AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Vous êtes mon héroïne... ❖ Kseverleen

 :: Les RPs Dépassés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Mer 25 Oct - 18:44


Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


Ce soir c'est l'anniversaire de Tanya une de mes collègue de boulot et je suis vraiment contente de sortir un peu. Cameron est chez un copain pour la soirée alors je n'ai pas à m'inquiéter à l'heure ou je vais rentrer. Pour une fois, ce soir, je suis une femme avant d'être une mère. Je me déhanche sur la piste ou je danse avec mes amies et je me sens bien. Même si un type ne fait que me faire du rentre dedans, je le repousse gentiement et ce, plusieurs fois. Tanya me propose de boire un verre et je refuse poliment. L'alcool n'a jamais été un grand ami, j'ai du mal à boire, en quelques verres je suis bourrée, donc je préfère éviter... Mais je suis une personne assez faible et devant son insistance j'accepte son verre. « Ok mais un seul ! » Je la menace du doigt tout en prenant la boisson alcoolisé. GROSSE ERREUR !
Cela fait plusieurs heures que nous sommes en boite, et j'ai bu trop, beaucoup trop. Les yeux me piquent, la fatigue me prend. Je m'avance vers Tanya pour lui expliquer que je vais rentrer en taxi. Je la serre une dernière fois dans mes bras avant de quitter la boite. Je ne suis pas non plus bourrée, au point du tituber et de ne pas savoir ce que je fais, mais je me sens terriblement fatigué et j'ai du mal à tenir sur mes jambes. Je prend une grande bouffée d'oxygène quand j'arrive dehors et je me dirige vers le bord de la route pour appeler un taxi. J'entends une voix et je me retourne.. « Pas lui... » C'est le mec de la boite qui est encore là, il ne comprends vraiment rien celui là. « Alors ma jolie, tu veux que je te ramène ? » Il me fait un sourire qui en dit long sur ses intentions, je lève les yeux au ciel. « J'ai... J'ai appelé un taxi, donc non merci ! » Je me retourne sans prêter plus attention à lui. Et j'ai la tête qui tourne, je manque de tomber et je sens quelqu'un me rattraper. « Allez... tu ne tiens plus debout, laisse-moi t'aider... » Il me chuchote dans l'oreille et je sens son souffle sur mon cou, la peur m'envahie et je ne saurais si c'est moi ou l'alcool ou qui réagit, mais me tourne et je le gifle. « Je t'ai dit de me laisser ! » hurlais-je, mais cela ne plait à ce mec qui m'empoigne violemment. Il me fait mal je sens ses doigts pénétré ma chair. « Tu vas arrêter, tu m'as chauffé toute la soirée et maintenant tu vas assumer ! » Il resserre un peu plus ses doigts sur mon bras, je ne peux m'empêcher de lâcher un cri de douleur. Mais je n'ai pas la force de me débattre. pourquoi j'ai bu de l'alcool, moi ? «  Je ne vous ai pas chauffé... Maintenant, laissez-moi partir... s'il vous plait... » Les larmes me montent aux yeux, j'ai peur ! Je suis terrifiée, pleins de scénarios se bousculent dans ma tête et je ne sais comment cela va se finir...

Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Mer 25 Oct - 21:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


D’aussi loin que je me souvenais, Fadden Hills représentait tout ce que je détestais dans une vie. Elle était pour moi le symbole de la souffrance et des vies brisées. Autant être honnête, je ne dormais pas beaucoup depuis trois semaines mais je savais que ce n’était qu’une question de jour, voire de mois, avant que je ne retourne à Las Vegas. Je ne comptais pas rester en ville, je ne me sentais pas à l’aise. Ma sœur adoptive s’en rendait compte et essayait de me faire parler d’autres choses, des lieux sympathiques à aller voir, des magasins où acheter des souvenirs pour les parents ou des restaurants où il fallait absolument aller… Sauf que cela vingt ans que je n’étais pas revenue en ville et elle avait bien changé. Du coup, je ne pouvais pas spécialement lui répondre. J’étais allé me coucher rapidement après la fin du film que ma sœur avait tenu à regarder avec moi. Mais j’avais mis du temps à m’endormir, incapable de penser à autre chose qu’au jour où j’allais pouvoir commencer mon travail au poste de police. J’étais déjà pour rencontrer le chef, l’ancien meilleur ami de mon père, qui avait été assez étonné de me voir revenir. Il ignorait pourquoi je revenais même si j’avais dans l’idée qu’il devait s’en douter. Mais il était environ trois heures du matin quand je me réveillais en sursaut, le corps recouvert de sueur et tremblante. Encore un cauchemar, comme j’en faisais souvent. A revivre l’enterrement de ma sœur et la découverte du corps de ma mère… Je me levais avant de me rhabiller. Rien ne marchait aussi bien qu’une promenade en pleine nuit pour me changer les idées. Allant jusqu’à un petit coffre dans ma chambre, j’en sortis mon arme de service que j’avais récupéré au poste de police. Je sortais toujours en étant armée, on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber à cette heure. Je pris également ma plaque de service, juste au cas où je me ferais contrôler par de futurs collègues. Je fus rapidement dehors, bien décidée à marcher un peu. Mais ma promenade ne dura pas spécialement longtemps. Arrivant près d’une boite de nuit, je remarquais rapidement une jeune femme qui semblait aux prises avec un homme. Et elle ne semblait pas spécialement à l’aise avec le lourdeau. Je soupirais avant de m’approcher doucement. « Excusez-moi mademoiselle, un coup de main? » L’homme semblait la tenir assez durement et j’eus un sourire bienveillant envers la jeune femme. Je savais ce que c’était que les hommes alcoolisés qui pensaient avoir le droit de nous toucher sans notre consentement juste parce qu’on était habillé un peu trop sexy pour leurs hormones de mâles en rut. Il se tourna alors méchamment vers moi, prêt à m’insulter. Sans même crier gard, je sortis mon arme de service que je lui mis entre les deux yeux. « A ta place, je ne testerais pas de jouer à celui qui a la plus grosse avec un flic… Parce que même si je suis une femme, je te bats de ce point de vue-là. Allez, dégage. » L’homme lâcha la jeune femme et parti la queue entre les jambes. Je rangeais mon arme avant de me tourner vers la jeune femme, posant doucement ma main sur son épaule. « Vous allez bien? » Elle devait certainement être traumatisée par ce qu’elle avait vécu, je l’aurais été à sa place. En tout cas, j’étais bien décidée à rester près d’elle le temps qu’il faudra pour qu’elle se remette de sa mauvaise rencontre de la soirée.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 27 Oct - 16:55


Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


Cela faisait des semaines que je n'étais pas sortie, toujours trouvant une excuse quelconque... J'avais pas envie de laisser Cameron seul et je voulais pas non plus rencontrer quelqu'un. J'avais une facheuse tendance à attirer le mauvais genre de personnes et j'en avais marre de souffrir. J'avais trop donné. J'avais servi mon coeur sur un plateau d'argent et on me l'avait arraché, sans le moindre scrupule. Je n'en pouvais simplement plus. Mais ce soir, c'était différent, j'avais envie de sortir, j'en ressentais vraiment le besoin et je m'étais promise de rester qu'entre filles, de ne pas draguer ni de me faire draguer. Pour moi cela allait être une bonne soirée, comme je n'avais pas eu l'occasion de faire depuis longtemps... Au début tout se passait bien, puis il y a ce gars et cela a vite dégéré... Je me retrouve maintenant dehors seule face à lui. Je me maudis d'avoir bu de l'alcool. Pourtant ce n'était que trois verres... Je le sais que je ne le supporte pas. La dernière fois j'ai vu quelques verres et je me suis retrouvée dans le lit de mon ex, alors qu'elle est toujours amoureuse de moi. Je m'en suis voulue et je m'en veux encore. L'alcool n'est pas mon ami et je pense qu'il est l'ami de personne. Mais dans ce cas là, c'est pire. J'ai les jambes qui tremble et j'ai du mal à ressentir vraiment ce que mon corps ressent, comme si j'étais là et pas là en même temps... J'ai terriblement peur de ce qui va se passer. J'espère faire un cauchemar, mais ce n'est ai pas un ! La douleur que je ressens dans mes avant-bras est bien réel et me prouve bien que tout ceci est vraiment entrain d'arriver. Je regarde mon futur agresseur le suppliant de me lâcher, je le vois dans ses yeux ce qu'il veut et moi, non. je ne veux pas. Je ferme les yeux laissant échapper une larme sur ma joue, tout cela me terrifie  je le vois déjà me salir, essayant d'avoir des relations que je ne veux pas, quand une voix me fit sortir de ce fléau. « Excusez-moi mademoiselle, un coup de main? » Je regarde la jeune femme et je n'arrive pas à parler, je vais pour ouvrir la bouche, mais l'homme me lance un regard noir et s'exclame. « Tires-toi, on t'a rien demandé. » Je supplie la jeune femme des yeux de ne pas partir. Mais d'un côté, je ne voudrais pas qui lui arrive du mal. Elle me sourit comme pour me rassurer, c'est bête, mais ça marche un peu... Elle sortie une arme et la pointe sur la tête du type. « A ta place, je ne testerais pas de jouer à celui qui a la plus grosse avec un flic… Parce que même si je suis une femme, je te bats de ce point de vue-là. Allez, dégage. » Il me lâche sans même dire un mot et détale comme un lapin. Je frotte mes avant-bras avec mes mains, essayant de faire passer cette douleur. Il est sûr que je vais avoir de beaux bleus. Je marque assez vite... « Vous allez bien? » Je lève mes yeux vers la jeune femme et je lui souris, du moins j'essaie et je fais un petit oui de la tête. « Oui... Oui je crois... » Je tremble un peu, cela doit être du au contre coup sûrement... Je pose ma main sur ma bouche puis je la remonte jusqu'à dans mes cheveux pour essayer de les remettre en place. « Merci, merci d'être intervenue, sans vous, je ne sais pas ce qui aurait pu se passer... Il aurait pu... » Je n'en dis pas plus, elle doit sûrement comprendre, puis le dire me donne des frissons. J'avance de quelques pas pour prendre mon sac qui est tombé à terre et je me relève en titubant. Je manque de tomber et par réflexe je m'accroche à la jeune femme. « Désolée... Je pense avoir un peu abusé au niveau de l'alcool ce soir... »

Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Lun 30 Oct - 10:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


Il y avait bien longtemps que je n’avais pas fait de balade nocturne. Et encore plus, à Fadden Hills. La dernière fois que j’avais marché ainsi dans les rues de ma ville natale, j’avais neuf ans et nous avions été voir Basil, Détective privé avec mon meilleur ami et ses parents. J’avais ensuite passé la nuit chez lui, comme cela nous était arrivé très souvent. Je me souviens encore comment nous pouvions passer nos nuits à discuter avant que l’un d’entre nous s’endorme… Et le plus souvent, c’était moi, je devais le reconnaître. Mais ce soir, j’allais marcher seule, comme cela m’était arrivée plus d’une fois à Las Vegas, après un cauchemar. Je me retrouvais rapidement devant une boite de nuit et je remarquais soudain une jeune femme aux prises avec un homme. Les videurs ne semblaient même pas vouloir bouger le petit doigt pour aider cette femme qui n’avait clairement pas envie que cet homme vienne l’ennuyer et je ne pus m’empêcher de soupirer. M’approchant du duo, je m’adressais à la jeune femme qui essayait de faire lâcher prise à l’homme. Elle me supplia du regard de faire quelque chose mais l’homme ne lui laissa pas le temps de parler qu’il me demandait de me tirer. Sauf qu’il avait parlé à la mauvaise personne. Ne pouvant m’empêcher de sortir mon arme, je la lui pointais sur le visage. Ce n’était pas mon genre de jouer ainsi aux cowboys mais ce genre d’homme ne comprenait pas autrement. Il lâcha soudain la jeune femme et détala sans demander son reste. Je pus alors me concentrer sur la jeune femme. Elle semblait encore sous le choc de ce qui lui était arrivée, ce qui était complètement compréhensible. Je savais parfaitement ce qui aurait pu lui arriver si je n’étais pas intervenue et le fait que les videurs n’aient pas bougé le petit doigt me mettait hors de moi. Elle tremblait comme une feuille et je glissais mon bras autour de ses épaules, voulant être proche d’elle si elle venait à s’effondrer. « Vous n’avez pas à me remercier. C’est normal. Par contre, ce qui ne l’est pas, c’est que les videurs n’aient pas bougé… » Elle m’expliqua alors avoir un peu abusé de l’alcool et je ne pus m’empêcher de sourire. Ce n’était pas la première à le reconnaître et ce ne serait certainement pas la dernière. Et encore, pour quelqu’un qui disait avoir abusé de l’alcool, je la trouvais relativement fraiche. Elle tenait debout, elle parlait distinctement… Si toutes les personnes ayant un peu trop bu pouvaient être comme elle, je n’aurais jamais eu à relever des personnes en coma éthylique… Avec tous les désagréments que vous imaginez. Je jetais un coup d’œil à ma montre avant de fouiller rapidement dans mon sac à main. J’avais les clés de mon appartement et j’avais eu l’idée de piquer les clés de la voiture à ma sœur. Cela m’arrivait souvent. « Venez, suivez-moi, je vous ramène chez vous. » Il était hors de question pour moi de la laisser devant cette boite de nuit toute seule. Je voulais m’assurer qu’elle rentre en sécurité chez elle et quoi de mieux que de le faire en présence d’un policier? Je pris doucement la direction de mon immeuble, marchant au rythme de la jeune femme pour éviter qu’elle ne tombe ou ne fasse un malaise.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Lun 6 Nov - 11:55


Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


J'ai vu ma vie défiler devant mes yeux et mes pensées allaient à Cameron. Je me demandais comment il allait faire sans moi, qui allait s'occuper de lui vu que je n'avais personne autour de moi, plus de famille. Puis elle est arrivée de nulle part. J'avais tellement peur, je me sentais impuissante et je me maudissais ! Pourquoi avais-je bu ? Moi qui est la première à dire qu'on peut très bien s'amuser sans alcool. J'avais peur, mais grâce à elle j'étais sauvée. Cameron n'allait pas devenir orphelin ou que sais-je encore. J'étais soulagée, mais en même temps sous le choc. Oui on peut dire ça, j'étais sous le choc ! L'homme s'en alla sans rechigner quand il a vu que la femme dégainait son arme et moi je ne savais plus trop quoi faire. Je tenais mes bras meurtris de douleurs et je remerciais infiniment mon héroïnne. « Vous n’avez pas à me remercier. C’est normal. Par contre, ce qui ne l’est pas, c’est que les videurs n’aient pas bougé… » Je baissais la tête, disant que j'avais un peu bu, bon trois verres ce n'est pas énorme je l'accorde, mais les videurs ne faisaient rien quand l'alcool entrait dans l'équation. Il y a environ quatre ans, une fille qui avait trop bu s'est fait agresser et un videur a voulu intervenir. La fille ayant trop bu, a pris le videur pour son agresseur et elle a porté plainte. La boite a eu une sale réputation pendant quelques mois, jusqu'à que des vidéos de surveillance ne font surface et prouve l’innocence du videur. Depuis ils ont reçu l'ordre de ne pas intervenir... Alors d'un côté je peux comprendre qu'ils ne veulent pas avoir à faire à ce genre de choses, mais laissez quelqu'un se faire agresser, c'est du non assistance à personne en danger ? Dans tous les cas, je me sentais coupable, s'il mettais arrivé quelque chose, c'était en partie de ma faute... « Ce n'est rien, je n'aurais pas du boire, j'ai bu que trois verres, mais je supporte mal l'alcool, c'est.. C'est de ma faute... » Une fois mon sac ramassé, je vois que je n'ai plus de batterie, je soupire longuement.  « Venez, suivez-moi, je vous ramène chez vous. » Je souris à la jeune femme qui m'a sauvé et je fais un petit non de la tête. « Non, ce n'est pas la peine, vous avez déjà fait beaucoup.. » J'ai l'impression de parler dans le vide, car elle m'attrape le bras et on commence à marcher. Après quelques minutes de silence, je reprends peu à peu conscience, c'est l'air frais qui doit avoir cet effet. « Merci encore d'être intervenue. Je peux savoir le nom de la personne qui m'a sauvée ? Moi c'est Ksenia. Ksenia Clarkson ! » C'est bête, mais je voulais savoir le nom de cette jeune femme, c'est sûr et certain après une bonne nuit de sommeil, je chercherais son adresse et je lui offrirais des fleurs ou du vin ou même un gâteau pour la remercier !

Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Mar 7 Nov - 19:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


Même si la femme en face de moi avait bu, elle n’avait pas bu suffisamment pour confondre un agresseur et un videur venu la secourir. Et s’ils avaient reçu l’ordre de ne plus bouger lors d’une agression, il y avait risque de non-assistance à personne en danger, comme c’était le cas ce soir avec cette jeune femme. Je jetais un coup d’œil noir aux videurs, notant pour moi le nom de la boite de nuit, bien décidé à aller y faire un tour en tant que lieutenant pour faire passer un message au patron. Je reportais vivement mon regard sur la jeune femme quand elle ajouta que c’était de sa faute, qu’elle n’aurait pas dû boire. Je secouais la tête en grimaçant. « Ce n’est en aucun cas votre faute. Vous avez voulu vous amuser en buvant un petit peu. Et croyez-moi, j’ai vu des personnes dans un bien triste état, pire que vous. Vous êtes un peu pompette mais rien de bien dramatique, rassurez-vous. » Je pris alors la décision de la ramener chez elle, je ne pouvais pas la laisser sur ce trottoir seule ou même l’abandonner entre les mains d’un taxi. Elle essaya bien de refuser mais j’avais prévu le coup. Je lui avais alors doucement attrapé le bras pour la trainer derrière moi. Et la marche sembla lui faire le plus grand bien car elle sembla retrouver un peu ses esprits. Elle me remercia une nouvelle fois d’être intervenue avant de se présenter. Je ne pus m’empêcher de sourire quand elle ajouta qu’elle voulait savoir le nom de la personne qui l’avait sauvée. Je la lâchais alors, marchant cependant toujours à ses côtés. « Je m’appelle Averleen Dunhallow. » Je ne savais pas depuis combien de temps la jeune femme vivait à Fadden Hills. Et je ne voulais pas prendre le risque de me présenter sous mon autre nom de famille des fois que la jeune femme ait été en ville à l’époque où le nom Elroy avait fait la une des journaux de la région. Et quoi de mieux pour avoir cette information que de poser la question. « Cela fait longtemps que vous êtes en ville? » Au moins, je serais fixée et cela me permettrait d’en apprendre plus sur la jeune femme alors que l’on s’approchait de mon immeuble où je pourrais récupérer la voiture de ma sœur.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Mer 8 Nov - 16:12


Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


J'avais mal à mes bras. L'homme avait quand même beaucoup de force et il s'en était servi. J'avais vraiment cette douleur insupportable au niveau de mes avants-bras. J'étais sûr que j'allais avoir des bleus, il faudrait que je les cache, je ne voudrais pas inquiéter Cameron avec cette histoire. Je présentais une nouvelle fois mes excuses à celle qui m'avait aidé, lui avouant que tout cela était de ma faute. « Ce n’est en aucun cas votre faute. Vous avez voulu vous amuser en buvant un petit peu. Et croyez-moi, j’ai vu des personnes dans un bien triste état, pire que vous. Vous êtes un peu pompette mais rien de bien dramatique, rassurez-vous. » Je lui souris tendrement, mais j'arrivais pas à m'enlever le poids de cette culpabilité ! Je voulais rentrer seule, ou voir pour appeler un taxi, mais elle me prit le bras pour me raccompagner chez moi. Je n'avais pas le choix. Je grimaçais un peu lorsqu'elle me toucha le bras, mais je ne dis rien. L'air frais me faisait du bien et j'avais l'impression d'y voir de plus en plus clair et de retrouver mes esprits. Pour ne pas que le silence s'installe, je décidais de me présenter. « Je m’appelle Averleen Dunhallow. » « Enchantée de vous connaître ! » Répliquais-je presque instantanément. C'était cliché, mais j'aimais bien dire cette phrase. Je lui souris avant qu'elle ne me pose une question. « Cela fait longtemps que vous êtes en ville? » Super, on allait pouvoir un peu discuter, peut-être que j'oublierais ces lancements dans mes avants-bras et surtout ce froid... « Pas vraiment. Cela fait six ans que je vis ici avec mon fils Cameron. J'ai tout quitté suite à la mort de mes parents pour venir rejoindre ma meilleure amie... » Je venais de me confier, moi Ksenia. Je me disais que c'était l'alcool qui me faisait dire ça sans doute. D'habitude je n'aurais pas parler de moi comme ça. Me sentant un peu "nue" fasse à ce que je venais dire, j’enchaînais. « Et vous, vous êtes ici depuis longtemps ? Il me semble pas vous avoir déjà croisé... » J'ai une bonne mémoire visuelle et son visage ne me dit rien, pourtant Fadden Hills n'est pas si grand que ça et avec les policiers qui viennent assez souvent à l'hôpital, c'est presque obligé que j'aurais dû la croiser, mais non, son visage ne m'est absolument pas familier.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Sam 11 Nov - 22:39
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous êtes mon héroïne
Kseverleen


J’espérais que la femme en face de moi allait rapidement arrêter de s’en vouloir. Certes, elle avait bu et alors? Toute femme a le droit de s’amuser un peu, de boire un peu, sans craindre qu’un lourd vienne la draguer et même l’agresser à la sortie de la boite de nuit. Mais j’avais comme l’impression que mon petit discours n’avait pas l’effet escompté sur la jeune femme et je préférais ne rien ajouter. Il fallait du temps pour accepter certaines choses et l’idée que l’on n’était coupable de rien en faisait partie. Je préférais me présenter en retour, un petit sourire aux lèvres. Je lui demandais alors si elle était en ville depuis longtemps et elle me répondit que non, qu’elle était là depuis six ans quand même, qu’elle avait tout quitté pour retrouver sa meilleure amie à la suite du décès de ses parents. Je hochais la tête, comprenant ce qu’elle voulait dire. Mon père avait quitté cette ville après l’assassinat de ma petite sœur et le suicide de ma mère… Elle me retourna la question et je haussais doucement les épaules. « Je suis née ici… Mais j’ai quitté la ville avec mon père quand j’avais dix ans. Cela ne fait que trois semaines que je suis revenue… » Et je ne savais pas encore si j’aurais le courage de rester à Fadden Hills après avoir réussi à coincer le meurtrier après lequel j’étais bien décidée à courir. On arriva rapidement devant l’immeuble où je vivais avec ma sœur et je fis signe à la jeune femme de me suivre dans le hall puis dans le parking, à la recherche de la voiture de ma sœur. Elle possédait une vieille Ford qui roulait encore très bien. Une fois sortie du parking, je laissais la jeune femme me guider, ne sachant pas où elle habitait. « Et sinon, vous vous plaisez du coup à Fadden Hills? » Parce que c’était bien beau d’avoir tout quitté pour venir vivre ici, encore fallait-il qu’elle se plaise dans sa nouvelle ville et dans sa nouvelle vie. Ce n’était parfois pas gagné de s’adapter à une nouvelle ville, à de nouvelles habitudes et à de nouvelles façons de penser. Mais j’avais dans l’idée que si la ville ne lui plaisait pas, elle ne serait pas resté six ans.




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Les RPs Dépassés-
Sauter vers: