AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
JE VIENS DE POSER MES VALISES
❖ Lettres d'amour : 29
❖ Inscription : 12/11/2017
Fière d'être celle que je suis
❖ Âge : 29
❖ Quartier Résidentiel : Amity Avenue
❖ Occupation : Mécanicienne
❖ Situation Amoureuse : Célibataire et heureuse de l'être
Qu'est ce que l'amour?
❖ Avatar : Ksenia Solo
❖ Crédits : Moi sauf pour les gif, google est ton ami
JE VIENS DE POSER MES VALISES
Ven 24 Nov - 0:42

Vassilissa s’était levée à un peu avant 7h pour se préparer pour  commencer sa journée au garage. Un bon petit déjeuner russe comme elle les aimait : Du thé Anastasia avec du miel, des O’lady avec une confiture de citron. Elle avait ensuite enfilé un pantalon de cuir, une blouse qui ressemblait un peu à de la résille et un corset souple qui montait au-dessus de la poitrine. Elle avait attaché ses cheveux, noir depuis un mois avec une mèche bleue depuis une semaine, en queue de cheval. Elle s’était maquillée, comme à son habitude, beaucoup de noir autour de ses yeux pour rendre le bleu encore plus renversant. Elle avait piqué une pomme dans sa corbeille avant de monter sur sa moto pour franchir les quelques rues qui l’amenait à son travail. Quand il faisait beau, il lui arrivait d’y aller à pied mais aujourd’hui, il ne faisait pas très chaud. Certains diront que ce n’est pas la moto qui allait réchauffer mais cela raccourcissait le temps. Elle avait dans l’idée de s’acheter une vieille voiture à rénover pour les journées les plus froide d’hiver bien que ce n’était pas ici qu’elle n’était pas du genre frileuse en même temps ses origines l’y obligeait.

Une fois arrivée, elle avait enfilé son bleu de travail laissant ouvert la tirette pour qu’on voie son corsage, mécanicienne mais féminine, quand même pour elle, les deux n’étaient pas incompatible. Elle avait quelques voitures à faire bien que d’après ce que les clients lui avaient dit, ce n’était rien de bien grave. Elle avait donc rapidement mis le nez dans le moteur de la première avant de continuer oubliant le repas, la faim la tiraillant, elle réalisa qu’il était passé deux heures, elle se devait de manger un peu mais il était fort tard pour commander, heureusement, elle avait un petit réchaud de camping et deux trois trucs à préparer si nécessaire dans son bureau. Elle alla ouvrir son petit congélateur pour sortir des pilimignies et fit réchauffer un fond de soupe.

La jeune femme était en train de manger quand elle entendit la sonnette de la porte tinter, elle se leva pour aller voir qui était là. Elle sourit en apercevant une superbe jeune femme.  

- Hello, venez par ici, dans le bureau vous m’expliquerez ce qui vous amène.

Sans attendre la réponse de la jeune femme, elle se replia rapidement dans la pièce vitrée pour enfournée une autre petite pate fourrée, trempée dans du vinaigre dans sa bouche. Pour la xieme fois, elle se faisait la réflexion que sa mère les faisait cent fois meilleurs. Elle leva la tête quand la jeune femme entra, elle lui fit signe de venir s’installer en face d’elle et tendis le bol.

- Vous en voulez un ? C’est un plat de chez moi

Ce n’est pas très courant un garagiste qui offre sa nourriture mais Vassilissa était du genre généreuse, surtout quand il s’agissait de son pays.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Dim 26 Nov - 21:26


Need help?
Vassileen


Pour être parfaitement honnête avec vous, j'en avais plus qu'assez de me balader soit en transport en commun soit en empruntant la voiture de ma soeur Vanessa. Surtout qu'elle aussi avait besoin de son véhicule et ne pouvait donc pas me la laisser tout le temps... Cela faisait déjà quelques temps que je réfléchissais à m'acheter une voiture, j'avais déjà regardé sur internet mais je ne trouvais rien qui me plaisait... Parce que, pour être honnête, je savais déjà quel genre de voiture je voulais et je ne la trouvais pas à un prix abordable. Parce que j'étais lieutenant de police et non Cresus, je n'avais pas un budget illimité pour réaliser mon rêve. Et soyons parfaitement claire... Une Ford Mustang de 1967, cela ne courrait pas les rues et quand j'en trouvais, le prix explosait mon budget. Et j'avais beau ergarder d'autres voitures, je n'arrivais pas à trouver mon bonheur. Je n'avais que cette idée d'avoir une Ford Mustang de 1967 en tête et j'étais tellement têtue que je n'arrivais pas à me l'enlever de l'esprit. Ce qui m'avait poussé à franchir le pas d'aller dans un garage de Fadden Hills aujourd'hui, ce fut ma petite mésaventure de la veille. J'étais restée assez tard au commissariat, à travailler sur l'enquête sur le meurtre de ma petite soeur, et quand j'avais décidé de rentrer, il n'y avait plus de bus en circulation. J'avais donc appelé ma soeur pour qu'elle passe me chercher mais elle était de sortie et donc indisponible. J'avais commencé à rentrer à pieds quand il avait commencé à pleuvoir des trombes d'eau. Je fus rapidement trempé mais ce ne fut pas le pire... Alors que j'arrivais enfin en vue de mon immeuble, une voiture passa près de moi à tombeau ouvert et roula dans une flaque... Je fus littéralement submergé par une vague qui me mouilla à partir de la taille, l'eau s'infiltrant jusque dans mes chaussettes. J'avais pris une bonne douche pour me réchauffer avant de me vautrer sous la couette. Et aujourd'hui, j'avais profité de mon jour de repos pour me rendre au garage de la ville, bien décidée à avoir des conseils sur les modèles de voitures que je pouvais trouver, n'oubliant pas mon rêve quand même. Le bus me déposa à quelques minutes de marche du garage et je fus rapidement sur place. Le bus avait eu du retard et j'arrivais certainement en plein pendant la pause déjeuner à en juger par le désert dans le garage. Je passais quand même la porte, prête à accepter de me faire envoyer bouler. Et pourtant, une jeune femme passa la porte du bureau avant de me faire signe de la suivre. J'entrais donc dans son bureau avant que la jeune femme ne me fasse signe de m'asseoir en face d'elle avant de me tendre un bol. Je ne pus m'empêcher de sourire avant de me pencher en avant pour prendre ce que la jeune femme me tendait. Cela ressemblait à des pâtes mais je ne connaissais pas. Je croquais dedans avant de sourire. "Merci. C'est très bon dites-moi. Qu'est-ce que c'est?" La jeune femme mangeait, je ne comptais pas l'assomer de question sur ce qu'elle pensait de tel ou tel modèle de voiture ou si elle pensait qu'il était évident de trouver une Ford Mustang de 1967 pas trop cher...




- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
JE VIENS DE POSER MES VALISES
❖ Lettres d'amour : 29
❖ Inscription : 12/11/2017
Fière d'être celle que je suis
❖ Âge : 29
❖ Quartier Résidentiel : Amity Avenue
❖ Occupation : Mécanicienne
❖ Situation Amoureuse : Célibataire et heureuse de l'être
Qu'est ce que l'amour?
❖ Avatar : Ksenia Solo
❖ Crédits : Moi sauf pour les gif, google est ton ami
JE VIENS DE POSER MES VALISES
Mer 29 Nov - 23:42

La cliente en face d’elle sembla appréciez son plat et lui demanda ce que s’était. Elle sourit en allant en remettre dans la petite casserole derrière elle avant de répondre en souriant.

- Des pilimignies ! Je vous aime bien vous ! C’est facile à réaliser mais long, il faut avoir du temps en cuisine. Mais ça se garde bien. Goutez-les dans le vinaigre ! Vous allez voir, c’est super !

Elle semblait enchantée de voir que la future cliente aimait son plat. C’est vrai qu’il y en avait peu pour partager ce plat avec elle. Il y avait son ancien patron qui lui avait laissé le garage et quelques rares personnes. Ce n’était pas toujours évident et parfois, son pays lui manquait même si elle avait l’impression d’avoir trouvé sa place. Elle réalisait soudainement que si la jeune femme était venue dans son garage ce n’était pas pour discuter bouffe. Elle lui sourit et en piquant un autre morceau de pate fourrée avant de le trempé dans le vinaigre et l’enfourner dans sa bouche. Elle prit le temps de l’avaler avant de dire.

- Je vous écoute, qu’est-ce qui vous amène ? Visiblement pas une voiture à faire réparer et je n’ai que trois voitures aujourd’hui... et aucune n’appartenant à une aussi jolie femme que vous. Et personne ne doit venir chercher de voiture.

Elle adressa un sourire ravissant à son interlocutrice qu’elle trouvait véritablement très ravissante. Ce n’était pas qu’une petite phrase pour faire plaisir. En même temps, Vassilissa était du genre à dire exactement ce qu’elle pensait, parfois en édulcorant et parfois pas. Elle se demandait sincèrement ce que faisait l’autre demoiselle dans son bureau. Le plus logique était de demander des conseils pour acheter une voiture. Mais elle n’avait pas idée de la voiture qu’elle avait envie d’acheter. Elle serait probablement surprise, c’était une voiture que peu de femme voudrait, elle semblait le plus souvent inspirer l’homme un peu macho sur les bords. Même si la garagiste appréciait les lignes de véhicules, elle était probablement une des rares femmes.

Elle jeta un œil sur son bureau pour voir si elle avait de quoi prendre note des exigences de la jeune femme concernant la voiture. Elle reprit un pilimignies, répétant le rituel précédent. De l’autre main, elle prit distraitement un stylo. Elle poussa un peu son assiette après avoir éteint le petit bec de gaz. Prête à écouter la demoiselle. Elle se demanda ce qu’elle pouvait exercer comme profession avant de revenir à son idée principale : Probablement l’achat d’une voiture. Cela ne la dérangeait pas d’être assaillie de questions sur les bagnoles pendant son repas, c’était un de ses sujets favoris et parfois, pendant la nuit, quand elle avait une trop grosse insomnie elle se rendait dans le garage pour aller réparer une voiture. C’était son genre de distraction. Depuis, qu’elle avait découvert la mécanique avec son père ou celui qu’elle considérait comme son père, elle avait trouvé en cela une passion, elle avait s’était amusé à mettre la tête dans un moteur depuis et c’était aussi le moyen de se vider la tête, de remettre de l’ordre dans ses pensées. Ce n’était donc pas un souci pour la demoiselle de parler de mécanique peu importe le moment de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Dim 28 Jan - 16:06


Need help?
Vassileen


De base, je n’étais pas une adepte des plats que je ne connaissais pas. J’étais assez difficile niveau nourriture et j’avais besoin de tout connaître pour aimer aussi bien les ingrédients que la recette. Mais je devais avouer que ce que la jeune femme me proposait était très bon. Elle me proposa alors de goûter avec le vinaigre et je ne pus que m’exécuter, réellement curieuse de voir ce que cela apportait de plus. J’eus un petit sourire tout en savourant ce que j’avais en bouche, c’était réellement une agréable découverte. Elle sembla soudain réaliser que je n’étais pas là pour lui manger tout son repas et me demanda ce que je venais faire dans son garage. Je pris le temps de bien mâcher avant de lui répondre. « J’ai une demande un peu particulière. J’en ai assez de prendre les transports en commun et je cherche donc un véhicule. Mais je suis têtue, et pas qu’un peu, et je ne recherche qu’un type de véhicule précis: une ford mustang. Une Shelby GT 350 de 1965 ou une Shelby GT 500 de 2006… Sauf que mon salaire ne me permet clairement pas de regarder sérieusement ce genre de modèle étant donné le prix qu’il faudrait mettre dedans… Je voulais donc voir avec vous ce qui pourrait se rapprocher un peu de ce genre de modèle. » Comme dit, je n’étais absolument pas têtue… Je ne jurais que par les Ford Mustang, la voiture que mon père m’avait fait apprécier. Il avait même réussi à en acheter une bonne pour la casse et il avait entrepris de la réparer avant que ma sœur ne soit malheureusement assassinée et que ma mère ne se suicide. Je ne savais pas ce qu’était devenue la Ford mustang et je me doutais qu’elle avait dû finir au broyeur. « Un de mes collègues a évoqué l’idée d’en acheter une bonne pour la casse et de la reconstruire entièrement mais clairement, je ne suis pas douée pour la mécanique. Je sais changer les pneus, faire les niveaux et ce sont bien toutes mes compétences. » Il fallait également dire qu’entre Las Vegas et Fadden Hills, je n’avais pas spécialement eu besoin de faire de grosses réparations sur une voiture car je n’en avais pas une à moi. A Las Vegas, j’utilisais le SUV de mon père adoptif mais c’était lui qui se chargeait de son entretien, de sa révision ou des réparations quand il y en avait besoin. Je n’avais donc jamais eu à me poser la question de comment on change une courroies de distribution ou même, comment on change une bougie de préchauffage…



Juste pour le plaisir des yeux
Shelby GT 350 1965:
 

Mustang Shelby GT 500 2006:
 



- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
JE VIENS DE POSER MES VALISES
❖ Lettres d'amour : 29
❖ Inscription : 12/11/2017
Fière d'être celle que je suis
❖ Âge : 29
❖ Quartier Résidentiel : Amity Avenue
❖ Occupation : Mécanicienne
❖ Situation Amoureuse : Célibataire et heureuse de l'être
Qu'est ce que l'amour?
❖ Avatar : Ksenia Solo
❖ Crédits : Moi sauf pour les gif, google est ton ami
JE VIENS DE POSER MES VALISES
Sam 10 Fév - 0:45

Alors qu’Averleen décrivait son bien, Vassilissa se frottait la mâchoire, semblant réfléchir. Elle avait bien vu cette voiture quelque part. Elle finit par regarder la jeune femme, la détaillant un instant avant de se redresser et d’aller chercher quelque chose dans un des grands meubles derrière elle. Elle semblait savoir exactement ce qu’elle cherchait. Elle le trouva rapidement. Elle se souvenait de ce qu’avait dit le vieux garagiste en lui laissant reprendre le garage : Si jamais une jeune femme vient demander une Shelby GT 350, celle-là tu peux lui donner, elle appartenait à son père mais à la seule condition d’être sûr de son identité. Elle avait même préparé des questions, elle n’avait pas compris mais aujourd’hui, elle comprenait. Heureusement qu’elle y croyait à ce genre de promesse et qu’elle avait une certaine croyance sur ce genre de fait étrange. Elle observa la jeune femme, tenant le dossier devant elle.

- Cela va vous paraitre étrange mais avant de vous expliquer, je devrais vous poser quelques questions, une promesse à l’ancien propriétaire du garage. Pouvez-vous me donner votre nom et prénom ?

Elle se disait que la jeune femme la prendrait pour une folle mais elle avait fait une promesse et c’était sacré. Et elle prenait ça très au sérieux, comme lorsque l’autre homme lui avait expliqué. Elle ne savait pas comment ni pourquoi il en avait la certitude mais il l’avait pas vendue et il l’avait gardé précieusement. Elle lui faisait confiance, elle respectait sa croyance comme il avait respecté les siennes. Elle avait pris la liste de question que l’ancien propriétaire lui avait donné même si elle ne comprenait pas : Le nom de son père, le nom de son meilleur ami, le métier des parents du dis meilleur ami et deux trois broutilles sur des préférences, il y en avait même une qui demandais qui était son futur mari. Elle avait juste demandé s’il s’agissait d’une personne qu’il connaissait. L’homme avait déclaré que c’était le père qu’il avait connu et qu’a son départ subit, il avait voulu garder un de ses biens même s’il n’avait pas pu tout sauver, comme certains attachés à la famille.

Elle était contente de rencontrer enfin cette jeune femme que le vieil homme avait tant attendue et pourquoi ne pas lui proposer d’aller le remercier. Mais il restait à vérifier que ce serait bien elle mais une étrange sensation lui disait que c’était elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Bienvenue à Fadden Hills :: Avenue Amity :: Amity Garage-
Sauter vers: