait demandé les pattes de sa chienne pour les masser avec beaucoup d’affection. Il appréciait son animal. Il leva la tête surprise quand on le salua. Il leva la tête et sourit en voyant Gabriella.

- Bonjour Gabriella, comment tu vas ? Et ta chère et tendre ? Tu cours maintenant ?

Il semblait étonné de la voir courir et il l’était réellement. Il ne se souvenait pas avoir connu la jeune femme comme une sportive née contrairement à lui. Même s’il était conscient que les gens puissent changer avec les années. Il lui avait toujours trouvé un certain charme même si elle n’avait jamais été dans sa liste de femme à draguer. En même temps, il y avait toujours une bonne raison : depuis qu’il s’intéressait aux femmes, elle était en couple avec une autre jeune femme et même avant. Et il avait trop de respect pour le couple. Et puis, elle était simplement une très bonne amie pour lui et rien de plus.

Il déposa sa pate avant de sa chienne en lui faisant signe de la mettre sur son dos par un petit mouvement de rotation de la main. L’animal s’exécuta et il pris la patte arrière pour la masser avec une certaine douceur et beaucoup de tendresse, écoutant la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 60
❖ Inscription : 26/10/2017

❖ Quartier Résidentiel : uc
❖ Occupation : Fleuriste
❖ Situation Amoureuse : Fiancée

❖ Avatar : Holland Roden
❖ Crédits : Faith
J'ai choisi de m'installer ici
Mar 28 Nov - 8:34
D’aussi loin que je me souvienne, le sport, ça n’a jamais été mon truc. Transpirer, ça n’a rien de très séduisant, je trouve. Les joues rouges, la mauvaise odeur, erk, très peu pour moi. Je me suis toujours débrouillée pour échapper aux cours de sport lorsque j’allais encore à l’école, ma mère me signait des dispenses, quand je n’oubliais pas volontairement mes affaires. Au lycée, j’inventais toute sorte d’excuse, comme un mal de vête ; ou de ventre ; ce genre de chose. Il me suffisait d’un sourire charmeur pour que le prof gobe mon excuse. Je n’aimais pas ça et je n’avais aucune envie d’essayer. Mais là, les choses étaient différentes, on ne m’y obligeait pas, je le faisais parce que je l’avais décidé et surtout parce que je ne tenais pas à avoir l’air d’un boudin dans ma robe de mariée. Non pas que j’étais forte, loin de là, mais j’avais quelques rondeurs et ça n’allait pas tellement avec la robe que je désirais. Enfin voilà. Je ne m’attends donc pas à rencontrer quelqu’un de connu pendant mon jogging, même si, dans un certain sens, vivant en ville depuis déjà pas mal d’années, ça n’avait rien de vraiment très surprenant. Je le saluais, il sembla surpris de me voir dans une tenue de sport et c’est bien normal. « Je vais bien, et toi ? Ça fait un moment qu’on ne s’est pas croisé ! » dis-je alors. Le travail, l’organisation du mariage, tout ça, ça me prenait beaucoup de temps et je ne pouvais pas tout faire. « Elle vas bien, je te remercie ! » dis-je, tandis qu’il me demandait comment aller Ashley. « J’ai dû m’y mettre pour pouvoir entrer dans ma robe de mariée ! » avouais-je, comme il constatait que m’étais mise à la course. Je le regardais masser son chien, attendrie. Ça me fait penser que j’aurais pu emmener notre chien avec moi, mais, ne l’ayant jamais fait, j’avais peur qu’il ne m’échappe et de devoir ensuite lui courir après pour pouvoir rentrer ! C’est qu’il avait de la force, ce n’était pas un labrador pour rien.



Gabriella Mills
Heart of Love ⊹ Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l’ennemi, c'est lâche ! (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Ven 1 Déc - 15:38

Il sourit gentiment alors qu’elle indiquait que cela faisait un moment qu’il ne s’était pas croisé. Il ne pouvait pas nier le contraire mais c’est vrai que depuis le retour d’Averleen, il ne sortait plus que pour son jogging, son boulot ou les courses et encore... Il tentait de remettre de l’ordre dans sa vie pour l’instant.

- Oui... Tu ne devineras pas qui est revenu, ici, à Fadden Hills. Du coup, je suis un peu en train de remettre de l’ordre.

Il avait encore l’impression de naviguer entre deux mondes. Tout était en train de changer entre Averleen, Isabelle et lui, cela le chamboulait plus qu’il ne voulait l’admettre. La jeune femme le remercia après avoir donné des nouvelles de sa fiancée. Elle indiqua qu’elle devait courir pour pouvoir entrer dans sa robe de mariée. Il fronça les sourcils ne comprenant pas vraiment le sens. Il la trouvait très jolie et elle était mince, même si ce n’était pas comme ça qu’il jugeait qu’une fille était jolie.

[b]- Ce n’est pas maintenant que tu es censée faire ta crise d’ado. Tu angoisses pour le mariage ou quoi ? Je suis certain que tu entres dans n’importe quelle robe de mariée. Tu n’as jamais fait de sport ou de crise existentielles quand à ton poids. En tout cas pas avec moi. Et je suis sûr qu’Ashley te trouve toujours aussi séduisante. Je sais qu’elle t’aime pour ce que tu es et pas une autre. Et en toute amitié, je te trouve très jolie aussi. Je ne vois pas du tout pourquoi tu te mets cette idée en tête.

Il était sincère dans ce qu’il disait et ça se voyait. Il se demandait bien pourquoi soudainement elle se tracassait de son poids. Peut-être une angoisse normale du mariage, une réaction sans doute bien plus logique que la sienne qui était plus un rejet de la situation en réalité pour lui. Et depuis le retour d’Averleen, il s’était rendu compte qu’il aimait encore se moins se mot associé à Isabelle et il savait maintenant pourquoi. Il devait simplement faire le nécessaire mais ce n’était pas une chose facile. Bien qu’il avait manqué plusieurs fois de rompre avec elle, cette fois, ce serait définitif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 60
❖ Inscription : 26/10/2017

❖ Quartier Résidentiel : uc
❖ Occupation : Fleuriste
❖ Situation Amoureuse : Fiancée

❖ Avatar : Holland Roden
❖ Crédits : Faith
J'ai choisi de m'installer ici
Jeu 14 Déc - 11:40
Je ne l’avais pas vu depuis longtemps. Parfois, les choses de la vie font que les gens s’éloignent, mais ça ne veut pas dire qu’ils ne pensent pas à vous. Et c’est vrai. J’étais vue comme la reine des abeilles au temps ou j’étais lycéenne, mais je n’étais pas seulement ça. Je suis quelqu’un qui a le cœur sur la main et je pense plus souvent aux autres qu’à moi. Ainsi, j’ai très souvent trouver des excuses à mon ex petit-ami, parce que pour moi, il avait mal réagi, parce qu’il avait été trahi, pas parce que j’avais fini par comprendre que j’aimais les femmes ; enfin une en particulier. Des excuses inutiles, car James était un abruti, ce qu’il est toujours par ailleurs. Enfin bref, tout ça pour dire que je pensais à mes amis, même lorsque je ne les voyais pas. Lloyd approuva mes paroles, puis il me pose une devinette. Je fronçais les sourcils, intriguée, mais le chemin se fit plutôt vite dans ma tête. « Averleen ? » le questionnais-je, bien que ça ne pouvait être que ça. Au fond de moi, je ne voyais pas du tout de qui il pouvait s’agir d’autres. Je ne la connaissais pas vraiment, pas plus qu’Isabelle d’ailleurs, mais je devinais que le tout devait être bien compliqué pour le jeune homme. Finalement, j’avouais m’être mise au sport pour pouvoir rentrer dans ma robe de mariée. Cette fois se fut à lui de froncer les sourcils, ce qui m’amusa. Chacun son tour, pas vrai ? « C’est gentil de dire ça, mais j’ai vraiment pris du poids ces dernières semaines. Le stress des préparatifs et tout ça. Et puis, James à recommencer ses conneries, il a vandalisé ma boutique, et je suis persuadée qu’il continue de harceler Ashley ! » répondis-je. J’étais toute fois touchée par ses paroles, mais ça ne changeait rien, courir n’était pas une crise existentielle, j’en avais besoin pour me calmer les nerfs, c’était devenu plus efficace que de m’installée dans le canapé, avec la tête de mon chien sur les genoux, pour le caresser. D’ordinaire, faire des papouilles à Enteï, ça me calmait toujours. Plus maintenant. Comme je le disais, le stress et les problèmes avec un ex petit ami incapable de passer l’éponge sur une rupture survenue dix ans plus tôt.



Gabriella Mills
Heart of Love ⊹ Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l’ennemi, c'est lâche ! (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Mar 26 Déc - 22:46

Il vit le sourcil intrigué alors qu’il lui demandait qui était revenu et pourtant la réponse juste fusa rapidement, il hocha la tête, il n’avait pas de doute quant au fait que Gabriella comprendrait son état. Il pinça les lèvres avant de parler, comme s’il cherchait ses mots.

- Oui, cela remet beaucoup de chose en question... Y compris des réponse à des questions et ce que j’ai voulu me faire croire.

Elle le remercia alors qu’il tentait de la réconforter sur son poids. La suite l’étonna un peu plus mais pas tellement. James, l’ex-petit-ami de Gabriella lorsqu’il était jeune, continuait de les harceler. Il fit la moue en entant cela. Décidément, cet homme ne savait vraiment pas quand s’arrêter. Il posa une de ses mains sur le bras de la jeune fille comme pour s’assurer d’avoir son attention, même si ce n’était pas totalement utile de le faire.

- Passe au commissariat et vient déposer une plainte. Je m’en occuperais moi-même et je ferais le nécessaire pour qu’il ne puisse plus t’approcher. Et si nécessaire, je témoignerais de ce que j’ai vu. Téléphone moi ou même au pire téléphone à mes parents qui te dirons ou me trouver ou m’enverrons te voir. Je me souviens de sa réaction lorsque vous vous êtes mis ensemble et je n’ai pas envie de venir vous voir à l’hôpital. Je vous aime bien toutes les deux. Tu es dans tes droits contrairement à lui.

Il tenta de lui faire un sourire comprenant que ce n’était pas tant le fait de maigrir qui la poussait à courir contrairement à ce qu’elle disait mais plutôt le stress dû au stress des actions de l’autre homme qui n’avait pas accepter de se faire quitter. Il s’estima heureux qu’aucune et aucun de ses ex n’ait agis de la sorte et se soit montrer aussi stupide mais il savait que pour James, il pouvait lui faire mettre une injonction d’éloignement, qu’il ne respecterait pas et donc il pourrait le mettre en prison rapidement et pour un petit temps. S’il avait un bon avocat, il devrait effectuer une thérapie suivie mais cela ne pouvait pas lui faire du mal. Il ne fallait pas que les deux femmes se laissent gagner par la peur et porte l’histoire aux oreilles de la justice. Sinon, il n’y aurait pas grand-chose à faire sans se mettre dans l’illégalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 60
❖ Inscription : 26/10/2017

❖ Quartier Résidentiel : uc
❖ Occupation : Fleuriste
❖ Situation Amoureuse : Fiancée

❖ Avatar : Holland Roden
❖ Crédits : Faith
J'ai choisi de m'installer ici
Dim 7 Jan - 9:00
Je ne savais pas toute l’histoire, mais je me doutais que ça devait être difficile pour mon ami. De toute façon, la vie, c’est comme ça. Un jour ça va, le lendemain ça ne vas pas. On ne peut pas faire grand-chose d’autre que d’accepter la situation. Se morfondre, ça ne sert à rien et se réjouir trop vite, ça n’est jamais bon. « Et de nouvelles questions je présume ? » ajoutais-je, gentiment. « Tu sais ce que tu vas faire ? » continuais-je, légèrement curieuse. Un peu de curiosité n’a jamais fait de mal à personne, n’est-ce pas ? J’évoquais ensuite brièvement que je courrais pour pouvoir entrer dans ma robe de mariée, mais ce n’était qu’une excuse pour cacher le fait que je courais pur atténuer mon anxiété vis-à-vis de James mon abruti d’ex petit ami qui recommençait à faire des siennes. Depuis tout ce temps, on pourrait penser qu’il avait finit par oublier le fait d’avoir été quitté, mais en fait, non. Ce garçon devait avoir de sérieux problèmes d’ordre psychologique pour agir de la sorte. Je me demandais comment j’avais fait pour ne pas m’en rendre compte plus tôt. J’avais été bête. J’étais tellement prise par mes soucis personnels que j’avais oublié que Lloyd était lieutenant de police. Il tenta de me rassurer en me disant qu’il y avait possibilité de faire quelque chose pour que Ashley et moi ayons enfin la paix. « J’ai déjà déposé une plainte contre lui. Il n’y a pas si longtemps, il a vandalisé mon magasin. Je ne suis pas certaine qu’il ait laissé des traces de son passage, mais je sais que c’est lui, j’ai reconnu son écriture. Mais, j’en parlerais à Ashley, c’est elle qui a reçu les messages, moi, je n’ai rien eu de tel. » répondis-je. Du moins, pas de messages de haine sur mon compte Facebook, juste le mot laissé dans ma boutique, mais j’ignore si ça sera suffisant. J’aimerais bien savoir pourquoi James s’obstine à vouloir encore nous faire du mal ? C’était il y a des années, il serait tant de tirer un trait sur cette histoire, non ? Je ne lui chercher pas d’excuses cette fois, rassurez-vous, mais quand même, il fait des choses regrettables et il doit bien se dire qu’un jour, il payera pour tout le mal qu’il nous a fait ? Parce que cette fois, je suis vraiment remonté contre lui, qu’il foute en l’air ma boutique, je peux encore encaisser, mais qu’il harcèle ma femme, ça ne le conçoit pas et si jamais je le croise, je pourrais devenir mauvaise. Pour le coup, je me moque de finir avec un bras dans le plâtre, mais il va regretter de s’en être prit à la femme que j’aime.



Gabriella Mills
Heart of Love ⊹ Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l’ennemi, c'est lâche ! (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Dim 7 Jan - 17:19

Gabriella présuma bien qu’il avait de nouvelle question. Il hocha la tête positivement alors qu’elle demandait s’il savait ce qu’il allait faire. Il était totalement perdu dans cette histoire. Il pinça les lèvres un instant avant de regarder la demoiselle pour répondre.

- Je n’en sais strictement rien mais ce qui est sûr c’est que je vais devoir parler à Isabelle. Je crois que je lui dois la vérité. Elle a tout subis sans rien dire. Elle a fait de tel effort que je ne peux pas la laisser comme ça sans savoir alors qu’elle me voit encore une fois perturbé. Je n’ai pas souvent été le petit ami idéal avec mon caractère de merde. Elle n’a peut-être même pas conscience du nom d’Averleen dans ma vie mais elle ignore tout de ce que sa disparition a provoqué en moi. A part ça, je crois que je vais demander de l’aide de mes amis, ceux qui me connaissent...

Il fit un petit sourire contrit et caressa distraitement la tête de sa chienne, elle était son refuge quand le reste n’allait pas. Il ne voyait pas comment s’en sortir autrement sans elle. Il reporta son regard sur la jeune femme qui répondit face à la plainte, en disant que cela avait été fait. Visiblement la cible était plus Ashley, il hocha la tête. Il n’avait jamais vraiment apprécié James et rien de ça n’était en faveur. Il hocha la tête.

- D’accord. Je vais voir qui a pris la plainte et où elle en est si ça peu te rassurer. Avec Ashley, je crois que vous pouvez demander une mesure d’éloignement. Je pourrais vous aider à l’introduire. Si c’est son écriture, on pourra le prouvé. Je crois qu’on peut encore aller demander un échantillon de la sienne et on laissera faire les experts le prouver. Et qu’Ashley passe au bureau, qu’elle dépose plainte. Même si elle pense que c’est lui et qu’elle ne trouve pas de preuve qu’elle passe. On a assez d’expert en tout genre pour prouver les dires. Je t’assure que je ne le laisserais pas s’en tirer comme ça. Tu sais que je suis avec vous ?

Il tenta un autre sourire rassurant et posa sa main sur l’avant-bras de la jeune femme comme pour appuyer ses dires. Il avait toujours soutenu les deux jeunes femmes depuis qu’il les avait connus. Il se doutait que cela ne devait pas être facile pour elle surtout avec un ex comme celui de Gabriella. Il apporterait toujours son soutien aux deux jeunes femmes. Elles avaient été là pour lui bien qu’en discrétion et probablement inconsciente du bien qu’elles lui faisaient. Elles n’avaient pas connu le départ d’Averleen, n’avait pas vu l’avant après mais elles l’avaient laissé venir à son rythme et avait appris à le connaître et ne pas le juger et cela lui faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 60
❖ Inscription : 26/10/2017

❖ Quartier Résidentiel : uc
❖ Occupation : Fleuriste
❖ Situation Amoureuse : Fiancée

❖ Avatar : Holland Roden
❖ Crédits : Faith
J'ai choisi de m'installer ici
Mer 24 Jan - 11:40
J’écoute les paroles de mon ami et malgré moi, elles me ramènent en arrière, au temps ou j’étais confronté à une situation difficile et délicate. Au temps ou j’avais compris que les sentiments que j’éprouvait pour ma meilleure amie n’étaient ce qu’ils devaient être. Au départ, j’en avais eu honte et plus encore lorsque je m’étais rendue compte que j’aurais dû éprouver ses sentiments pour me petit ami, que je pensais génial. Je ne nous voyais pas finir notre vie ensemble, on était bien trop jeune, mais je ne nous voyais tout de même faire un bout de chemin ensemble. Et puis, il y a eu cette soirée qui a dérapé et ave les conséquences que l’on connait. J’ai mis un moment avant de comprendre, que le problème n’était pas ce que je ressentais, mais plutôt ce que mon entourage en penserait. Et puis, je me suis dit que le mieux serait de dire la vérité, que je me sentirais mieux, sauf que ça n’a pas été le cas, ça à été pire. C’est là que les emmerdements ont commencés. J’ignore ce qui a pu se passer dans la vie de Lloyd, mais je pense ; et j’espère vraiment que je ne n’ai pas tort ; qu’il faut qu’il en parle. Sa situation reste différente de la mienne, même si sur le moment, elle m’y à fait penser. Mais c’est mieux de le savoir de sa bouche, plutôt que de celle d’un autre ou d’une autre. Oui, c’est toujours mieux d’être honnête. Enfin, moi je vois les choses comme ça en tout cas. « Je pense que c’est mieux, en effet ! » répondis-je, quelque peut perdue. Non pas parce qu’il venait de me dire, mais par les souvenirs qui étaient remontés à la surface. Il reprit ensuite la parole pour évoquer James et la possibilité de porter plainte contre lui d’obtenir une injonction d’éloignement. Après tout, si c’était la seule solution, pourquoi pas. Ce n’était pas ce que je voulais, mais au train ou allaient les choses, ce que je voulais n’avait aucune importance. « Je crois que j’ai encore des vieux cahiers avec son écriture dessus ! » dis-je, alors. Ça pourrait être utile si la police avait besoin d’étudier son écriture, il faudrait que je me demande à ma mère de faire quelques recherches dans notre grenier. Elle était très conservatrice, alors je suppose que ça devrait se trouver dans le fourbi qu’elle gardait. « Je vais en parler avec elle ! » répondis-je, reconnaissante. J’appréciais l’aide qu’il voulait m’apporté, c’était toujours agréable de se savoir entouré. « Il faudra aussi que tu me donne ton adresse, qu’on te face parvenir une invitation ! » dis-je soudain, changeant de sujet. Je parlais bien sûr d’une invitation au mariage.



Gabriella Mills
Heart of Love ⊹ Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l’ennemi, c'est lâche ! (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Mer 31 Jan - 0:43

Gabriella trouva qu’il était mieux de donner la vérité et que c’était la façon dont il voyait les choses. Lui aussi, il était fort à cheval sur le principe de vérité. Il avait simplement eu du mal à lui expliquer les détails de l’histoire à cause de la douleur. Il ne voulait pas encore retourner dans les détails pour l’instant.

Il préférait se concentrer sur l’homme qui ennuyait tant le couple d’amie. Il avait proposé de demander une injonction et en parlant de comparer son écriture. Gabriella avait dit qu’elle devait peut-être trouver des vieux cahiers avec son écriture, il secoua la tête, c’était la pire idée et il devait expliquer pourquoi.

- Non non, on a juste besoin des lettres anonymes envoyé récemment. Les vieux cahiers sont une très mauvaise idée. Parce que non seulement ce sera son écriture d’adolescent et elle pourra avoir évoluée. Mais en plus, tu apportes les preuves qui pourront être contré par un argument de l’avocat : Nous n’avons pas enquêté à charges et décharges mais rien que contre lui et donc cela prouve une impartialité intolérable et tout ce que nous ferons dans l’avenir à son encontre sera soumis à justificatif. Si tous nous apportes les lettres, on pourra demander à chacune de vous votre écriture, on devra aussi le faire pour votre entourage et tous ceux qui seront susceptible d’être contre votre relation et forcement son nom sera dedans. On pourra le placer dans le haut de la liste, suite à des témoignages qui indique qu’il a été violent dans le passé avec toi. Et là seulement on pourra faire quelque chose. Donc dès que possible, réunis tout le monde, explique leur. Ils devront faire le test au commissariat dans les salles d’interrogatoire pour les caméras. Et ne pas venir volontairement sinon on peut soupçonner que tout est préparer. Mais préviens lès pour ne er personne. Indique qu’on va devoir faire une analyser d’écriture pour trouver qui a fait les lettres que nous avons des suspects, que c’est juste une formalité administrative. Je suis vraiment désolé mais il va falloir passer par là mais je vais m’arranger pour que la procédure soit vite fait, disant qu’on s’inquiète pour votre vie.

Il sourit et posa une main sur son bras pour la rassurer, il savait que parfois les procédures pouvaient paraître longue et effrayante mais c’était aussi pour se protéger eux et laisser le moins de chance possible au vrai criminel de ne pas s’en sortir facilement.

Elle lui demanda ensuite son adresse pour l’inviter au mariage. Il sourit et sorti un petit calepin ou il nota son adresse, il arracha le papier et le lui tendis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 60
❖ Inscription : 26/10/2017

❖ Quartier Résidentiel : uc
❖ Occupation : Fleuriste
❖ Situation Amoureuse : Fiancée

❖ Avatar : Holland Roden
❖ Crédits : Faith
J'ai choisi de m'installer ici
Mer 14 Fév - 12:29
J’étais pour le principe de vérité, surtout dans un couple, pourtant dans mon cas ; et dans celui d’Ashley ; cela ne nous avait pas servi dans le passé. Néanmoins, je voulais croire que pour Lloyd, les choses seraient différentes. Je n’en saurais pas plus pour le moment, car il ne semblait pas vouloir évoquer le sujet, du moins, s’y attardé, alors je n’insistais pas d’avantages. De toute manière, ça n’est pas dans mes habitudes. Il préféra en savoir plus sur ce que James et Diego nous faisait subir à ma fiancée et à moi. J’avais évoqué mon magasin vandalisé et surtout les messages que recevaient Ashley, avant de lui proposer de lui montrer mes vieux cahiers d’école, que j’avais eu le bon sens de conserver. Mais, d’après lui, ça n’était pas une bonne idée. « Le problème, c’est que ce ne sont pas des lettres, seulement des messages envoyés sur Facebook. C’est tout de même recevable ou pas ? » demandais-je après avoir écouter ses paroles. J’admet que je n’avais pas tout compris et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir été attentive. J’ai toujours eu des difficultés à tout comprendre, pourtant, je ne suis pas bête. D’après lui, les cahiers n’étaient pas une bonne idée car on pourrait s’en servir contre nous. En revanche, j’allais devoir faire des tests d’écriture moi aussi, ainsi qu’Ashley et nos proches. Ils n’étaient pas très nombreux, donc ça allait être plutôt rapides de réunir tout le monde, néanmoins, toute cette histoire me fatiguais. Je devrais être en train de préparer mon mariage et au lieu de ça, je perdais mon temps à cause de ce connard de James et de son incapacité à encaisser une rupture. Une rupture remontant à il y a dix ans tout de même ! Cependant, le bon côté des choses, c’est que j’étais épuisée, énervée, mais je n’avais pas peur. C’est déjà ça, n’est-ce pas ? Finalement, je tenais d’alléger la conversation en lui demandant son adresse, afin que je puisse lui faire parvenir un carton d’invitation pour le mariage. C’était tout de même important et je m’efforçais de ne pas l’oublier, avec tout ce qui se passait en ce moment.



Gabriella Mills
Heart of Love ⊹ Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l’ennemi, c'est lâche ! (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Ven 2 Mar - 21:53

La jeune femme expliqua alors que les menaces étaient sur Facebook en demandant si c’était toujours recevable. Il ouvrit grand les yeux, ils n’avaient pas compris que c’était par Internet mais il avait eu l’impression que c’était des mots mis dans une boite aux lettres. Il hocha la tête.

- Je pense qu’on peut faire quelque chose avec ça. Qu’elle vienne toujours avec mais ce sera d’autant plus facile et on risque d’embêter moins de monde. On verra ce qu’on peut faire sur place si cela te va. Mais qu’elle n’ait pas peur de venir et si cela peut la rassurer me voir moi. Elle peut être sûre que je ferais le nécessaire. Même si connaissait mes collègues, je suis certains qu’ils sont sérieux.

Il sourit et serra la main de son amie, comme pour lui assurer qu’il était sincère, c’était un geste qu’il avait l’habitude de faire pour réconforter les autres, leur assurer sur ce qu’il disait. Il se rendait compte que ce n’était pas quelque chose dont le couple avait besoin alors que le mariage se profilait doucement pour elles. Par la suite, elle préféra se concentrer sur son mariage, lui demandant son adresse pour envoyer un carton. Il la lui donna avec un certain plaisir. Il était ravi de voir un si bel évènement sur le point de se dérouler. Il avait envie que tout se passe parfaitement pour elle.

Il sourit regardant Leenie regarder un peu plus loin avant de poser sa pate sur sa cuisse. Il caressa sa tête un instant avant de regarder l’heure sur sa montre. Il devait rentrer parce qu’il allait bientôt commencer à travailler. Il devrait un peu se dépêcher. Il se retourna vers son interlocutrice avec un petit sourire contrit, mine qu’il s’excusait.

- Je vais devoir te laisser, mon service commence bientôt et je dois encore rentrer déposer Leenie, prendre une douche et préparer deux trois petites choses. Et je crois que mon patron m’a à l’œil. Il a un peu trop peur que je tente d’éjecter Averleen, il n’a pas encore compris qui elle était pour moi. Je devrais aller lui expliquer un peu mais je n’ai pas encore eu trop le temps.

Il se redressa pour aller déposer un baiser sur la joue de son amie avec une certaine tendresse. Il reprit la laisse correctement alors que l’animal semblait attendre son ordre de départ.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 60
❖ Inscription : 26/10/2017

❖ Quartier Résidentiel : uc
❖ Occupation : Fleuriste
❖ Situation Amoureuse : Fiancée

❖ Avatar : Holland Roden
❖ Crédits : Faith
J'ai choisi de m'installer ici
Sam 24 Mar - 10:39
Les menaces qu’avaient reçus ma fiancée provenaient d Facebook, aussi, je demandais si cela serait quand même recevable. J’avais, en effet, cru comprendre en regardant la télévision, que les preuves papiers étaient bien plus sûr. Mais étant donné qu’à la télévision ; comme sur internet par ailleurs ; il y à beaucoup de stupidités qui sont racontés, peut-être que je me trompais. C’était même plus que probable à bien y réfléchir. Mais il me rassura en m’expliquant qu’Ashley pouvait venir avec l’ordinateur, que comme ça, ça serait beaucoup plus simple, car il n’y aurait pas besoin de faire d’analyse graphologique. Je dois dire que c’était plutôt une bonne chose, même si tout ça, c’était une perte de temps. Si ce con de James avait la décence de passer à autre chose et surtout celle de grandir un peu, nous n’aurions pas besoin d’en arriver là. On pourrait simplement organiser notre mariage et être heureuse. « Je vais lui en parlé dès ce soir. En ce moment, elle à un gros chantier, alors je préfère attendre que nous soyons au calme ! » expliquais-je. Par la suite, le jeune homme m’indiqua qu’il allait devoir y aller, car sa journée de travail commençait et qu’en plus, son patron l’avait dans le collimateur. Voilà pourquoi je m’estimais heureuse d’être propriétaire de ma boutique, au moins, je n’avais de compte à rendre à personne et je pouvais la diriger comme bon me semblait. Je crois que, bosser pour un patron, c’est quelque chose que je ne pourrais pas faire. « Pas de soucis, j’étais contente de te voir ! Merci pour ton aide précieuse en tout cas ! » lui dis-je, retrouvant mon joli sourire. Moi, j’allais courir encore un peu, rentrer prendre une douche et un petit déjeuner, car je mourrais de faim. Ensuite, je ne sais pas encore ce que je ferais. Ha si, j’oubliais, j’ai un rendez-vous avec mon assureur pour le saccage de mon magasin. Parler de James et des choses à faire pour qu’il nous fiche enfin la paix m’avait oublié ce détail, pourtant très important. Aujourd’hui, je pourrais enfin savoir combien je serais remboursée, mais je ne me berce pas trop d’illusion.



Gabriella Mills
Heart of Love ⊹ Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l’ennemi, c'est lâche ! (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mister Charles Lloyd !
» Lloyd [DIM LOVE] Rock mon ange, 3 tofs du mister (p.9)
» Jogging et Maillot
» HTC DIAMOND et jogging quotidien . . .
» [Jones, Lloyd] Mister Pip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Bienvenue à Fadden Hills :: Rue Fairview :: Parc de Fairview-
Sauter vers: