AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

A boy's dream (ft. Amanda)

 :: Les Déserteurs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 94
❖ Inscription : 30/10/2017

❖ Âge : 35
❖ Occupation : Pompier
❖ Situation Amoureuse : J'ai longtemps aimer un homme que j'ai finalement tué. Et je me suis foutu dans la merde en couchant avec mon ancienne avocate.

❖ Avatar : Mila Kunis
❖ Crédits : de loin
J'ai choisi de m'installer ici
Mer 1 Nov - 18:11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   
A boy's dream
   Amanda & Zola

   

   C'est une journée spéciale aujourd'hui. Je suis surexcitée, j'ai à peine dormis cette nuit. J'avais hâte d'être aujourd'hui, j'avais envie que le temps passe vite pour que je montre la surprise à Harold. Pendant toute la nuit, j'ai marché dans le salon, une bouteille de bière à la main pour savoir comment lui annoncer. Je voulais préparer mes mots en avance. Même si ça fait longtemps que j'utilise la langue des signes, j'ai toujours l'impression de faire de mauvais gestes, je ne veux pas qu'il comprenne de travers. Mon dieu, que ça avait été difficile de lui apprendre cette langue, ça avait même été compliqué pour moi. Avec du recul, c'est toujours plus compliqué pour moi que pour lui. J'aurais dû dormir et le temps serait passé plus vite mais ça, mon cerveau ne l'a pas comprit.

Le matin est finalement arrivée, les pacs de bières ce sont vidé au fur et à mesure des heures. J'ai toujours été une grosse buveuse de bière, avant j'oubliais ma vie, maintenant c'est par pur plaisir, je sais où m'arrêter, je connais la dose qu'il me faut. Contrairement à certaines personnes, la bière m'aide à resté éveillée, c'est comme le café sans le goût dégueu. Comme chaque matin, je m'habille dans la salle de bain, comme chaque matin je fais tomber quelque chose par terre. J'ai souvent hurler et pleurer à cause du handicap de mon fils, quand je suis dans la salle de bain avec tout ce que j'arrive à faire tomber, je suis heureuse qu'il ne puisse pas m’entendre. Même si parfois je préférerais une petite réflexion du style « maman tu m'as réveillé » plutôt que devoir lui parler avec les mains. Je prépare une enveloppe avec un faux pass VIP pour les coulisses de l'hôpital. J'ai trouvé ça mieux qu'un simple mot pour lui dire où l'on va. J'entre dans sa chambre, je pose l'enveloppe sur sa table de nuit et doucement, je caresse ses cheveux. Je fais toujours comme ça, je ne veux pas lui faire peur en le réveillant, je ne veux même pas allumer la lumière, ça lui fera mal aux yeux. Quand il me prend dans ses bras, j'allume sa lampe de chevet et je lui donne l'enveloppe. Il l'ouvre, j'attends avec impatience sa réaction. Dès qu'il voit le pass, il se met debout sur son lit et commence à sauter dessus. Comment lui dire qu'un jour il va finir par terre à faire ça ? Il part tout de suite dans la cuisine pour commencer son rituel du matin.

Il y a quelques jours, Harold et moi, on regardait la télé, c'était une de ses séries télévisés sur les urgences. C'est un peu cru pour lui mais il a l'air d'adorer comme moi. J'adore cette série car l'acteur est super méga beau et j'aime baver devant lui. Bref, à la fin de notre épisode hebdomadaire, il m'a dit qu'il voulait faire le même métier que ceux de la série. Je l'ai cru et j'en serais très fière s'il le pouvait. Gosh j'avais pas le courage de briser ses rêves. J'ai été voir une amie qui travaille à l'hôpital. Elle s'appelle Amanda, de un elle est jolie et de deux elle est gentille avec moi. J'aime bien quand on peut se voir hors de nos heures de travail, mais bref, ce n'est pas le sujet. Je lui ai demandé si elle pouvait montrer un peu l'hôpital sous l'angle d'une infirmière. Elle n'a même pas hésité une seconde. Pourtant j'étais anxieuse de lui demander ce service. Elle sait que Harold est sourd et certaines personnes appréhendent de parler à un petit garçon qui n'entend rien mais elle s'en fiche, en tout cas, elle en a l'air. Si ça se trouve ça la stresse. Enfin, j'espère que cette matinée va bien se passer.

J'ai à peine le temps de préparer son sac Cars qu'il a déjà finit de s'habiller. Il est super autonome, ça doit être grâce à son père. Qu'est-ce que j'ai horreur de penser à lui mais il faut croire que son autonomie vient de lui. Enfin, on peut traduire ça par cet enfoiré avait la flemme de s'occuper de son fils donc il lui a appris à le faire seul pour ne pas être emmerder. C'était tellement lui dans les dernières années de sa vie. Quand Harold m'attrape la main pour que je me bouge, il me sort de mes pensées. Bon, on est prêt donc on part. Même s'il ne parle pas, ce sont ses yeux qui disent tout, ils sont brillants, on dirait même qu'il y a des étoiles dans les yeux.

On arrive à l'hôpital, je trouve -avec du mal- une place pour me garer. Je l'aide à descendre, il force pour porter son sac. J'aurais eu l'air super sexy avec un sac cars sur l'épaule mais ce que monsieur veut, maman le fait. Il marche près de moi et finit par prendre ma main. Il est super courageux, la dernière fois qu'il est venu ici, il état entre la vie et la mort mais il s'en fiche, lui il veut être infirmier. J'attends dans le hall là où Amanda m'avait demandé d'être. Harold était tellement excité qu'il a mis beaucoup moins de temps que prévu pour se préparer alors on est là en avance.
   

   


   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

baby it's cold outside
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Jeu 2 Nov - 23:30


A boy's dream


FT. Zola and Harold

C’était le grand jour pour Amanda. Enfin pas un grand grand jour, mais il avait son importance tout de même. Aujourd’hui, la blonde allait faire visiter l’hôpital au fil d’une amie. Cela faisait un peu plus d’un mois maintenant qu’elle était arrivée à Fadden Hills et elle avait rencontré Zola quelques heures seulement après son premier jour aux urgences de l’hôpital. Elle n’était pas une patiente mais bien un pompier qu’elle voyait régulièrement aux urgences quand ils intervenaient.

Mais ce qui stressait un peu plus la femme enceinte, c’était que le fils de Zola, Harold était sourd. Elle n’avait encore jamais rencontré de personne sourde et cela allait être une sacrée expérience pour elle. D’ailleurs, elle avait tôt fait de convertir Samuel dans son apprentissage, de toute façon, elle n’avait que ça à faire chez elle. Leur conversation était plutôt stérile et quand ils ne s’engueulaient pas, Amanda lui faisait la liste des personnes qu’elle avait croisé. Autant dire qu’il y avait tout de même mieux comme conversations possibles…

La femme enceinte avait commencé très tôt le matin. Vers quatre heures du matin. Samuel s’était levé pour être sûr qu’elle aille bien et l’avait emmené. Il faisait nuit et il n’aimait pas qu’elle traine seule alors il jouait le bon petit mari. Cela avait tendance à agacer la blonde, mais elle faisait avec.
A son arrivée, elle se dirigea vers les vestiaires, mettant sa belle tenue bleue d’infirmière. Elle se dirigea ensuite vers son service et vérifia que les patients allaient bien. Ce qui plaisait à la jeune femme dans son métier était l’imprévu. Elle ne savait jamais de quoi serait fait la journée et cela rendait sa vie bien plus trépidante.

Le début de journée se passa plutôt bien. Il était même très calme mais cela ne la dérangeait pas. Elle sourit un moment en pensant à la matinée qui allait se passer. Amanda était impatiente de rencontrer le fils de Zola, la jeune femme lui avait parlé de lui comme la prunelle de ses yeux.
La blonde regarda l’heure, elle était un peu en retard, mais elle se dépêcha de se rendre dans le hall de l’hôpital, là où elle avait donné rendez-vous à Zola. Quand elle arriva, la femme pompier et son fils étaient déjà là.

- « Bonjour ! Désolée je suis un peu en retard. » s’excusa-t-elle avant de faire la bise à Zola.

Elle reporta alors son regard vers Harold. Elle lui dit bonjour en langage des signes et essaya de se présenter de la même façon. Au vue de la tête du garçon, ce n’était pas super, mais apparemment compréhensible. La blonde sourit, fière d’elle.

- « Bon je ne suis pas la plus douée en langage des signes mais je vais faire comme je peux… Nous allons voir les vestiaires et salle de repos pour commencer. » expliqua Amanda à Zola afin qu’elle puisse traduire tout ça à Harold.

Ils se dirigèrent donc vers les vestiaires et salle de repos. Autant commencer par le moins intéressant. Elle sourit doucement au petit garçon et expliqua à quoi servait ces vestiaires, n’allant pas trop vite pour que Zola puisse lui traduire.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai choisi de m'installer ici
❖ Lettres d'amour : 94
❖ Inscription : 30/10/2017

❖ Âge : 35
❖ Occupation : Pompier
❖ Situation Amoureuse : J'ai longtemps aimer un homme que j'ai finalement tué. Et je me suis foutu dans la merde en couchant avec mon ancienne avocate.

❖ Avatar : Mila Kunis
❖ Crédits : de loin
J'ai choisi de m'installer ici
Dim 12 Nov - 21:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 
A boy's dream
  Amanda & Zola

 

Au bout de mon bras, j'ai un garçon qui n'arrête pas de tourner sur lui-même. Il s'impatiente de voir Amanda même s'il avait aucune idée de qui il devait attendre. C'est chou à voir. Quand il es heureux ; je ne peux que être heureuse de mon côté. Par rapport à tout ce que je lui ai fait vivre étant plus jeune, je lui dois bien ça. De plus, ça me fait plaisir de voir Amanda. Je l'aime vraiment bien cette fille. J'aime son métier et j'aime sa gentillesse. Beaucoup auraient refuser vu la difficulté qu'Harold impose mais elle s'est jetée dans l'eau. Je regarde autour de moi pour voir si elle arrive. Je tend parfois mon bras pour qu'Harold me regarde. Rien qu'avec un regard, il me comprend. C'est comme si c'était plus simple pour moi, ça m'évite de devoir lui parler en langage des signes et puis, un regard noir passe mieux qu'un signe de la main lui disant de rester calme. Je pourrais rajouter qu'il avait qu'à prendre son temps pour s'habiller mais j'avoue que sur le coup, le bruit du hall de l'hôpital me donne assez mal à la tête et je n'ai pas envie de réfléchir à devoir parler dans sa langue.

Ca a été très dur d'apprendre que mon fils est sourd, qu'il n'entendra jamais le son de ma voix, qu'il ne me parlera jamais. Mais en plus quand j'ai dû prendre des cours de langage des signes, c'était le pire. Je détestait ça et en même temps j'adorais cette opportunité. Je n'aimais pas revenir dans une salle de classe, ces gens sourds me faisaient peur. Quand je les regardaient, je me disais que mon fils allait devenir pareil. Au fond de leur regard, on voyait qu'ils n'étaient pas combler et dans ma tête, je refusais que mon fils ne soit pas combler. Pourtant, j'avais l'opportunité d'être hors de ma maison. Je ne faisais pas face à mon mari qui me faisait payer le handicap d notre fils. De nombreuses fois je lui ai demandé de venir avec moi car après tout, c'était son enfant. Il n'a jamais voulus. A part une fois mais quand il était dans cette salle de classe, il s'est énervé et il est partis. Je me rappelle m'être demandé comment il faisait pour sortir. Oui. A ce moment là, il est partis, il s'est juste énervé contre les gestes et les expressions faciales qu'il n'arrivait pas à faire. Pourquoi quand il s'énervait contre moi, il devait y avoir des coups. J'étais jalouse de cette chose totalement abstraite. Et au lieu de subir les cours avec moi, c'était moi sa professeur, je lui montré ce que j'avais appris. Il n'y avait jamais un moment où il ne s'énervait pas contre moi. Je me suis toujours demandé ce que je lui avais fait.

Je la vois arriver vers nous. Je ne peux pas m'empêcher de sourire. Harold comprend rapidement que c'est elle qu'on attendait. Sa timidité le fait venir se coller un peu plus contre moi. « Bonjour Amanda ! Oh non ne t'inquiète pas, c'est juste nous qui sommes en avance. » Et elle se tourne vers Harold pour lui parler dans sa langue. Elle a même fait des efforts pour pouvoir communiquer avec lui. Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? Cette fille est un don de Dieu. Bon, elle n'est pas experte en la matière mais Harold comprend et lui  répond. Par contre, je ne pense pas qu'elle ait comprit ce qu'il vient de lui dire alors je lui répète. «  Il est enchanté de te rencontrer, docteur.. Et je suis sûre que tu es super douée pour la langue des signes ! Il te comprend. » Je lui offre un sourire et je l'imagine entrain d'apprendre à se présenter pour Harold. Mais bref, elle me dit que l'on va commencer la visite, d'abord les vestiaires et la salle de repos. Sur le coup, je me trouve bête. Je n'ai jamais cherché à savoir comment on dit « vestiaire » en langue des signes. Alors, doucement, j'arrive à trouver une définition à vestiaire pour lui faire comprendre. Bizarrement il fait la même tête que quand Amanda s'est présentée à lui. Il doit se dire que sa mère est totalement nulle. J'écoute ce que me dit Amanda, je prend le principal et je lui dis ce que je peux lui dire avec mes compétences. Il acquiesce de la tête dès que je lui parle. Quand elle lui montre la salle de repos, il y a d'autres agents de l'hôpital qui y sont, alors moi je suis gênée mais Harold, il leur fait coucou. Il se retourne vers moi et me pose une question. Je me tourne vers Amanda. « Il y  a toujours du monde ici ? »


 

 


   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

baby it's cold outside
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I had a dream!
» [HTC DREAM] Le Dream en détails.
» [Smyth, Amanda] Black rock
» [Sthers Amanda] Ma place sur la photo
» Mr Darcy's diary de Amanda Grange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heart Of Love :: Les Déserteurs-
Sauter vers: