AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

651 ❖ You don't want to be here [Luke]

 :: Les Déserteurs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Jeu 2 Nov - 18:54




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

Comme tous les matins depuis six mois, Enzo était venu dans ma chambre pour m’aider à me lever. Etant d’assez bonne humeur ce matin, j’avais accepté, surtout qu’il m’avait fait une grande surprise… Monsieur m’avait fait couler un bain. Je ne pouvais pas résister. Ce serait difficile pour moi de rentrer et de sortir de la baignoire seule mais j’allais réussir. Et si vraiment je peinais à ressortir, Enzo avait sa matinée alors je pourrais toujours l’appeler. Je me glissais avec plaisir dans l’eau chaude, la laissant monter jusqu’à mon menton. Je savais qu’il allait avoir de la visite dans la matinée et qu’il voulait que je fasse acte de présence. Et avec le bain dont je profitais, j’allais pouvoir faire cet effort pour lui. Une fois que j’eus bien profitée de la baignoire, je me mis à essayer de sortir de la baignoire. Mais tout ce que je réussis à faire, se fut de glisser et de me retrouver la tête sous l’eau. Mon frère fut alerté par mon petit cri de surprise et je ne pus m’empêcher de rire en voyant la tête qu’il fit quand il remarqua que la salle de bain était devenue une piscine olympique. Il m’aida à sortir de l’eau, m’installant sur le bord de la baignoire le temps que je me sèche. Je n’avais jamais été pudique avec Enzo, c’était mon frère et il m’avait déjà vu nue. Et de toute façon, vu le handicape que j’avais, j’allais rapidement apprendre à ne plus être pudique. Je filais rapidement dans ma chambre, réussissant toujours à m’habiller seule. Entre temps, j’entendis Enzo accueillir son invité et je restais un temps dans ma chambre, ne sachant pas si j’oserais me montrer à la personne qui venait d’entrer dans la maison. Je finis par sortir de ma chambre, rejoignais le salon. « Enzo, tu… » Mais en voyant la personne qui était là, je restais coincer à l’entrée de la pièce. Ce n’était pas possible, j’avais dû m’endormir dans le bain… Et pourtant, je savais que je ne rêvais pas, Luke se trouvait bel et bien dans le salon. Il n’y avait qu’une seule explication logique, mon frère l’avait prévenu de l’endroit où je me trouvais… Ce dernier s’approcha de moi et fit avancer le fauteuil jusqu’à ce que je me retrouve à côté de mon fiancé. J’étais incapable de trouver quoi dire, comment réagir. Je me rendais seulement compte qu’il m’avait terriblement manqué… Mais sa vie avait dû être tellement mieux que ce qu’elle aurait été si j’étais restée près de lui…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Jeu 2 Nov - 20:07


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Luke vérifia une nouvelle fois son téléphone. Le frère de Calliope lui proposait de venir demain. Cela faisait deux jours qu’il était à Fadden Hills et il avait juste prit le temps de trouver un appartement pour lui et sa sœur. Mais il était resté enfermé dans l’appartement, à penser à tout ce qu’il allait dire à sa belle quand il la retrouverait enfin. La nuit fut donc très courte pour le photographe. Il dormit à peine quelques heures, ne cessant de penser à ces neuf dernières années.
Il y avait trop de questions dans son crâne pour Luke. Il ne savait plus quoi faire. Il était complètement perdu. Qu’est-ce qu’il y avait de si grave pour qu’elle refuse de le voir ?
Toujours allongé sur son lit, le soleil se leva enfin. Luke se leva et alla se doucher. Il y resta un long moment, complètement désemparé.

Quand il sortit de sa salle de bain, il trouva sa petite sœur dans sa chambre, assise sur son lit. Elle le regardait d’un air qui en disait long. Anna avait tout quitté pour le soutenir, contrairement à d’autres qui avait conseiller à Luke d’oublier sa petite amie. Mais la plus jeune des sœurs de Luke était une romantique et elle était persuadée que tout allait s’arranger.

- « C’est le grand jour… » comprit Anna en regardant la tête de son frère.

Oh bien sûr qu’il devait avoir une salle tête mais peu importe, il allait pouvoir compter sur sa sœur pour l’habiller. Elle lui avait préparé une tenue comme s’il était un enfant, mais Luke n’en était plus un. Une chemise simple et un pantalon accordé à celle-ci. D’ailleurs Anna remit comme il le fallait le col de la chemise de son frère.

Il soupira en se regardant dans le miroir. Il paraissait complètement ailleurs. Il se tourna vers sa sœur et l’embrassa sur la joue avant de quitter la maison. Il prit son temps en allant vers la maison que lui avait indiqué Enzo. Il hésita quand il fut devant puis se décida enfin à aller frapper à la porte. Il attendit quelques minutes puis son beau-frère vint lui ouvrir.

- « Salut Enzo. » fit-il simplement avant de prendre son presque frère dans ses bras.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Enzo était comme un frère pour Luke. Il avait grandi dans une famille entièrement faite de femmes alors trouver un homme comme lui avait été une révélation. Il avait appris de nombreuses choses à ses côtés. Et ils se comprenaient comme des frères.
Enzo l’invita à aller dans le salon et il attendit que Calliope apparaisse. Son frère l’avait prévenu que ce serait différent, mais il ne pouvait plus attendre à présent. Il devait forcer le destin.
Puis sa voix. Comme un arrêt sur image quand il la vit. Sur le coup, il ne fit même pas attention à son fauteuil, trop absorbé par son visage qui lui avait tant manqué, enfin elle était là.

- « Calliope… Tu m’as tant manqué… » fit-il en glissant sa main sur sa joue.

Il avait une furieuse envie de la prendre dans ses bras, de l’embrasser, de rattraper le temps perdu avec elle. Il prit alors conscience du fauteuil. Il la regarda dans les yeux avant de lui poser une question.

- « Ne me dis pas que c’est à cause de ton fauteuil que tu ne voulais plus me voir ? » demanda-t-il doucement.

Il n’était pas agressif. Il l’aimait. Il avait cru l’avoir perdu. Mais à présent, il voulait la comprendre. Pourquoi l’avait-elle presque quitté…



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Jeu 2 Nov - 20:53




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

J’aurais dû me douter qu’Enzo ne m’avait pas fait couler un bain sans arrière-pensée, qu’il avait voulu me mettre dans de bonnes conditions pour que je n’essaye pas de l’écraser avec mon fauteuil. Et pourtant, maintenant que je comprenais qu’il avait tout simplement appelé Luke pour le prévenir d’où je me trouvais, cela prenait sens. En même temps, j’aurais dû me douter que mon frère finirait par prévenir mon fiancé de l’endroit où je me terrais. Ils s’adoraient tous les deux, ils étaient comme des frères... Et clairement, j’en voulais à Enzo de ne pas m’avoir prévenu qu’il avait dit où me trouver à mon fiancé. Je savais qu’il avait fait cela pour Luke, que je n’avais pas été correct vis-à-vis de lui en partant sans même lui dire en face la loque humaine que j’étais devenue… Mais qu’aurais-je pu faire d’autre? Je refusais de lire de la pitié dans les yeux de l’homme que j’aimais, je refusais qu’il m’aide. Je ne voulais pas être un poids pour lui, il méritait tellement d’être heureux et ce n’était désormais plus avec moi qu’il pourrait l’être. J’eus beau freiner les roues de mes mains, je ne pus rien faire pour empêcher le fauteuil d’avancer et je me retrouvais en face du jeune homme. Il ne sembla même pas remarquer le fauteuil, tellement pris à me regarder. Il glissa sa main sur ma joue, me faisant fermer les yeux. C’était à la fois plaisant et tellement douloureux… Parce que lui aussi m’avait tellement manqué. J’avais eu l’impression de ne pas être entière sans lui mais je ne pouvais pas le forcer à rester à mes côtés alors que je ne pouvais déjà pas me supporter. Il finit par me demander si c’était à cause du fauteuil que j’étais partie et je détournais la tête, incapable de soutenir son regard. Enzo quitta la pièce, argumentant de nous chercher quelque chose à boire. « Luke, je… Je suis devenue un boulet. Je ne suis pas capable de me déplacer autrement qu’avec cette chose… Je n’ai quasiment plus de sensation à partir du bassin… Tu ne mérites pas de me trainer partout, je ne sers plus à rien… » J’étais dure dans mes mots vis-à-vis de moi mais c’était exactement ce que je pouvais ressentir. Je n’avais plus qu’une envie, quitter le salon et m’enfermer dans ma chambre. Je ne voulais pas imposer cette vision à Luke plus longtemps mais j’étais incapable de savoir quoi faire. Je voulais partir et en même temps, maintenant qu’il était là, je ne voulais plus qu’il parte…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Jeu 2 Nov - 21:57


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Elle était là. Devant lui. Bien vivante. Et toujours aussi belle. Luke avait beaucoup de mal à se dire qu’elle était bien là. Il l’avait tellement cherché pendant ces six derniers mois. Il avait remué ciel et terre, harcelé chaque personne qui connaissait Calli afin de savoir s’ils avaient une idée d’où elle pouvait se trouver. L’amour véritable. C’était ce qu’elle représentait pour lui. L’amour de sa vie.
D’ailleurs malgré tout ce qu’avait pu dire ses deux sœurs ainées, il n’avait jamais cessé de la chercher et de l’aimer. Oh oui, Luke avait eu de nombreuses amourettes, mais aucune n’avait également celle qu’il avait avec Calliope. Elle était tout.

Mais la retrouver ainsi était étrange. Il l’avait tellement cherché et aujourd’hui elle était là. Changée par ce qu’elle avait vécu. Ses paroles n’avaient aucun sens. Pour Luke elles n’avaient aucun sens. Tout ce qu’elle disait n’avait aucun sens. Il avait envie de l’embrasser, de la serrer contre lui, mais elle ne semblait plus rien vouloir de lui. Elle ne le regardait pas quand elle parlait. Elle avait détourné le regard. Luke lui prit doucement le menton pour la forcer à le regarder dans les yeux.

- « Arrête… Ne dis pas ça. »

Sa main descendit doucement le long de son cou avant d’aller saisir sa main. Il était là maintenant. Il pourrait prendre soin d’elle, lui montrer à quel point il l’aimait.

- « Tu n’es pas un boulet ou une incapable ou quoi que ce soit d’autre que tu penses. Tu es ma femme et je serais toujours là pour t’épauler quoi qu’il puisse arriver. » expliqua Luke en regardant toujours sa belle.

Il reporta alors son intention sur son fauteuil roulant. Il se demandait ce que les médecins avaient dit, il y avait toujours de l’espoir et rien n’était impossible pour lui. Il savait parfaitement que si elle ne ressentait rien, cela pouvait être compliqué mais il y avait toujours de l’espoir. Il y en a toujours.

- « Que disent les médecins ? » demanda-t-il doucement pour savoir ce qu’on lui avait dit.

Après tout, il n’a jamais été mis au courant de tout cela et même si toute cette réalité si dure lui revenait brutalement en pleine figure, il voulait être là pour elle.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Jeu 2 Nov - 22:28




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

Je ne savais plus quoi penser désormais. Luke était devant moi et je n’avais pas envie qu’il parte. Cependant, je savais que je serais un poids pour mon fiancé et je refusais l’idée même de l’empêcher de vivre sa vie juste à cause de mon accident. Je lui avais déjà arraché son rêve d’avoir un enfant, je ne pouvais pas non plus l’obliger à rester auprès d’une jeune femme qui était bonne pour la casse. J’étais perdue et ce que le jeune homme faisait n’était pas fait pour m’aider à y voir plus clair. Je maudissais tellement mon frère pour avoir prévenu Luke que je me trouvais à Fadden Hills, de lui avoir permis de me retrouver. J’avais pourtant été clair, mon fiancé serait tellement mieux sans moi… Mais non, il avait fallu que mon frère se mêle de ce qui ne le regardait pas et qu’il prévienne Luke. Maintenant, je ne savais pas comment renvoyer le jeune homme chez lui, lui dire qu’il devait continuer sa vie sans moi, que je ne ferais que le ralentir. Le quitter sans rien lui dire avait été tellement facile. Parce que j’avais toujours su que si je l’avais eu en face de moi, j’aurais eu toutes les peines du monde à ne pas me blottir dans ses bras, à ne pas lui dire que je l’aimais… J’étais incapable de le regarder mais je n’eus pas trop le choix que de le faire quand il glissa sa main sur mon menton, m’obligeant à tourner la tête vers lui. Sa main glissa ensuite le long de mon cou, me faisant doucement frissonner avant qu’il ne se saisisse de ma main. Etrangement, même si j’avais en quelques sortes quitté mon fiancé il y a six mois, je portais toujours la bague de fiançailles qu’il m’avait offert. Je n’avais pas réussi à m’en séparer car elle représentait tout l’amour que Luke pouvait me porter. Ce qu’il ajouta me toucha en plein cœur et j’eus toutes les difficultés du monde à ne pas me mettre à pleurer. J’aurais aimé y croire, être certaine que oui, il serait toujours là pour me soutenir, pour être ma bouée de sauvetage dans la tempête qu’était devenue ma vie… Mais j’avais tellement peur qu’il prenne la fuite quand il comprendrait la difficulté que c’était de s’occuper d’une jeune personne paraplégique que je ne voulais pas y croire. « Luke… Tu ne mérites pas ça. Tu ne mérites pas d’être enchainé à vie à une personne qui n’a plus rien à t’offrir. Fini les promenades romantiques main dans la main au bord de l’eau, fini les slows que l’on pouvait danser toi et moi… Je ne suis même plus capable de donner naissance à un enfant… Je n’ai plus rien à t’offrir… » S’il décidait de rester avec moi, il pourrait dire adieu à tout ce qu’il désirait: une vie de famille… J’étais toujours capable de tomber enceinte mais je devrais alors devoir être opérée pour donner naissance à notre enfant, devoir subir une césarienne… Ce n’était pas la naissance dont j’avais rêvé pour notre enfant… Il finit par me demander ce qu’en pensaient les médecins et je haussais les épaules. La dernière fois que j’avais eu rendez-vous avec mon kiné, il avait trouvé que j’avais fait des progrès, que je répondais déjà un peu mieux aux stimuli qu’il pouvait faire sur mes pieds. Je retrouvais des sensations mais rien ne pouvait dire si je pourrais remarcher un jour… « Ils ne savent pas… Le plus optimiste a dit que si je travaillais bien avec le kiné, je pourrais peut-être remarcher avec une canne… Et encore, que je n’avais qu’une chance sur trois pour que cela réussisse… » Nous n’étions sûrs de rien et il y avait plutôt fort à parier pour que je passe le restant de mes jours coincer dans ce fauteuil, à être un fardeau pour mes proches.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 3 Nov - 0:52


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Luke n’avait plus envie de partir. Il voulait rester auprès de sa belle, de celle à qui il avait promis de partager sa vie. Dans le fond, peu importe qu’elle puisse marcher ou non, c’était sa personne qu’il aimait. Mais Calliope semblait décidé à ne plus vouloir de cette vie qu’il lui proposait. Luke se rendait compte qu’elle avait perdu bien plus dans cette accident que leur enfant et ses jambes, elle avait perdu ce qu’elle était. Mais le photographe ne comptait pas laisser sa blonde continuer comme ça. Il allait tout faire pour qu’elle arrête de se torturer toute seule.
Puis malgré ses paroles, elle avait gardé sa bague. Celle qu’il lui avait offerte lors de leur fiançailles. C’était une preuve de plus pour Luke qu’elle voulait qu’il soit avec elle-même si ses paroles disaient des choses totalement contraires à cela.

- « Calliope… Tu as bien plus que cela à m’offrir. Ton sourire quand je te vois, te regarder dormir le matin avant que tu ne te réveilles, ta peau contre la mienne, les voyages avec toi… » commença-t-il avant de prendre doucement sa main et de regarder la bague de leur fiançailles. « Pour le meilleur et pour le pire Calliope. Tu ne débarrasseras pas aussi facilement de moi. » termina-t-il avec un sourire, espérant qu’il en voit un dessiner sur le visage de sa belle.

Mais quand il demanda à propos des résultats médicaux, la blonde haussa les épaules, comme résolue. Luke connaissait Calli depuis des années à présent et il savait très bien qu’elle était une battante, une lionne et qu’elle devait se battre. Elle n’avait pas le choix.

- « Donc il y a une petite chance pour que tu puisses remarcher. » conclut Luke avec un petit sourire.

Il voulait vraiment qu’elle lui fasse confiance, qu’elle se laisse faire. Il avait toujours été là pour elle et le serait encore pendant neuf ans sans hésitation, mais tout dépendait d’elle, de son mal. Elle semblait tiraillée entre deux fronts, celui de l’amour et celui du désespoir…



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Ven 3 Nov - 13:20




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

Mon frère m’avait toujours dit que je devais retrouver Luke, que je me devais de lui expliquer, que ce n’était pas correct ce que j’avais fait. Mais j’avais toujours refusé, sachant que j’aurais alors toutes les peines du monde à repousser mon fiancé si je le retrouvais. Et c’était exactement ce qui était en train de se passer. Je n’arrivais pas à le faire lâcher prise, à lui faire comprendre que sa vie serait meilleure si je n’en faisais plus partie. Je maudissais mon frère de ne pas avoir tenu compte de mon avis, de ma décision. Il n’en avait fait qu’à sa tête, me mettant en difficulté. Il ajouta que j’avais tellement plus à offrir que ce que je pensais. Il finit par prendre ma main, regardant la bague de fiançailles que je portais toujours. Je n’avais jamais réussi à m’en séparer et même encore maintenant, je n’y arrivais pas. C’était trop dur, elle représentait tellement de chose pour moi. Je soupirais légèrement avant de faire un léger sourire en coin. « Pour le meilleur et pour le pire… Crois-moi, ce qui se passe maintenant, c’est pire que tout… Je ne te donne même pas trois jours avant de prendre tes jambes à ton cou en voyant la charge que c’est de s’occuper d’une personne comme moi… » Je n’arrivais même pas à prononcer le simple mot handicapé… C’était hors de mes moyens, je n’arrivais pas à accepter la personne que j’étais devenue. Mais Luke avait raison, je pouvais remarcher. C’était juste que cela me semblait tellement improbable que moi-même, je n’y croyais pas. Et je ne m’en donnais pas les moyens vu que je virais très souvent le kiné quand ce dernier venait me faire faire mes exercices. « D’après le kiné, c’est probable… Je dois juste faire mes exercices et me laisser du temps… » Mais je n’y arrivais pas. Je ne supportais pas les images que je me renvoyais quand je faisais mes exercices. Et mes avancées étaient tellement fluctuantes que j’avais lâché prise. Les exercices que je réussissais un jour étaient lamentablement échoués le lendemain matin. Je savais que je ne pourrais pas remarcher alors je ne voulais pas que mon fiancé s’accroche à cet espoir. « Mais n’y crois pas trop… Cela fait six mois que je suis suivi par un kiné et il n’y a eu que très peu d’évolution… » Mon frère revint pile à ce moment-là avec trois citronnades et il soupira. Il me tendit un verre avant de faire de même avec Luke et de prendre place sur le fauteuil à nos côtés. « Ouais enfin… Elle aurait sûrement fait de plus gros progrès si elle ne le virait pas tous les quatre matins. » Je lui jetais un regard noir et il ne put s’empêcher de sourire, narquois. Il était fier de son coup… Je savais que si Luke apprenait que je ne faisais pas correctement mes exercices, il prendrait sur lui pour m’obliger à les faire…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 3 Nov - 17:18


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Luke était partagé. Une partie de lui était heureux de l’avoir enfin retrouvé mais une autre se demandait comment il allait pouvoir gérer tout ça. Il ne s’attendait pas à ça. Il avait osé penser tout ce temps qu’elle avait peur de le voir à cause de la perte de leur enfant. Mais au final, c’étaot bien pire que ce qu’il avait pu croire. Il avait sincèrement envie de lui donner une raison de vivre. Maintenant qu’il était là, elle n’avait plus rien à craindre, il prendrait soin d’elle, même s’il devait mettre sa propre carrière entre parenthèses.

- « Non, le pire aurait été de te perdre réellement. » insista Luke en serrant sa main dans la sienne.

Il mourrait d’envie de l’embrasser et de la prendre dans ses bras. Mais il n’osait pas. Elle avait changé depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus et il ne voulait pas la brusquer. Il l’aimait et attendrait qu’elle ait à nouveau envie de faire tout cela.
Le brun fut content d’apprendre qu’il y avait une chance pour qu’elle puisse remarcher. Il y croyait. Il savait qu’elle allait y arriver. Puis si jamais elle n’y arrivait pas, rien ne les empêchait de vivre une vie à deux simples. Sa nouvelle condition n’allait rien changer à tout ça.

- « Maintenant je suis là pour t’aider à te battre Calli. » répondit-il à sa vision négative.

C’était vrai. Maintenant qu’il venait de la retrouver, il n’allait pas la quitter. Enzo arriva alors avec trois verres de citronnade, donnant un à Calliope et un à Luke. Son beau-frère l’écouta parler et Luke regarda sa fiancée avec un regard incompréhensible.

- « Calliope ! Comment tu veux réussir à remarcher si tu ne laisses pas le kiné t’aider ? » lâcha-t-il d’un air un peu trop remontrant qu’il ne l’aurait voulu. « C’est important pour toi. Tu es une battante chérie. » fit-il en serrant sa main plus fort afin de montrer qu’il était là pour elle.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Ven 3 Nov - 18:05




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

Je baissais légèrement les yeux quand Luke ajouta que le pire aurait été de me perdre définitivement. Comment lui dire, comment lui faire comprendre que j’aurais préféré mourir dans cet accident plutôt que de me retrouver bloquer dans ce fauteuil roulant. Même mon frère ignorait que j’aurais préféré ne pas me réveiller. Parce que je savais que ce serait douloureux pour eux de m’entendre parler ainsi de ma mort. Mais ce n’aurait été qu’un mauvais moment à passer pour eux, ils auraient fini par s’y faire. Mais non, j’avais survécu et j’avais presque tout perdu. J’avais encore l’amour de Luke mais est-ce que cela suffirait à ce qu’il reste auprès de moi quand il comprendrait que j’étais réellement devenu un poids pour lui, qui allait aussi bien entravé sa vie privée que sa vie professionnelle… Je reportais mon regard sur mon fiancé quand il me répondit qu’il était pour m’aider. J’aimerais y croire, je voulais y croire… Mais j’en doutais. « Luke… Tu ne tiendras pas trois jours à t’occuper de moi. J’ai besoin d’une assistance quasi 24/24 et tu as ta carrière. Ne la mets pas de côté pour moi, je ne l’accepterais pas. » Mon frère revint à nos côtés et nous donna un verre de citronnade chacun avant de se mêler de ce qui ne le regardait pas. Je lui lançais un regard noir avant de reporter mes yeux sur Luke. Je ne pus m’empêcher de soupirer tout en buvant une gorgée de mon verre. Il n’avait apparemment rien entendu de ce que je lui avais dit sur mes chances de remarcher. « Luke! Je t’ai dit que j’avais une chance sur trois de remarcher avec une canne. La probabilité que je redevienne valide est quasiment inexistante. Et je n’ai aucune envie de marcher comme une personne âgée alors je préfère encore finir ma vie en fauteuil… » Pour moi, la seule chose acceptable était de pouvoir remarcher sur mes deux jambes, sans canne. Et les médecins m’avaient clairement fait comprendre que c’était quasiment impossible que cela arrive. Enlevant ma main de celle de mon fiancé, je fis demi-tour avec mon fauteuil, partant me poster devant la baie vitrée donnant sur le jardin. Je finis par baisser la tête sur mes mains, fixant la bague que Luke m’avait offerte. Je finis cependant par fermer les yeux, sentant les larmes me venir. Je refusais l’idée même de pleurer, cela ne m’était pas arrivée depuis six mois et je n’allais pas craquer maintenant, pas alors que Luke se trouvait dans la même pièce que moi. Parce que je savais que si je me mettais à pleurer, il viendrait immanquablement me prendre dans ses bras et je n’arriverais plus à le repousser comme je le faisais actuellement.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 3 Nov - 18:23


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Aussitôt qu’il avait un peu haussé la voix, Luke s’en était voulus d’avoir parlé ainsi. Elle n’y était pour rien dans cette histoire. Ce n’était pas de sa faute si un saoulard avait percuté sa voiture… Il aimait Calliope, plus que tout. Mais elle semblait refuser son amour à présent. Puis elle ne semblait plus avoir goût à la vie et encore moins envie de se battre. Il l’aimait plus que tout et ferait n’importe quoi pour elle mais il avait besoin qu’elle soit là.

Elle ne voulait pas qu’il l’aide. Elle semblait décidée à le rayer de sa vie, mais il refusait cette option. Luke refusait l’idée de la perdre ou de l’abandonner. Il haussa la voix en parlant, refusant qu’il mette sa carrière de côté.

- « Ma carrière n’est pas aussi importante que toi. Je suis là pour te soutenir et s’il faut que je change mon emploi du temps pour être à tes côtés et t’aider, alors je le ferais. Ma vie sans toi n’a aucun sens. » expliqua Luke en la regardant dans les yeux.

Il voulait être là pour elle, l’aider à combattre tout ça. Mais il eut le malheur d’hausser un peu la voix et à ce moment-là, Calliope haussa les épaules et s’énerva. Luke la regardait, cherchant comment faire pour lui faire comprendre qu’il allait l’aider et qu’elle pouvait se reposer sur son épaule sans problèmes.
Mais quand elle fit demi-tour pour aller se poster à la baie vitrée, Luke baissa la tête, mettant ses mains dans ses cheveux. Il sentit une main se poser sur son épaule et se rendit compte qu’il s’agissait de celle d’Enzo. Au moins il avait un allié de poids.

- « Je suis désolée de ce qui est arrivée Calli… J’aurai préféré que ce soit moi à ta place. Que je me retrouve dans un fauteuil roulant et non toi. Ce jour-là, tu as perdus énormément, mais je suis là, je t’aime et jamais je ne pourrais t’abandonner… » fit-il en la fixant.

Elle ne le regardait pas et Luke avait une forte envie de se lever pour aller la prendre dans ses bras. Mais il ne savait plus où était les barrières à présent. Mais il allait trouver. Parce qu’il l’aimait plus que tout.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Ven 3 Nov - 18:52




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

Je n’arrivais plus à savoir où j’en étais. Tout était très clair dans ma tête avant l’arrivée de Luke mais ce n’était plus le cas désormais… Je ne savais plus quoi penser, je ne savais plus quoi faire. Je me rendais compte que mon fiancé ne comptait pas m’abandonner parce que si cela avait dû être le cas, il aurait fui depuis bien longtemps rien qu’en voyant le fauteuil. Mais pouvais-je réellement accepter qu’il mette sa vie entre parenthèse pour moi alors que je savais que la photographie était toute sa vie? Mais apparemment, j’étais bien plus importante pour lui que sa passion et même si je n’en montrais rien, j’étais flattée qu’il réagisse de cette façon. Mais même si je commençais à comprendre qu’il était prêt à tout pour moi, je n’étais pas encore assez bien avec moi-même pour l’accepter. J’avais besoin de temps pour me faire à cette idée, à l’idée que je serais désormais un poids pour l’homme que j’aimais. Postée devant la baie vitrée, je regardais le jardin, essayant de ne pas me focaliser sur mon reflet dans la vitre. Je rêvais de sentir le vent sur ma peau, de sentir la chaleur du soleil et d’entendre distinctement le chant des oiseaux. J’avais l’impression d’avoir tout oublié en six mois où je n’étais quasiment pas sorti de la maison familiale. Mais quand il reprit la parole pour me dire qu’il préfèrerait être à ma place dans ce fauteuil, je ne pus m’empêcher de baisser les yeux sur le reflet de ce dernier. J’avais encore tellement de mal à accepter de le voir même si cela faisait désormais six mois que je vivais vissée dedans. Me penchais en avant, je posais mes coudes sur mes cuisses avant de glisser ma tête entre mes mains. J’avais de plus en plus de difficulté à garder mon calme, à ne pas montrer que je souffrais de cette situation. Et pourtant, mes épaules finirent par être secouées de sanglots alors que je n’arrivais plus à contenir mes larmes. « Arrête, je t’interdis de parler ainsi. Ne dit pas que tu préfèrerais être à ma place… Je ne doute pas que tu puisses dire la vérité mais ne le dis pas, pitié. » Et pourtant, cela me remettait un petit peu les idées en place. Comment aurais-je réagis si les rôles avaient été inversés? Aurais-je insisté comme Luke le faisait ou aurais-je pris mes jambes à mon cou pour continuer ma carrière de mannequin? Je connaissais la réponse. Jamais je n’aurais pu abandonner Luke. Je savais maintenant la charge que c’était de s’occuper de quelqu’un en fauteuil, Enzo me le répétait régulièrement et je pouvais affirmer sans me tromper que je n’aurais pas hésité une seule seconde à m’occuper de mon fiancé. Parce que je l’aimais. Voilà pourquoi il acceptait sans broncher tous les sacrifices qu’il faudrait faire pour qu’il s’occupe de moi, parce qu’il m’aimait. Et même si j’étais heureuse de le savoir, je n’arrivais pas à m’empêcher de pleurer… Parce que je n’étais qu’une idiote.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 3 Nov - 19:11


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Les paroles de Luke étaient sincères. Les plus sincères qu’il avait pu dire depuis le début de sa vie. S’il aimait Calliope d’une manière aussi puissante pour prendre sa place, il pourrait faire n’importe quoi pour elle. Il franchirait monts et montagnes et lui ramènerait toutes les merveilles du monde pour la voir sourire à nouveau. Mais ce dont elle avait besoin actuellement, c’était ses jambes. Et ça, Luke était incapable de lui redonner. Il ne pouvait pas lui offrir la seule chose dont elle avait besoin actuellement et cela le faisait souffrir de voir qu’il était complètement impuissant face à la douleur de sa bien-aimée.

Elle reprit la parole et Luke sortit sa tête de ses mains, comprenant qu’elle s’était mise à pleurer. Il l’écouta et sentit à ses paroles la douleur qu’elle éprouvait. Il se leva, posa son verre sur la table basse et se dirigea vers sa belle. Il attendit qu’elle ait terminer et sans attendre, Luke se posa devant elle.

Il ne répondit rien. Il préférait la prendre dans ses bras. Et c’est bien ce qu’il fit. Il ne lui demanda pas son avis et la prit dans ses bras comme un prince prend sa princesse. Il l’embrassa sur le front et la serra contre lui. Il voulait la calmer, l’apaiser. Malgré ses jambes inertes, Luke n’eut aucun mal à la porter, elle était un poids plume et lui avait une carrure d’armoire à glace alors il pouvait la garder ainsi un long moment. Enzo quitta la pièce, sûrement pour leur laisser plus d’intimité.

- « Je t’aime Calliope, je ne te laisserais pas, tu es la femme de ma vie. » murmura-t-il doucement.

Il la berçait doucement comme pour la calmer. Il voulait qu’elle comprenne qu’il ne la laisserait pas, même si elle le menaçait de le quitter, il continuerait à être là, à lui parler, à l’aider. Qu’est-ce qu’elle aurait fait si les rôles avaient été inversés ?



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Ven 3 Nov - 20:18




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

Les paroles de Luke m’avaient fait l’effet d’une gifle en plein visage. Parce qu’elles me remettaient légèrement les idées en place et me permettaient de savoir ce que je serais capable de faire et d’accepter. Que mon fiancé me parle d’être à ma place me faisait réfléchir sur ce que j’aurais fait pour lui et pourquoi lui était prêt à faire cela pour moi. Parce que nous nous aimions. Et finalement, c’était peut-être ça le plus important, l’amour que nous avions l’un pour l’autre. Mais je savais qu’il allait me falloir du temps pour m’ouvrir à nouveau à Luke, pour accepter ce qui était tellement basique dans un couple. Et j’espérais que mon fiancé aurait la patience d’attendre que j’arrive à nouveau à m’accepter même si d’après ce qu’il disait, ce serait le cas. J’essayais tant bien que mal de me calmer et sans que je ne m’y attende, je me retrouvais soudain dans des bras que je connaissais très bien. Depuis le temps que je fréquentais Luke, j’avais appris à reconnaître ses bras et ses étreintes. Et je devais reconnaître que cela m’avait beaucoup manqué ces six derniers mois. J’avais toujours eu peur que l’on me prenne dans les bras et pourtant, j’étais contente que le jeune homme le fasse. N’osant cependant pas spécialement bouger, je me contentais de poser ma tête sur son torse, respirant son odeur. Elle n’avait pas changé en six mois, il portait toujours le même parfum et je ne pus m’empêcher de sourire légèrement en m’en rendant compte. Je redressais cependant la tête vers Luke quand il reprit la parole, me répétant encore une fois qu’il m’aimait. Je glissais mes bras autour de son torse, me serrant contre lui. « Je… Je t’aime Luke… J’ai juste… Besoin de temps… » Au moins, tout était clair maintenant. J’étais prête à faire des efforts pour le jeune homme, parce que je l’aimais… Mais j’allais avoir besoin de temps pour accepter qu’il m’aide. Parce que justement, je l’aimais et je n’appréciais pas l’idée que Luke mette sa vie entre parenthèse à cause de moi. Je n’excluais pas l’idée qu’il y aurait des disputes et des prises de bec mais je savais surtout que notre amour serait plus fort que tout et nous aiderait à passer au-dessus.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Ven 3 Nov - 20:33


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Il la tenait dans ses bras. Enfin. Cela faisait plus de six mois qu’il avait attendu cela. Elle n’avait pas changé, enfin si on oubliait ses jambes. Luke l’avait contraint à cette étreinte en quelque sorte mais elle ne le rejetait pas. Elle l’aimait, cela se sentait à la façon dont elle le prit dans ses bras. Luke ne bougeait plus, se contentant de profiter de cet instant qui lui avait tant manqué. Se lever seul depuis six mois, sans voir l’ombre de sa fiancée avait été une épreuve terrible pour lui.
Avant qu’elle n’entre dans sa vie, il était plutôt solitaire mais elle lui avait montré ce qu’était une vie à deux. Et il comptait bien lui montrer que ce serait la même chose sans ses jambes.

Il sourit doucement quand il l’entendit enfin parler. Il allait l’aider mais pas s’imposer non plus. Il serait son ombre durant les mois ou les années qu’elle avait besoin. Toujours présent pour elle malgré tout.

- « Je peux attendre le temps qu’il te faut. Mais ne disparais plus ainsi s’il te plait. » demanda-t-il simplement.

Son parfum était toujours aussi doux. Le brun avait cru qu’il ne pourrait plus jamais sentir son odeur quand elle avait disparu. Il était follement amoureux d’elle, plus que quiconque pouvait l’imaginer. Ils restèrent ainsi plusieurs minutes. Puis Luke la reposa doucement dans son fauteuil avant de s’accroupir devant elle pour être à son niveau.

- « Je me suis installée ici, à Fadden Hills et j’y resterais le temps qu’il faudra. Là où tu es, j’y suis aussi. Je ne veux plus te quitter chérie. Si tu veux que je reste dans la maison pour que je sois avec toi, je resterais. Mais si tu préfères que je n’habite pas ici, tu me verras quand même tous les jours. Maintenant que je t’ai retrouvé, je ne veux plus te quitter. » expliqu-t-il.

Il déposa ensuite un doux baiser sur son front, ne sachant si elle accepterait qu’il l’embrasse. Elle voulait du temps et il était prêt à lui en donner alors il essayait de ne pas la brusquer ou de la forcer à quoi que ce soit. Elle était tout pour lui alors il n’hésitera devant rien pour elle.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Ven 3 Nov - 21:13




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

J’avais l’impression que cela faisait une éternité que je n’avais pas été dans les bras de Luke. Et en même temps, c’était à peu près cela. Nous étions ensemble depuis des années, nos séparations avaient été pour cause de travail et n’avaient jamais été aussi longues. Alors cela faisait réellement une éternité pour moi que Luke ne m’avait pas serré contre lui. Je levais les yeux vers lui quand il reprit la parole, me disant qu’il attendrait que je sois prête, tout en me demandant de ne plus l’abandonner de la façon dont je l’avais fait six mois plus tôt. Je secouais alors la tête, pour le rassurer. « Je ne le ferais plus promis. » Parce que si cela avait été une épreuve pour Luke, cela avait également été une épreuve pour moi. Et maintenant que mon fiancé était prêt de moi, je refusais l’idée de l’abandonner à nouveau. Si j’avais trouvé le courage de fuir il y a six mois, c’était uniquement parce que je ne l’avais pas vu depuis mon réveil après l’accident. Tout avait été plus facile. Mais maintenant qu’il était là, dans cette maison et que je me trouvais dans ses bras, je me rendais compte que je n’aurais jamais dû partir de là façon dont je l’avais fait. Je sentis le jeune homme bouger et me reposer dans mon fauteuil. Je gardais mes mains sur ses bras le temps qu’il ajoute quelque chose. J’étais étonnée qu’il se soit installé à Fadden Hills et pourtant, je ne pus m’empêcher de sourire. Et ce qu’il me proposait par la suite me mettait dans l’embarras. Le laisser habiter ici avec moi ou le laisser vivre dans son appartement… Je ne savais pas quoi répondre à cela… J’avais envie de vivre à nouveau avec Luke mais le lever était un moment difficile pour moi. Dès que j’ouvrais les yeux, j’avais les jambes douloureuses et rigides. Mon frère était obligé de me masser les jambes pour détendre mes muscles. Au moins, la douleur était le signe que tout n’était pas perdu. Si je réussissais à souffrir, je pourrais peut-être remarcher un jour… Mais je ne me m’accrochais pas spécialement à cet espoir. Mais du coup, je ne savais pas quoi répondre à Luke… Je finis par hocher la tête quand il posa un baiser sur mon front. Mes mains allèrent se glisser dans celles du jeune homme, resserrant mes doigts entre les siens. « Laisse-moi la journée pour y réfléchir, d’accord? » Maintenant qu’il était là, je voulais réellement réfléchir à ce que j’étais prête à accepter pour lui. Et cela commençait irrémédiablement par la question de savoir si oui ou non, je voulais vivre à nouveau avec le jeune homme. J’avais envie de lui dire oui mais je ne voulais pas agir sur un coup de tête pour le regretter par la suite.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Sam 4 Nov - 17:20


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Luke voulait vivre à nouveau avec elle. Mais si elle ne voulait plus qu’ils soient ensemble chaque jour, chaque minute ou chaque seconde, il resterait proche d’elle pour pouvoir lui parler. Il l’aimait d’une manière presque inexplicable. Il préfère de loin être avec elle qu’avec n’importe qui d’autres. L’avoir dans ses bras lui rappelait à quel point elle lui avait manqué. Etrangement, il avait appréhendé ce moment, se posant milles questions à propos de comment elle allait.
Il l’avait cru amnésique durant une moment puis il s’était dit qu’elle ne l’aurait jamais appelé pour lui annoncer qu’elle avait perdu leur enfant… Il avait imaginé milles choses et au final, il était rassuré à l’idée que le problème n’était que le fauteuil.

Bien sûr c’était quelque chose d’horrible et contraignant mais quand on imagine sa petite amie défigurée, amnésique, tétraplégique ou inconsciente, on est content de la trouver dans un fauteuil roulant. En tout cas, c’était le cas pour Luke.

Elle lui promit de ne plus le fuir et le brun lui sourit en guise de réponse. Il n’avait plus envie de jouer à cache-cache à présent et voulait uniquement l’aider. Luke savait très bien ce que dirait ses sœurs, mais il n’en avait plus rien à faire actuellement. Anna sera contente pour lui, les autres c’étaient toujours à voir.

Il l’écouta parler et il comprit que la réponse serait sûrement négative. Il ne lui en voulait pas. Il lui fallait du temps et il était prêt à attendre. Luke pouvait peut-être collant avec Calliope mais il était vraiment amoureux d’elle, plus que ce que l’on pouvait croire.

- « D’accord. » répondit-il simplement.

Il serra ses mains plus fort pour lui montrer qu’il comprenait. Il lui sourit doucement en regardant la bague de fiançailles qu’elle portait encore.

- « Si jamais tu as envie de discuter avec quelqu’un d’autre que moi, ma sœur, Anna, vit avec moi. Elle ne voulait pas que je sois tout seul. » expliqua Luke.

Il disait cela aussi bien pour qu’elle puisse parler à quelqu’un qu’elle connaissait mais également pour lui faire comprendre qu’il n’était pas seul si jamais elle préférait qu’il ne revienne pas rapidement auprès d’elle.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je viens de poser mes valises
❖ Lettres d'amour : 75
❖ Inscription : 31/10/2017

❖ Âge : 28
❖ Quartier Résidentiel : J'habite dans un appartement Windmere, sur l'allée Earl Estate.
❖ Occupation : Officiellement, je suis illustratrice de livres pour enfant. Sauf que je suis plutôt une cambrioleuse de haut vol.
❖ Situation Amoureuse : J'étais célibataire. Je suis célibataire. Je serais toujours célibataire... Bon, y a bien ce jeune homme attirant et agréable à regarder mais je me méfie grandement...

❖ Avatar : Laura Vandervoort
❖ Crédits : Hathaways (ava)
Je viens de poser mes valises
Sam 4 Nov - 21:55




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You don't want to be here
ft. Luke

Je ne savais pas quoi répondre au jeune homme. Bien sûr, j’avais très envie qu’il vienne vivre avec moi, que l’on retrouve nos habitudes de fiancés… Mais les choses avaient tellement changé que je ne savais pas si Luke supporterait les nouvelles habitudes du lever maintenant… A une époque, je trainais au lit entre ses bras jusqu’à tard dans la matinée. Désormais, je devais être levée à la même heure tous les jours pour être prête à temps pour mon rendez-vous de kiné. Et surtout parce que l’infirmière qui m’aidait venait toujours à la même heure. Et cela excluait donc toute grasse matinée et séance cocooning dans le lit. D’autant que mes réveils étaient du genre douloureux avec les douleurs qui me remontaient dans les jambes. Ce n’était clairement pas joli à voir. Mais j’allais y réfléchir et peut-être trouver un compromis entre ne le voir que dans la journée et passer ma nuit avec lui. Il accepta l’idée que j’y réfléchisse même si j’avais l’impression qu’il pensait que je dirais non. Je ne savais pas encore ce que j’allais lui répondre mais j’allais très sérieusement me pencher dessus. Il parla soudain de sa sœur Anna et je ne pus m’empêcher de sourire légèrement. Je me souvenais encore de sa jeune sœur et j’étais contente de savoir qu’elle était en ville également… Même si je me doutais que la famille du jeune homme devait fortement m’en vouloir pour l’avoir abandonné il y a six mois. Ce qui était plus que logique, je le reconnaissais. « Tu lui passeras le bonjour de ma part. Je… Tes sœurs doivent tellement m’en vouloir d’être partie comme je l’ai fait. » Je baissais légèrement les yeux sur nos mains liées et je souris légèrement. Cela me faisait du bien de savoir que je pouvais toujours compter sur la présence du jeune homme auprès de moi, même après le mal que j’avais pu lui faire. J’eus alors une petite idée tout en relevant le visage vers Luke. « Ecoute, voilà ce que je te propose. Tu viens tôt le matin ici pour découvrir un peu mon quotidien actuel entre le lever et tout le blabla, les séances de kiné… Si tu tiens une semaine sans fuir, peut-être que tu pourras t’installer ici. Qu’en penses-tu? » J’avais l’impression d’avoir trouvé le compromis idéal. Je pourrais voir Luke et lui pourrait se faire une idée de ce que je traversais en ce moment. Il découvrirait mes réveils, les soins dont j’avais besoin, les exercices que je devais faire avec le kiné et ceux qu’il me donnait à faire avec mon frère. Et si réellement il arrivait à s’accrocher, il pourra me rejoindre ici même la nuit.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
there's a reason shooting stars are no longer deemed stars as soon as they kiss the earth, once you fall, you crash and burn. ✻✻ women are forged of iron. my body, it has bled and blazed and broken, and yet it beats on. i am iron. a little rusted, perhaps,
but still i endure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Sam 4 Nov - 22:24
Luke Erso a écrit:


Yon don't want to be here


FT. Calliope

Luke n’attendait pas de réponses immédiate de sa fiancée. Il pouvait comprendre qu’elle avait du mal à assumer certaines choses. Après tout, même s’il venait d’un milieu plutôt favorisé ou tout le monde pensait avoir son dut dès la naissance, il n’avait jamais été de ce genre. Calliope était la première femme avec qui il s’était senti vraiment entier, comme si le reste de sa vie il l’avait passé sans une partie de lui-même.
Mais il attendait encore un peu. Il savait que les jambes de sa fiancée lui posaient problème mais il n’osait pas parler du bébé qu’ils avaient perdu. Il aurait aimé la rassurer à propos de ça, mais il ne savait pas comment aborder ce sujet. Peut-être qu’elle ne l’avait toujours pas digéré et que cela était pire que ses jambes pour elle… Luke se retenait donc de parler de ça.

Le brun ne put s’empêcher de sourire quand elle parla de ses sœurs. Bien sûr que les plus âgées lui en avaient voulus mais au final, lui seul comptait, peu importe ce que pensait ses sœurs.

- « Je lui dirais. Oh si tu parles d’Elena et Clara je crois qu’elles vont m’engueuler quand je dirais que je t’ai retrouvé… Pour Marion, c’est plus compliqué à dire mais Anna est une romantique tu la connais. Elle serait même contente de te revoir. » expliqua-t-il en souriant.

Mais les sœurs de Luke pouvaient être bien trop protectrice selon lui. A chaque nouvelle petite amie, il avait eu le droit à voir l’une d’elle débarquer chez lui pour voir comment elle était. Calliope y avait eu le droit également mais elle avait fait l’unanimité. Cela avait été la première fois d’ailleurs. Preuve que Calliope était l’âme sœur de Luke.

Puis elle fit une proposition à laquelle Luke eut envie de rire. Bien sûr qu’il était d’accord. Passer du temps avec elle, c’était tout ce qu’il voulait.

- « Autant que je m’installe directement chez toi… » fit-il avec un sourire. « C’est parfait pour moi. Je ne demande rien de plus que d’être à tes côtés. » répondit-il simplement avec un petit sourire.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Les Déserteurs-
Sauter vers: