AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

What about all the broken happy ever afters • Lloyd

 :: Bienvenue à Fadden Hills :: Place de la Ville :: Le Commissariat Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Mar 14 Nov - 13:12


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


J’avais dû m’absenter quelques temps du bureau que je partageais avec Lloyd pour aller aux archives. Même si la plus part de nos dossiers étaient désormais informatisés, d’autres étaient toujours au format papier et pour les consulter, il fallait donc descendre aux archives. J’avais eu besoin d’y descendre pour retrouver une annexe à un dossier que nous avions ressorti qui n’avait pas été rangé avec le dossier en question et que j’avais galéré à retrouver. C’était un papier qui répertoriait toutes les personnes interrogées à l’époque avec leurs noms, adresses et numéro de téléphone. J’allais devoir tous les appeler un par un pour savoir si les coordonnées étaient toujours exactes et leur demander s’ils pouvaient passer au commissariat. Pas tout de suite mais quand nous aurions quelques pistes pour régler le dossier. Parce que je devais reconnaître que pour l’instant, nous faisions réellement chou blanc et je doutais de plus en plus de réussir à boucler ce fichue dossier, qui me prenait un temps que je ne pourrais pas réinvestir sur le dossier de ma soeur. Remontant dans le bureau, je fus soudain assailli par une musique triste dans le bureau. Je marquais un temps d’arrêt, assez étonnée d’entendre une chanson pareille. Je n’écoutais déjà pas beaucoup de musique quand je travaillais mais encore moins quand il s’agissait d’une musique triste. Et je me demandais bien pourquoi Lloyd avait mis une chanson triste… Je lui jetais un bref regard avant de brancher mon propre téléphone à la chaine que nous avions dans le bureau. Je ne mis pas longtemps à trouver la chanson parfaite pour détendre l’atmosphère et je ne pus m’empêcher de rire légèrement. Barbie Girl était sortie quelques semaines après mon départ de Fadden Hills mais elle m’avait toujours redonné le sourire à cette époque. Et j’espérais qu’elle allait pouvoir redonner le sourire au jeune homme, je n’aimais pas le savoir déprimé. Alors que la chanson se lançait, je me glissais derrière mon ami, posant simplement mes mains sur ses épaules. « Oh, faut se détendre Lloyd… Et ce n’est pas avec cette chanson que tu vas y arriver, laisse-moi faire. » Je me penchais légèrement pour déposer un bisou sur la joue de mon ami tout en ne pouvant m’empêcher de rire.





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Jeu 23 Nov - 16:30

Lloyd avait regardé Averleen partir aux archives avec un pincement au cœur. Il aurait bien aimé lui parler de ses dernières discussions mais Joshua avait raison et il se devait aussi de respecter Isabelle et de lui parler en premier. Ce dernier point se révélait très dur parce qu’il réalisait qu’il allait probablement briser le cœur de la jeune femme alors qu’il était persuadé qu’elle avait beaucoup à gagner ici avec ses qualités. Il s’était mis à réfléchir et avait fini, comme souvent dans ces cas, commencer à mettre des musiques un peu triste, indiqua sa situation. Quand Averleen rentra dans le bureau, il était en train d’écouté « On a tous le droit » de Liane Foly. Il ne l’avait même pas remarqué tout de suite. Et puis la musique se coupa, il regarda sa coéquipière l’air étonné. Pourquoi faisait-elle ça ? Il allait lui poser la question quand les premières notes de Barbie Girl résonnèrent. Cette chanson avait une étrange résonnance même s’il l’avait fort apprécié parce que totalement décalée. Il aurait été triste si elle ne souriait pas autant et si elle n’était pas venue déposer un baiser sur sa joue, provoquant des frissons et un grand sourire.

- J’étais en train de penser... Ces derniers temps c’est un peu... compliqué. Et il y a une question qui n’arrête pas de me trotter dans la tête. Enfin plusieurs...

Il secoua la tête, comme pour les chassés, écoutant la chanson, ils avaient souvent les mêmes délires et visiblement cela n’avait probablement pas changé après son départ. Peut-être que finalement, il n’était pas devenu si différent l’un de l’autre. Il se leva, sans savoir s’il voulait couper la chanson, la prendre dans ses bras ou bien encore juste se rapprocher lui tenir les mains et lui demander si elle avait seulement eu l’intention de la recontacter. Il avait cependant tellement peur de la blessée en posant la question trop brusquement. Il avait cependant envie de la serrer contre lui et de la câliner, il avait trop peur de la voir partir. Elle avait un peu trop souvent répéter qu’elle s’en irait dès que le meurtre de sa sœur serait résolu. Il ne savait cependant pas comment la retenir, l’empêcher de repartir loin.

Elle allait déposer un baiser sur sa joue avec une certaine douceur, il passa une main sur sa hanche avec beaucoup de tendresse, attendant sa réaction, il n’avait pas envie de la lâcher. Il se sentait un peu idiot de vouloir tant espérer de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Ven 24 Nov - 19:16


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


En rentrant dans le bureau, je fus réellement étonnée d'entendre de la musique triste résonnée dans la pièce. Cela en disait long sur l'état d'esprit de Lloyd et j'allais tout faire pour le réconforter. J'ignorais ce qu'il se passait et je ne comptais pas l'obliger à m'en parler. Mais mon ami savait que j'étais là s'il avait besoin de parler. J'étais loin de me douter des questions qui trottaient dans le cerveau de mon ami d'enfance ni même des changements qui avaient eu lieu dans sa façon de voir les choses. Je décidais donc de remettre une meilleure ambiance dans le bureau alors je coupais la musique triste mise par Lloyd et je branchais mon propre téléphone. Les premières notes de Barbie Girl résonnèrent dans le bureau alors que je m'approchais du jeune homme pour le prendre dans mes bras. Il m'annonça alors qu'il y avait des questions qui n'arrêtaient pas de le harceler et j'eus un petit sourire. "Si tu as besoin d'aide pour trouver des réponses, je serais ravie de t'aider... Tu sais que tu peux tout me dire ou tout me demander." Je m'écartais juste le temps de le laisser se lever. Je restais près de lui, attendant de voir ce qu'il comptait faire. Regarder la liste que j'avais ramené des archives, changer la chanson que j'avais mise ou tout autre chose? J'allais bien voir. Je ne pus m'empêcher de faire un petit sourire tout en déposant un baiser sur sa joue. Sans que je ne m'y attende, je sentis la main du jeune homme glisser sur ma hanche. Je ne savais pas si c'était un geste délibéré ou juste un mouvement qu'il n'avait même pas calculé mais je ne pus m'empêcher de tressaillir légèrement. J'eus beau essayer de ne pas réagir, de ne pas montrer mon trouble, je sentis quand même mes joues me brûler légèrement. Ne quittant pas Lloyd du regard, je glissais mes mains sur les bras de mon ami, attendant de voir ce qu'il comptait faire.





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Mer 29 Nov - 0:29

Il eut un léger sourire alors qu’Averleen indiquait qu’elle serait ravie de l’aider. L’intention était louable mais c’était délicat. Et puis, elle ne pouvait répondre qu’a une seule question mais pas à toutes les autres, il devait le faire seul. Il le regarda un instant, un peu perturbé par son regard mais la question revint comme un boomerang.

- Il n’y en a qu’une à laquelle tu peux répondre. Pour les autres c’est à moi d’y répondre. Et ensuite, je devrais donner mes conclusions. Leenie, je n’arrête pas de me demander quand tu comptais me voir ? Si tu t’en sentais le courage ? Je cherche à comprendre. Cela tourne en boucle.

Il écouta distraitement la chanson. Quoiqu’il arrive, il pourrait respirer après la réponse bien que cela changerait peut-être pas mal de chose. Il pourrait prendre les choses sereinement et s’amuser par la suite, il avait envie de lui montrer qu’il n’avait pas que des chansons tristes dans son répertoire musical. Il avait largement envie de montrer qu’il avait su profiter de la musique. Malgré sa question, il était resté près d’elle, toujours sa main sur sa hanche comme si cela l’empêcherait de fuir si quelque chose n’allait pas. Il était surtout près à la retenir si nécessaire. Les autres fois, il n’en avait pas vraiment eu le temps. Il avait besoin de mettre certaine chose à plat avant de parler avec Isabelle et de dire qu’au final, il ne l’aimait pas comme elle ne l’aimait elle. Quoiqu’il arrive, il le dirait à sa fiancée mais la suite dépendrait aussi de cette réponse. Calliope avait raison, il était inutile de faire trois malheureux et Averleen avait probablement une bonne raison qu’il ignorait et qu’il devrait écouter.

Il posa un instant ses yeux sur ses lèvres, elle était attrayante, distrayante, il dut se faire force pour se concentrer de nouveau sur ce qu’elle répondait plus que l’envie qui le tenaillait depuis qu’il avait réalisé qu’il était en effet encore bien amoureux de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Jeu 30 Nov - 9:40


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


Je voulais réellement soulager Lloyd, même si j'étais loin de me douter du tourment dans lequel j'avais plongé le jeune homme en revenant en ville. J'étais loin de me douter des questions qui trottaient dans sa tête et des décisions qu'il allait finalement prendre. Et c'était peut-être mieux ainsi... Parce que je ne savais pas comment je pourrais réagir en apprenant toute l'histoire de ce qui était en train de se passer actuellement. Restant tout simplement auprès de mon ami, j'essayais d'être une présence amicale, une épaule sur laquelle il pouvait se reposer mais je dus avouer me sentir soudain assez mal à l'aise quant à la question qu'il me posa. Heureusement qu'il avait toujours sa main sur ma hanche et que je ne voulais pas rompre ce contact sinon il était clair que j'aurais déjà pris mes jambes à mon cou. Car je savais qu'une partie de la réponse allait très certainement faire mal à Lloyd et je ne voulais pas lui cause du tord, je l'avais déjà trop fait. Je soupirais tout en glissant finalement mes mains sur son torse. "J'imagine que tu as cette question dans la tête depuis mon retour... Et qu'elle a dû te torturer à tourner en boucle... Pour être honnête avec toi, en partant de Las Vegas, j'avais un plan bien défini dans ma tête. Faire mon boulot, boucler l'affaire du meurtre de Camille et repartir comme si je n'étais jamais revenu. Ce qui impliquait de ne reprendre contact avec personne en ville, pas même avec toi... Mais, au fil des jours, pendant les trois semaines qui se sont écoulées entre mon arrivée à Fadden Hills et ce jour où nous nous sommes revus dans ce même bureau... Savoir que tu étais dans cette ville, que nous n'avions jamais été aussi proche que maintenant, vingt ans après... La douleur n'a fait que grandir. Si tu n'avais pas été dans ce bureau lorsque j'ai commencé à travailler au commissariat, j'aurais entrepris des recherches pour trouver ton adresse et aller te voir..." C'était assez difficile pour moi de reconnaître que ma première idée avait été de ne pas retrouver Lloyd, qu'il n'apprenne pas que j'avais pu être en ville. Mais j'avais été parfaitement honnête avec le jeune homme, à la fois dans le mauvais côté de ma décision mais également dans les réactions que j'avais eu une fois de retour à Fadden Hills. Je glissais une main dans mes cheveux, ne quittant pas le jeune homme du regard ne pouvant m'empêcher de me mordiller les lèvres. Devais-je aller au bout de mes explications, lui dire réellement pourquoi je n'avais jamais repris contact avec lui pendant les vingt années qui venaient de s'écouler? Je lui devais bien cela... "Tu sais, si l'on me permettait de revenir en arrière, de changer quelque chose à ma vie, je le ferais... Camille serait toujours parmi nous, je n'aurais pas quitté la ville... Mais si je ne pouvais pas changer cela, je n'attendrais pas vingt ans pour te donner des nouvelles. Tu dois certainement te demander pourquoi d'ailleurs, aucune nouvelle pendant toutes ces années... Cela fait onze ans que je songe à reprendre contact avec toi sans jamais avoir oser sauter le pas. Au début, je pensais que c'était parce que tu ne voulais plus entendre parler de moi ou bien parce que tes proches ne l'auraient pas permi... Mais ce n'était que des mensonges que je me faisais à moi-même pour ne pas me dire la vérité... Pendant onze ans, j'ai été égoïste. Je ne voulais pas reprendre contact avec toi tout simplement pour ne pas me rendre compte que la vie continuait sans moi... Je ne voulais pas me rendre compte que ma présence n'était pas indispensable... Je ne voyais que la douleur que je pourrais ressentir en me rendant compte que c'était comme si rien n'avait changé en ville, oubliant totalement la douleur que je faisais ressentir aux personnes qui m'étaient chères... Tu parles d'une meilleure amie..." J'en étais une bien piètre de meilleure amie... C'était très difficile pour moi de me rendre compte que je n'en portais que le nom de meilleure amie mais quand rien dans mes actes ne laissaient à penser que j'étais réellement ce genre de personne. J'avais été égoïste, certainement la pire égoïste qui puisse exister. Finalement, il était peut-être mieux que Lloyd soit fiancé à Isabelle. Parce que, honnêtement, s'il y avait eu la moindre petite chance, le moindre petit espoir que le jeune homme soit amoureux de moi encore aujourd'hui, il y avait fort à parier que cette petite étincelle allait voler en éclat avec ce que je venais de lui avouer. Je baissais la tête, fermant les yeux un court instant avant de faire trois pas enarrière et de tourner le dos à Lloyd. Il fallait que je reprenne le contrôle de mes émotions, je ne pouvais décemment pas me mettre à pleurer dans le commissariat, cela donnerait une bien piètre image du lieutenant de police que j'étais devenue. En faite, je n'étais qu'une piètre image de tout ce que j'entreprenais finalement...





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Jeu 30 Nov - 23:47

Averleen répondit à sa question, très honnêtement. Elle reconnaissait que la question devait l’avoir hanté, il hocha la tête pour appuyer ses dires. Elle avoua qu’au début, elle n’avait pas l’intention de le contacter, il blanchit un peu mais étrangement, il ne rompit pas son contact. Il avala sa salive durement, prenant l’information en avalant difficilement. Se demandant pourquoi elle n’avait pas osé et puis elle indiqua qu’après avoir passé du temps dans la ville elle allait tout faire pour le retrouver. Il la croyait sincère puisqu’elle avait commencé par l’être. Il tenta un sourire, se rapprocha un peu malgré qu’il en restait un peu blanc mais au fond, il était content qu’elle lui ait avoué la vérité. Il la regarda passer sa main dans ses cheveux. Il hésitait à répondre, ne sachant que dire, elle expliqua que si elle pouvait refaire, rien de tout ce qui est arrivé, n’arriverait. Il se pinça les lèvres, lui aussi mais on ne pouvait pas refaire le passé. Et puis elle continua et Lloyd ouvrit de grands yeux étonnés face au discours qui suivait. Lorsqu’elle s’éloigna de lui, il alla se positionner derrière elle, la prenant par la taille, c’était peut-être mieux qu’elle ne soit plus en face de lui, sinon il l’aurait embrassée, surtout après cette révélation.

- Merci pour ton honnêteté. Mais j’ai toujours voulu entendre parler de toi. Ta présence à toujours été indispensable et la vie s’est arrêtée pour moi sans toi. Oh Leenie, si seulement tu étais revenue plus tôt... Mais c’est le passé. Tu es là, et je me rends compte que rien n’a changé... J’aimerais tant en dire plus... Mais avant, je dois la vérité à Isabelle. Mes parents espéraient de tes nouvelles et la seule déception qu’ils ont de ta part, c’est que tu n’as pas été encore leur faire un coucou. Leenie, tu ignores tant de chose, on s’est séparé sans avoir pu se dire les choses. Il y a tant de chose que j’aimerais partager avec toi et je pense que tu es meilleure que je ne le suis. Je t’ai accusé de tous les maux y compris ceux dont tu n’étais pas coupable. Je n’ai pas cherché à comprendre ton absence, juste à t’en vouloir. J’en suis tellement désolée.

Soudain la chanson qui passait en font ne semblait plus exister et le lieutenant de police était collée contre sa partenaire sans osé dire quelque chose. Il avait envie d’aller au fond des choses avant de passer à beaucoup plus léger, de se mettre à rire. Il savait maintenant quel était la réalité et étrangement, même si le début avait été lourd à digérer, il se sentait beaucoup plus léger. Il savait, il avait conscience. Et il avait envie de le crier au monde entier mais avant cela, il devait le faire seulement à Isabelle. Cela n’allait pas être une partie de plaisir et peut-être qu’elle croirait qu’il fait marche arrière avant la demande en mariage mais c’était tout ce qu’il aurait toujours du faire et ne jamais revenir sur ses pas en écoutant les autres. Il avait toujours craint qu’Averleen arrive et ne lui en veuille et maintenant qu’elle était revenue tout était devenu assez étrange. Il avait l’impression de naviguer sur un autre monde, comme un voyage entre deux mondes et il devait choisir, il connaissait même ce choix et surtout depuis cette déclaration mais il devait faire ses adieux à celui qu’il allait quitter et en expliquer ses raisons.

- Il y a aussi des choses aussi que je referais mais on ne peut changer le passé, on peut juste prendre son destin en main afin d’obtenir un autre futur. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à mettre en application. Mais je compte bien le faire. Leenie, n’oublie jamais que tu comptes plus que tu ne le penses pour moi. Je t’en prie, cesse de t’en vouloir. Tu as eu le courage de me dire la vérité et ça je le respecte. C’est très important pour moi, pour la suite, plus que ce que tu ne peux le penser mais je ne peux pas te dire pourquoi tout de suite. Oui, je sais, je repousse les choses... Mais tu comprendras bien assez tôt le pourquoi du comment.

Il se sentait un peu idiot de dire ce genre de chose comme ça mais il voulait vraiment commencer par dire la vérité à Isabelle, rompre avec elle pour ensuite tenter sa chance avec Averleen et même si elle disait non, il n’aurait aucun regret parce qu’il savait qu’il serait toujours comme il avait toujours été avec Isabelle. Il avait l’habitude de se montrer distant au point qu’elle ne réalisait pas quand il avait proposé de passer la nuit avec elle de manière plutôt coquine, qu’elle semblait s’étonner de l’affection dont il avait fait preuve dans le premier temps suivant son retour. Il n’était pas comme ça avec sa co-équipière alors qu’entre eux, il n’y avait officiellement aucune relation amoureuse, enfin cela restait juste dans son cœur pour l’instant. Il posa son regard sur les cheveux de la demoiselle en se demandant s’il allait se retourner ou pas. Dans un sens, il avait envie qu’elle le fasse mais il avait peur de ne pas résister. Il savait que s’il arrivait à résisté, il s’éloignerait probablement un peu et repartirait dans l’humour, probablement avec la musique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Ven 1 Déc - 21:33


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


J'avais beau savoir que ma réponse risquait de ne pas plaire au jeune homme, je me devais d'être pleinement honnête avec lui. Je devais lui avouer que j'avais d'abord pensé venir en ville comme un fantôme, en ne prévenant personne. Tout simplement parce que je ne voulais pas me rendre compte que la vie avait continué son cours normal alors que je n'étais plus là. Pour preuve, Lloyd était aujourd'hui fiancé à une jeune femme et c'était déjà bien assez douloureux comme cela. Lui avouant toute la vérité sur mon manque de nouvelle, je m'éloignais du jeune homme, ne voulant pas qu'il me repousse. Alors je préférais prendre les devants en me repoussant moi-même. Sauf que je m'attendais à tout sauf à sentir finalement la présence de Lloyd derrière moi alors qu'il glissait ses mains sur ma taille. Je ne pus m'empêcher de frissonner à ce contact, fermant un bref instant avant d'écouter ce qu'il me disait. Et plus il parlait, moins j'en venais à comprendre ce qu'il voulait me dire. J'avais compris jusqu'au moment où il me parla de ses parents mais la suite devint un vrai charabia pour moi. Et j'avais beau essayer de comprendre, c'était complètement du chinois pour moi. Mais je le laissais continuer, comprenant finalement qu'il était un peu normal que je ne comprenne rien actuellement mais que tout deviendrait clair pour moi à un moment donné. Bon, la patience n'était pas le trait le plus dominant de mon caractère mais pour lui, j'étais prête à faire un effort. Je tournais donc légèrement la tête vers le jeune homme, ne pouvant m'empêcher de sourire légèrement avant de hocher simplement la tête. "J'essayerais de passer voir tes parents dans la semaine. Mais ne leur dit pas que je compte les saluer, je voudrais leur faire la surprise, d'accord?" Après tout, quoi de mieux pour rattraper la déception de savoir que je n'étais toujours pas venu leur dire bonjour que de le faire à l'improviste? M'appuyant un bref instant contre le torse de mon ami, je soupirais un bref instant avant de me retourner et de glisser mes bras autour de lui, me serrant un peu plus fort entre ses bras. Petite, j'étais déjà assez tactile mais c'était devenu pire en grandissant, surtout après la mort de mon père et mes quatre années sans aucune marque d'affection, que cela soit au sein du foyer ou dans la rue. Je redressais légèrement la tête, ne pouvant m'empêcher de rester là, ma tête posé sur le torse du jeune homme, un petit sourire aux lèvres.





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Dim 3 Déc - 0:17

Il la regarda se tourne vers elle et du faire un gros effort pour ne pas céder à l’envie de l’embrasser mais n’arrivait pas à s’écarter comme il l’aurait dû alors qu’elle indiquait qu’elle essayerait d’aller voir ses parents dans la semaine mais en voulant leur faire la surprise, il hocha la tête de manière positive pour dire qu’il garderait ça secret. Il sourit alors qu’elle se serrait dans ses bras, c’était une tentation en moins. Il resserra ses bras autour d’elle un instant, il se laissa même aller à lui caresser la tête avec une certaine douceur. Il devait s’éloigner d’elle s’il voulait tenir sa résolution, une fois qu’il aurait parlé à Isabelle, il serait libre d’aller l’embrasser en guise de bonjour et de voir s’il se prenait une baffe ou pas. Il resta là un instant avant de se reculer, un petit sourire aux lèvres.

- Tout ça est trop sérieux. Si on mettait quelques chose de plus rigolo ?

Sans attendre beaucoup plus, il se décida à changer la musique qui tournait en boucle pour aller mettre Wanabee des Spice Girl. Cette chanson l’avait toujours fait rire. Elle n’était pas très intelligente et pas était plutôt entrainante, il avait envie de se montrer moins sérieux et surtout d’oublier les émotions qui le traversait à son contact. Il voulait aussi rattraper toutes ses années sans elle, de voir s’ils partageaient toujours les mêmes délires. Et puis aussi, il avait l’impression de devoir détendre l’atmosphère après ce qui s’était dit, c’était aussi une façon de montrer qu’elle ne lui en voulait pas. Il avait réellement apprécié sa franchise et espérait qu’il l’avait compris.

Il la regardait, attendant de voir sa réaction, il avait une certaine appréhension et si elle ne trouvait pas ça drôle ? Et si elle n’aimait pas ce délire ? Il n’était pas sûr d’avoir mis une bonne chanson mais il ne pouvait que tenter. C’est vrai qu’ils avaient vingt années à rattraper, tellement de chanson à redécouvrir ensemble, tellement de réaction à avoir face à ses dernières, des histoires à se rencontrer. C’était tellement de chose à dire, à faire et de longues heures à passer ensemble mais il n’était pas certains de résister en étant trop proche. Déjà rien que pour une phrase, il avait envie de l’embrasser, il avait envie de crée une certaine tendresse entre eux deux mais il devait garder un certain niveau en attendant d’avoir parlé à Isabelle, c’était la moindre des choses, quelque chose qu’il lui devait bien alors qu’elle s’était tellement accrochée pour leur relation. Ajoutons à cela qu’il avait toujours été homme de vérité depuis sa plus tendre enfance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Dim 3 Déc - 21:19


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


J'avais réellement envie de retrouver les parents du jeune homme, je me souvenais encore de sa mère, des goûters qu'elle pouvait nous faire, de son chocolat chaud maison. Je me souvenais encore de son père également, comment il adorait m'embêter en me prenant à bras le corps et en me chargeant sur son épaule comme un vulgaire sac à patates. Je me souvenais aussi de cette soirée où nous étions sortis tous ensemble, les Elroy et les Watkins, quelques mois avant le meurtre de Camille. Nous avions tous mangé au restaurant et en retournant à nos voitures respectives, j'avais arrosé un peu trop fort Lloyd et son père avait décidé de venger son fils. Il m'avait alors saisi par les pieds et plongé la tête dans la fontaine... Je ne pus m'empêcher de sourire à ce souvenir. C'était bien la première fois que j'arrivais à me souvenir d'un moment où ma petite soeur était présente et que j'arrivais à être heureuse de m'en souvenir. Je sentis soudain les bras du jeune homme se resserrer autour de moi alors qu'il allait même jusqu'à caresser mes cheveux. Je soupirais légèrement, ne pouvant m'empêcher de trouver ce contact terriblement agréable. Il finit par se reculer, ajoutant que tout cela était trop sérieux et qu'il fallait mettre quelque chose de plus drôle. "Si tu as déjà une idée, je t'en pris, après toi." Il s'éloigna pour changer la musique qui tournait en boucle depuis tout à l'heure. Je me demandais bien ce qu'il comptait mettre jusqu'à ce que les premières notes de Wanabee des Spice Girls résonnent dans le bureau. Je ne pus m'empêcher d'hausser un sourcil tout en fixant Lloyd du regard. Je ne m'attendais pas à ce qu'il écoute cette chanson... Enfin, écouter était un bien grand mot certainement mais qu'il ait pu connaître l'existence de cette chanson m'étonnait réellement. Je ne pus m'empêcher de sourire tout en secouant la tête, ne pouvant finalement plus retenir un petit rire. "Tu sais quand même que c'est une chanson que beaucoup considère comme une chanson de fille? Vous n'avez donc pas peur d'entâcher votre réputation lieutenant Watkins?" Je secouais la tête, ne quittant pas le jeune homme du regard, un petit sourire en coin aux lèvres. Je me rapprochais de ce dernier, finissant par lui prendre les mains pour le ramener au centre du bureau avant de commencer à danser légèrement. Je n'avais jamais réellement été douée pour la danse, que cela ait été à dix ans où j'avais tendance à écraser les pieds de mon meilleur ami ou même après. Je n'avais clairement pas le rythme dans la peau et je gardais quand même une certaine distance avec Lloyd pour éviter qu'un accident n'arrive.





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Mer 13 Déc - 0:42

Il sourit alors qu’il fit la jeune femme lever un sourcil au premières notes de musique et puis finir par rire, il lui fit un grand sourire alors qu’elle lui lançait que c’était une chanson de fille et que cela pouvait risquer d’entacher sa réputation. Il retrouvait son amie d’enfance, telle qu’il l’avait connue à l’époque. Le ton de sa réponse était plutôt amusé alors qu’elle lui prenait les mains pour aller danser.

- Je sais que c’est une chanson considéré comme pour les filles mais je ne vois pas pourquoi je perdrais ma réputation. J’ai plein de justification, entre autre : Vous avez un problème avec les différences, Je pense à ma meilleure amie, celle-là, elle fonctionne très bien. Je crois que j’ai écoutée toutes les chansons que j’ai pu écouter. Et puis, je suis le lieutenant Watkins et j’écoute ce que je veux sans que personne ne pose de question.

Il eut un léger rire alors qu’il voyait qu’elle dansait en prenant toutes les précautions, il l’attira probablement un peu brutalement contre lui, plus pour montrer qu’il n’avait pas peur qu’autre chose, avant de la stabilisé puis de s’éloigner un petit peu pour maintenir un écart respectable entre eux, le temps qu’il reprenne contenance et se tienne face à ses envies.

- Tu sais, je ne suis pas en sucre, je peux supporter que tu m’écrases les pieds. Et puis, je crois que niveau catastrophe, s’il m’arrive quelque chose, le boss me dira que c’est bien fait pour moi parce que je crois qu’il pense toujours que je veux faire fuir ma nouvelle co-équipière parce que je n’ai toujours pas digérer la mort d’Alex. Alors je crois que tu n’as pas à t’inquiéter.

Il eut un nouveau sourire avant de commencer à faire une drôle de chorégraphie qui n’avait pas trop de logique et pas vraiment très sérieuse pour l’occasion. On pouvait se demander s’il ne tentait pas de la faire rire et peut-être dans la foulée détendre un peu l’atmosphère qui avait été un peu lourde après la question. Ce qui importait Lloyd c’était qu’elle avait avoué la vérité et que maintenant, elle comptait bien rester près de lui et qu’au final, elle ne l’avait pas oublié. Même s’il devait encore mettre un peu d’ordre dans ses pensées si confuses et avouer la vérité à Isabelle.

Une partie au fond de lui s’inquiétait de savoir s’il était encore amoureux d’elle malgré toutes ses années séparé d’elle ou bien s’il vénérait un ancien souvenir, une relation qui n’avait pas eu de terme. Même s’il savait qu’il avait très envie de l’embrasser à chaque fois qu’il était un peu trop proche d’elle et à chaque instant passer avec elle, cette envie augmentait. Il n’arrivait pas à faire la différence mais il était certain qu’Isabelle ne devait plus faire partie de sa vie. Il lui devait au moins une explication sur toutes ces années. Il avait cherché à faire plaisir à tant de monde, à répondre aux attentes de chacun mais aussi oublié une douleur qui était toujours très vive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Mer 10 Jan - 11:03


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


J’étais étonnée d’entendre Lloyd écouter une telle chanson mais je ne le jugeais pas. Il pouvait bien écouter ce qu’il voulait, cela ne me posait aucun problème. Il fallait de tout pour faire un monde et la musique en faisait partie. Cependant, je ne pus m’empêcher de taquiner mon ami d’enfance, comparant la musique à une musique de fille. Après tout, c’était les Spice Girls, un groupe des années 1990 et majoritairement écouté par des jeunes filles. Je ne pus m’empêcher de rire quand il me répondit que de toute façon, il était le lieutenant Watkins, qu’il écoutait ce qu’il voulait sans que l’on vienne lui poser de question. « Je n’en doute pas. » Ce qui était vrai. Un lieutenant de police impose le respect et coupe court aux questions. Je ne doutais donc pas que Lloyd n’ait pas eu à répondre de ses goûts musicaux. Et puis, ce n’était pas parce qu’il écoutait une telle chanson que l’on pouvait dire qu’il était mauvais lieutenant. Cela n’avait rien à voir donc ce genre de parallèle était dangereux. Alors que je prenais quand même mes distances pour danser, ne voulant clairement pas lui écraser les pieds, le jeune homme m’attira vers lui et je me retrouvais rapidement contre lui, ma tête posée contre son torse. Il fallait que je m’éloigne rapidement sinon je deviendrais rouge pivoine et j’aurais bien du mal à lutter contre mon envie de l’embrasser. Heureusement, Lloyd dû se souvenir qu’il était fiancé car il prit légèrement ses distances tout en me gardant près de lui. « Je sais que tu n’es pas en sucre… Mais disons que mon niveau de danse ne s’est clairement pas amélioré, il s’est même plutôt dégradé… » Je n’avais jamais été une bonne danseuse. Ce n’était clairement pas pour moi, je manquais cruellement de coordination à ce niveau. Je ne pus m’empêcher de regarder Lloyd bizarrement quand il commença à danser, essayant tant bien que mal de garder mon sérieux. Mais ce fut inutile, je fus bien incapable de m’empêcher de rire en le voyant faire le guignol. Je me mis à essayer de l’imiter, tachant d’éviter de lui écraser les pieds… Peine perdue, je dus le faire au moins deux-trois fois avant de marquer une pause, légèrement essoufflée. « Quand je te disais que je ne savais pas danser. Pas trop mal? » Me rapprochant légèrement de mon ami, je posais mon front sur son torse, reprenant mon souffle. Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas amusée autant et je relevais la tête, un grand sourire aux lèvres.





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Jeu 11 Jan - 17:48

Il sourit alors qu’elle disait que son niveau de danse n’était certainement pas meilleur qu’avant. Il ne se souvenait pas d’avoir eu peur qu’on lui marche sur les pieds. Il avait déjà pris pas mal de risque en invitant certaines personnes à danser. Il préféra ne pas répondre et danser avec elle. Il avait attendu trop longtemps pour danser avec elle, il voulait donc prendre ce risque. Il ne pouvait pas dire qu’il regrettait mais il dût admettre qu’elle n’avait pas tort. Elle finit par dire qu’il avait la preuve et demanda s’il n’avait pas trop mal. Il fit un sourire courageux avant de lancer.

- Je suis un costaud. Et j’ai connu bien pire. Même si je t’avouer que je t’espérais meilleure danseuse. Mais cela ne me décourage pas. J’ai bien une idée de dance qui ne devrais pas trop poser de souci pour toi danser si tu veux.

Il lui sourit avant d’aller sur son téléphone pour rechercher une chanson. Il semblait concentrer sur ce qu’il cherchait et son visage s’éclaira. Il appuya rapidement et replaça le téléphone pour que les premières notes s’élèvent. Il s’agissait de « I'll Stand By You » de The Pretenders, il la prit doucement dans ses bras pour le slow.

- Met tes pieds sur les miens. Comme ça tu ne peux plus me marcher dessus. Ça te dit ?

Il plongea ses yeux dans les siens attendant qu’elle s’exécute, il devait avouer que c’était en partie un prétexte pour la prendre dans ses bras tout contre lui sans que ce soit étrange, qu’il se donne l’impression de ne pas tromper sa fiancée. C’était un peu idiot comme impression mais il se voulait irréprochable surtout si on considérait son comportement avec elle.

Lloyd faisait tout ce qu’il pouvait pour résister à la tentation tout en restant poche d’elle, pas tant qu’il n’avait pas parlé à Isabelle, qu’il n’avait pas dit qu’il n’avait plus de sentiment pour elle. Il ne pouvait rien dire non plus à Averleen tant que ce n’était pas fait et pourtant, il mourrait d’envie de lui parler. C’était une situation compliquée et il avait l’impression de se perdre dedans, il ne savait pas ce qu’il en était pour la jeune femme mais au moins, il aurait dit toute la vérité et il saurait quoi. Il lui devait aussi lui toute la vérité. Tout ce temps à attendre, à espérer puis à écouter les autres totalement perdu. Il ne savait pas s’il avait bien fait de se fiancée à Isabelle, l’aurait-il fait en sachant ce qu’il en était aujourd’hui ? Il avait envie de pouvoir lui parler, de se libérer de tout, d’enfin remettre un peu d’ordre dans ses idées. Il ne s’attendait pas à ce que tout le monde comprenne. Seul ses parents, son meilleur ami, Averleen et Isabelle lui importait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Mar 23 Jan - 15:43


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


Je m’en voulais de ne pas savoir danser. Mais en même temps, cela ne m’avait jamais servis. Je n’avais pas été spécialement en cours entre mes onze et mes quinze ans, personne ne m’avait invité au bal de promo donc je n’y étais pas allé… Jamais personne ne m’avait appris à danser et voilà pourquoi je ne pouvais qu’écraser les pieds de mon meilleur ami en dansant avec lui. J’eus un petit sourire d’excuse quand il ajouta qu’il m’espérait meilleure danseuse avant de hausser les épaules. « Pour apprendre à danser, il faut un professeur. Or, jamais personne ne m’a invité à danser avant cet instant… » Je ne pouvais pas dire que les Dunhallow savaient danser. Mon père et ma mère oui mais Vanessa préférait se dandiner sur des rythmes électro alors qu’Ethan ne dansait carrément pas. Et pour ce qui était de Ashton, il avait eu beaucoup de mal à accepter ma présence dans sa famille que je n’avais jamais songé lui demander de m’apprendre à danser. Lloyd finit par s’écarter, me laissant penser que notre séance de danse était terminée mais il changea simplement de musique avant de revenir vers moi. Je reconnus assez facilement la musique en question, un slow… J’allais refuser de danser, ne voulant réellement pas blesser mon ami mais il me demanda de poser mes pieds sur les siens. Au moins, comme ça, je ne risquais pas de les écraser involontairement car ils seraient déjà dessus. Je hochais simplement la tête, ne sachant pas quoi dire. Me retrouver contre Lloyd était une torture. Etre aussi proche de l’homme que j’aimais tout en sachant que je devais rester professionnelle et amicale car il avait une fiancée, c’était l’enfer. Je ne rêvais que de glisser mes bras autour de lui, de l’embrasser… Mais je ne pouvais pas. Je ne voulais pas avoir à souffrir d’un rejet inévitable alors je prenais sur moi, je serrais les dents et je faisais comme si tout cela ne me touchait pas. M’installant donc sur les pieds de Lloyd, j’espérais ne pas lui faire mal. « Je ne suis pas trop lourde, ça va? » Je m’en voudrais réellement s’il venait à avoir mal aux pieds à cause de moi. Je glissais mes mains sur ses bras, résistant furieusement à l’envie de me coller définitivement à lui. Mais je me rendais compte que même avec le peu de distance entre Lloyd et moi, l’équilibre était assez précaire et je finis donc par glisser mes bras autour de sa taille, posant ma tête contre son torse. Même si ce n’était qu’amicale, je me surpris à imaginer que Lloyd m’aimait, que nous n’étions que tous les deux et que nous dansions pour nous prouver notre amour. J’avais beau savoir que le retour à la réalité serait douloureux, je ne pouvais m’empêcher d’y penser, de m’imaginer que cela puisse être la réalité. Relevant légèrement la tête, je me contentais de regarder mon ami, simplement, tout en me souvenant de notre enfance.





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Sam 27 Jan - 23:30

Averleen indiqua qu’elle n’avait jamais été invité à danser jusqu’à lui. Il s’en étonnait parce qu’elle était très belle, une femme séduisante. Il se contenta de lui sourire avant de prononcer doucement avec beaucoup de délicatesse mais une certaine fermeté et beaucoup de conviction.

- Et bien, considère moi comme ton professeur alors. J’aime beaucoup danser et je pense que je me débrouille un tant soit peu pour ce genre de chose. Je ne connais pas toutes les danses par cœur, mais tu pourras danser avec quelqu’un.

Il savait que ce serait dur de l’avoir contre elle mais tant qu’il ne la regardait pas, ce serait encore assez facile pour résister. Il voulait en profiter pour sentir le corps de la jeune femme contre le sien, sentir son odeur, avoir une raison de la tenir dans ses bras. C’était étrange parce qu’il pourrait se sentir plus libre après avoir parlé à Isabelle. Elle lui demanda si elle n’était pas trop lourd et cela le fit sourire malgré lui, cette question était véritablement mignonne, il avait presque l’impression d’être redevenu un ado. Il secoua la tête négativement pour appuyer ses dires.

- Non pas du tout. Rassure-toi, mais il faut bien que tu te tiennes contre moi, sinon tu risques de tomber et de me faire mal.

Elle se resserra à lui et il ferma les yeux, imaginant un futur ou il la tiendrait dans ses bras, un moment qui ne serait pas volé au détour d’un commissariat pour un prétexte facile. Dont elle ne s’était pas posé de question et cela lui allait bien. Il voulait juste voler cet instant, il avait oublié qu’il était susceptible être interrompu à chaque instant. Il rouvrit les yeux, baissa la tête vers elle, alors qu’elle relevait la tête vers lui. Son sourire, s’agrandit, c’était plus fort que lui, sans réaliser, il baissa la tête pour l’embrasser. Elle était si belle comme ça, elle semblait si fragile et si forte, si réelle et semblable à un rêve. Il en oubliait les conséquences de l’embrasser. Il n’était plus si loin de ses lèvres quand on frappa deux fois à la porte avant de l’ouvrir à la volée. Il s’écarta d’Averleen une boule au ventre, il la tenait toujours par les bras, rouge, la tête baissée. Il avait manqué de céder.

- Watkins, Dunhallow, brefing dans la salle de réunion dans une heure.

Il regarda les deux lieutenants avant de se fixer sur l’homme qui semblait ne pas savoir ou regarder.

- Lieutenant Watkins, j’espère que tu n’essayais pas d’intimider votre partenaire. Ça fait bientôt 5 mois que le lieutenant chef Joys est décédé ! Si elle fait une demande de mutation à cause de vous, je vous assure que c’est vous qui serez muter loin d’ici !

- C’est noté chef. Rassurez-vous ce n’était pas ce qui se passait. On sera là dans une heure.  

Il n’osait pas regarder Averleen, se sentant soudainement idiot. Il avait failli l’embrasser, il n’aurait pas dû, cela n’aurait pas dû arriver comme ça, il se devait d’en parler à sa fiancée au plus vite, rompre même s’il se sentait encore un peu perdu. Pouvait-on encore réellement aimer après 20 ans ? Surtout que la dernière fois qu’il s’était vu, ils avaient 10 ans ? Est-ce qu’on pouvait appeler ça de l’amour ?   Il n’en savait rien, il ne pouvait pas dire parce qu’elle avait toujours été dans un coin de sa tête, qu’il en soit conscient ou non. Il savait qu’il devrait mettre des choses à plat avec elle aussi et étrangement, cela lui faisait plus peur que la discussion avec la femme qui avait partagé sa vie ces dernières années. Cela devrait plutôt être l’inverse non ? Calliope devait avoir raison mais il se sentait tellement perturbé par la présence d’Averleen qu’il n’arrivait pas à penser clairement.

Il remarqua que la musique résonnait encore dans la pièce et se dépêcha de l’éteindre, ses pensées avait durée quelques secondes mais il n’osait pas relever la tête vers Averleen de peur de voir quelque chose de négatif dans son regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
❖ Lettres d'amour : 282
❖ Inscription : 06/10/2017
tumblr
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Loft n°178, Quartier Foxwood
❖ Occupation : Lieutenant de police à la criminelle
❖ Situation Amoureuse : Je suis célibataire depuis trente ans désormais. Je suis cependant amoureuse de mon ami d'enfance depuis des années même si cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas revus.
tumblr
❖ Avatar : Sophia Bush
❖ Crédits : amor fati (ava) + Exception (sign)
PARTIR POUR MIEUX REVENIR...
Mer 31 Jan - 17:52


What about all the broken happy ever afters
Aveloyd


J’avais un peu honte de reconnaître qu’aucun homme ne m’avait jamais invité à danser. Parce que cela laissait quand même sous-entendre que si je n’avais pas été suffisamment proche de l’un d’entre eux pour danser, je n’avais pas non plus été suffisamment proche d’un homme pour avoir une relation autre qu’amical avec… Et que donc, je n’avais jamais eu de petit ami. Et comme les coups d’un soir ne m’intéressaient aucunement, j’étais également toujours vierge. Chouette tableau hein… Je devais être complètement givrée pour être amoureuse d’un homme que je n’avais pas vu pendant vingt ans mais pour également ne pas accepter qu’un autre homme que Lloyd ne me touche. Je n’osais même pas imaginer le fou rire qu’il aurait si je venais à lui avouer toute cette histoire. Néanmoins, je fus touchée qu’il me propose de devenir mon professeur de danse. « Eh bien dans ce cas… Bon courage. Car y a du boulot… » Et ce n’était pas peu dire. Je finis par baisser les yeux, profitant simplement de la présence de Lloyd à mes côtés, sa chaleur que je sentais à travers nos vêtements. Je m’inquiétais néanmoins d’être lourde pour lui et surtout pour ses pieds. Heureusement, il me répondit que non, ajouta que je devais bien me tenir pour éviter de tomber et de lui faire mal. Il ne pouvait pas trouver meilleur argument alors je me collais un peu plus contre mon meilleur ami, posant ma tête contre son torse. Je fermais un instant les yeux, espérant ne jamais me réveiller s’il s’agissait simplement d’un rêve. Je relevais la tête pour jeter un coup d’œil à Lloyd au moment où lui-même baissait le sien. Il commença alors à rapprocher son visage du mien et je sus qu’il allait m’embrasser. Mon instinct me le disait et même si je savais que je devais l’en empêcher, je n’y arrivais pas. J’en rêvais depuis tellement longtemps… Mais je devais me rappeler qu’il avait une fiancée, qu’il l’aimait. Sauf que je voulais sentir ses lèvres contre les miennes juste une fois. Mais cela n’arriva pas. On frappa à la porte et je m’écartais rapidement de Lloyd, tel un diable sortant de sa boite. Notre chef passa dans le bureau, annonçant un briefing dans une heure. Il finit par demander au jeune homme s’il essayait de me faire fuir et je ne pus m’empêcher de sourire quand il répondit que ce n’était pas le cas. J’espérais bien qu’il ne veuille pas me faire fuir, je risquais de le prendre assez mal sinon. Sauf que je ne savais pas quoi dire ni quoi faire à la suite de ce pseudo baiser avorté. M’aurait-il réellement embrassé si le chef n’était pas venu? Ou aurait-il fini par reculer la tête en se rappelant sa fiancée? Je l’ignorais et je me torturais à y penser. Alors que Lloyd allait éteindre la musique, je me glissais derrière mon bureau, essayant de garder contenance. « A ton avis, le chef veut nous voir à cause de quelle affaire? » Il y en avait tellement en cours. Et puis, il y avait également l’affaire du tueur en série ayant assassiné des petites filles dont ma petite sœur. Même si elle n’était pas officiellement rouverte, tout le poste savait que nous étions dessus.





- Ask me to stay. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
❖ Lettres d'amour : 144
❖ Inscription : 26/10/2017
Fier d'être Lieutenant de Police
❖ Âge : 31
❖ Quartier Résidentiel : Place de la ville avec sa fiancée Isabelle Firley
❖ Occupation : Lieutenant de Police
❖ Situation Amoureuse : Isabelle Firley, c’est le nom de sa douce fiancée et future ex lorsque Averleen va faire son grand retour?
Je ne veux pas de co-équipier
❖ Avatar : Jesse Lee Soffer
❖ Crédits : Moi et les gifs sont trouvé sur Google
J'Y SUIS NÉ ET J'Y MOURRAI
Dim 18 Fév - 18:51

Lloyd n’avait pas peur de donner des leçons à Averleen, c’était une excellente raison pour être encore près d’elle, la toucher, la sentir et pourquoi pas quand il serait célibataire de tenter sa chance mais elle n’en avait probablement pas d’idée. Il ne rirait pas quand elle lui dirait qu’elle était toujours vierge, il se sentirait surtout très coupable de ne pas avoir fait la même chose qu’elle. Ou alors s’inquiéterait du traumatisme de la perte de sa sœur ou bien encore de ce qu’elle avait vu dans sa famille d’accueil.

Une part de lui réalisait qu’il allait l’embrasser, la part la plus forte même si une autre part ne voulait pas le réaliser parce que ce serait trompé mais il n’avait pas envie de stopper ça. Il se sentait tellement à sa place, là avec elle dans les bras. Il n’avait que ça qui tournait en boucle. Il n’arrivait pas à penser à autre chose que ça. Il ne pensait pas que quelque chose puisse couper cet instant de bonheur, d’émerveillement. Mais comme toujours dans ces cas-là, il y a quelque chose pour interrompre le moment magique, en l’occurrence, son chef qu’il maudit sur l’instant. Pourquoi devait-il venir les ennuyer aussitôt pour une réunion qui serait dans une heure et dans le bureau d’en face.

Il la regarda s’installer sans savoir que dire. Elle lui demanda s’il savait sur quel dossier porterait la réunion. Il leva les épaules, signifiant qu’il n’en savait rien. Il avait un peu de mal à remettre de l’ordre dans ses pensées et n’était pas sûr de sa voix pour l’instant. Il prix quelques instants pour se reprendre avant de se décider à répondre.

- Je l’ignore, ça peut même encore être une annonce de recherche, une mise à jour de programme, enfin ça peut parfois être une bêtise. Il aime beaucoup les réunions... Ou alors même un truc qui n’est pas obligatoire mais c’est une excuse parce qu’il n’a pas réalisé que finalement je te préfère à tout autre probable co-équipier. Il se méfie de mon caractère, tu me connais... Je peux être très têtu.

Il se retint de lui faire un clin d’œil sur cette dernière phrase mais il n’avait pas tort quant à la réunion. Le souci de ce chef, c’est qu’il semblait aimé réunir ses équipes. Parfois même pour annoncer un anniversaire, probablement parce qu’il avait envie d’une équipe soudée qui pouvait se faire confiance quoiqu’il arrivait. Il savait qu’il avait à cœur d’avoir un poste qui avait une ambiance familiale, sans guerre interne ou autre élément.

L’heure passa bien trop vite pour le jeune brun, il se serait bien passé de la réunion. D’autant, qu’elle n’était pas très utile, c’était pour rappeler qui avait quelles enquêtes et ceux qui avait leur dossier personnel. Le chef avait rappelé qu’il appréciait que des échanges d’informations soit fait si quelqu’un en disposait d’une sur l’enquête d’un autre, il appréciait le partage et que c’était une bonne occasion de créer une meilleur entente dans le commissariat. Une petite réunion qu’il faisait régulièrement même si beaucoup ne semblait pas vraiment intéressé, en même temps, à l’accueil, il y avait la liste des enquêtes et personne concernée pour le réceptionniste si quelqu’un se présentait et que chaque policier pouvait obtenir s’il en ressentait le besoin. C’était une petite ville avec un seul commissariat et pour beaucoup, ils se connaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Happy Birthday Claudy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Vos photos de Pégase V2 "Broken Version"
» happy years for the seek in the wall wwII
» happy end of the year
» Full Metal Panic et Broken Blade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Bienvenue à Fadden Hills :: Place de la Ville :: Le Commissariat-
Sauter vers: